Chapter 8:

Réveillez-vous, vous qui dormez !

« Il s’agit d’une traduction automatique. Si vous souhaitez nous aider à la corriger, vous pouvez envoyer un email à contact@nazareneisrael.org. » 

Regardez : Réveille-toi, toi qui dors !

Bienvenue au Nazaréen Israel. Je m’appelle Norman Willis.

Dans le chapitre 5 des Éphésiens, l’apôtre, citant le Père Yahvé, dit :

Ephesim (Ephésiens) 5:14
14 « Réveille-toi, toi qui dors ! Levez-vous d’entre les morts, le Messie vous donnera la lumière ! »

Beaucoup d’entre nous ont l’impression d’avoir déjà réalisé ce verset. Nous avons l’impression de nous être déjà réveillés, comme si nous étions sortis de notre sommeil spirituel. Que nous avons déjà ressuscité, comme si nous étions des morts spirituels. Et si nous croyons cela, c’est parce que nous sommes déjà conscients de notre identité de tribus perdues d’Israël. Nous commençons déjà à nous reposer le jour du sabbat et des fêtes, et nous lisons déjà les portions hebdomadaires de la Torah. Et notre culte commence à avoir l’air plus hébraïque tout le temps. Mais sommes-nous conscients des implications plus profondes de ce passage ? Sommes-nous conscients de l’obligation qui nous incombe d’être ceux qui établissent le Royaume du Messie en ces temps de la fin ? Pensez-y.

Nous savons que Yéchoua est un grand Roi. Dans le chapitre 9 d’Esaïe, on nous dit ce qui suit.

Yeshayahu (Isaïe) 9:6-7
6 Car un enfant nous est né, un fils nous est donné, et le gouvernement sera sur son épaule [Yeshua’s] . Et son nom sera appelé Merveilleux, Conseiller, Puissant Elohim, Père éternel, Prince de la paix.
7a De l’accroissement de son gouvernement et du shalom [peace of His Kingdom] il n’y aura pas de fin

C’est pourquoi nous prions et attendons que son Royaume soit établi, et que le shalom de son Royaume augmente continuellement. Mais au lieu de cela, tout ce que nous voyons, c’est Matthieu 24 qui frappe à la porte. Nous voyons les fondations du nouvel ordre mondial se mettre en place. Nous voyons des menaces d’un temps à venir où nous ne pourrons plus acheter ou vendre si nous ne prenons pas une puce électronique ou un vaccin, ou une autre sorte de marque d’un système de bêtes babyloniennes. Mais sommes-nous conscients que c’est notre travail d’établir le Royaume de Yeshoua, et que c’est notre travail de l’aider à croître et à continuer à croître sans fin ? Les gens disent :Comment cela peut-il être possible ? N’est-ce pas le travail du Messie d’établir son royaume ? N’est-ce pas quelque chose qu’il est censé faire ? Réfléchissons.

Dans le chapitre 17 de l’Exode, Yahvé a parlé à Israël et a dit qu’il serait celui qui effacerait complètement Amalek.

Shemote (Exode) 17 : 14
14 Et Yahvé dit à Moshé : « Ecris ceci en souvenir dans le livre, et raconte-le à Josué : j’effacerai le souvenir d’Amalek de dessous les cieux. »

Donc ici, dans ce verset, Yahvé a dit qu’il serait celui qui ferait cela. Maintenant, regardons le chapitre 25 du Deutéronome.

Devarim (Deutéronome) 25:19
19 C’est pourquoi, lorsque l’Éternel, ton Élohim, t’aura délivré de tes ennemis tout autour, dans le pays que l’Éternel, ton Élohim, te donne en héritage, tu effaceras le souvenir d’Amalek de dessous les cieux. Tu n’oublieras pas.

Dus hier gebood Jahweh Israël, zeggende dat ze de herinnering aan Amalek van onder de hemel zouden uitwissen (en niet vergeten!). Alors, c’est lequel ? Était-ce Yahvé qui devait effacer le souvenir d’Amalek, ou Israël qui devait effacer le souvenir d’Amalek ?
Poursuivons notre réflexion. Dans Daniel chapitre 7, comme nous l’expliquons dans l’étude sur l’Apocalypse, il s’agit de l’époque de la 7e trompette.

Daniel 7:26-27
26 « Mais la cour [heavenly] s’assiéra, et on lui enlèvera sa domination [kingdom and] [celle d’un personnage appelé la petite corne, dont nous expliquons dans cette étude qu’il s’agit de la papauté (pape)], pour consumer et détruire son royaume à jamais.
27 Alors le Royaume et la domination, et la grandeur du Royaume sous le ciel entier, seront donnés au peuple, aux saints du Très-Haut [Nazarene Israel]. [Son royaume sera un royaume éternel, et toute domination le servira et lui obéira.

Mais, les gens disent…Attendez une minute, je ne comprends pas. Comment Son Royaume peut-il être un Royaume éternel et comment toutes les dominations peuvent-elles Le servir et Lui obéir quand le Royaume et la domination et la grandeur du Royaume sous le ciel entier sont donnés au peuple, aux saints du Très-Haut? Comment se fait-il que le Royaume et la domination soient donnés à Israël nazaréen, et que pourtant tous les royaumes et dominations le servent et lui obéissent ? ».

La réponse est simplement qu’Il est notre tête et qu’Israël est son corps. Lorsque le corps fait quelque chose, c’est la tête qui en reçoit le crédit. Et le mari et la femme sont une seule chair.

Donc, c’est un appel au réveil pour ceux d’entre nous qui dorment. Il s’agit d’un appel à la prise de conscience que c’est à nous d’établir le Royaume du Messie en cette fin des temps.

Aujourd’hui, nous lisons les nouvelles et nous comprenons peut-être même où nous en sommes par rapport à la chronologie de l’Apocalypse. Mais sommes-nous conscients de notre obligation d’établir un ministère unique, global et unifié pour Yeshoua dans le monde entier, qui servira de fondation au Royaume à venir de Yeshoua ? Le fait est qu’il y a quelque chose à faire.
Le chapitre 6 du Deutéronome, les versets 4 à 5 sont ce que nous prions comme le Grand Shema.

Devarim (Deutéronome) 6:4-5
4 « Shema [Hear and Obey], O Israël : Yahvé notre Elohim, Yahvé est unique !
5 Je zult Jahweh, je Elohim, liefhebben met heel je hart, metheel je ziel en met heel je kracht.”

Il y a quelque chose à faire, dit-il. S’il n’y a rien à faire, pourquoi avons-nous besoin de l’adorer et de l’aimer de toutes nos forces? Il y a clairement quelque chose à faire. Alors, que signifie le mot shema? Le mot shema signifie, non seulement entendre, mais il signifie entendre et obéir, ô Israël.

Concordance hébraïque de Strong H8085
shâma‛, shaw-mah’(שָׁמַע)
Une racine primitive ; entendre intelligemment
(souvent avec l’implication d’attention, d’obéissance, etc.; Causatif de dire, etc.)…

Cela signifie entendre intelligemment, ou entendre avec sagesse. Pas seulement entendre et ensuite ne rien faire, mais entendre et ensuite obéir. Parce qu’il y a une implication d’attention, parce que ce sont les mots de notre Créateur et de notre Elohim. Il y a aussi une implication de l’obéissance. Parce que si nous entendons les paroles du Créateur et que nous n’y obéissons pas, si nous ne faisons pas ce qu’il nous dit de faire, alors c’est de la rébellion. Et la rébellion est punie par la mort.
Eh bien, c’est là que l’apôtre Jacques trouve le concept dans Jacques chapitre 1.

Yaakov (Jacques) 1:22
22 Maar wees doeners sterk van het woord, en niet alleen hoorders, die uzelf bedriegen. (c’est-à-dire penser que nous allons être héritiers d’une grande récompense alors que nous sommes en réalité en rébellion).

Nous ne devons pas seulement entendre ce qu’Il nous dit de faire, mais nous devons le faire réellement.

L’apôtre Shaul (Paul) dit la même chose dans Romains chapitre 2.

Romim (Romains) 2:5-6
5 Mais, selon votre dureté et votre cœur impénitent, vous vous réservez la colère au jour de la fureur et de la révélation du juste jugement d’Elohim,
6 qui « rendra à chacun selon ses actes… »
(Pas ce que nous croyons, mais ce que nous faisons.)

Encore une fois, notre récompense n’est pas en fonction de ce que nous croyons, elle n’est pas en fonction de ce que nous savons, mais elle est en fonction de ce que nous faisons réellement.

Combien d’entre nous comprennent cela ?

Romim (Romains) 2:7-9
7 la vie éternelle à ceux qui, par la persévérance dans le bien, recherchent la gloire, l’honneur et l’immortalité ;
8 mais pour les égoïstes, qui n’obéissent pas à la vérité, mais à l’injustice, c’est l’indignation et la colère,
9 tribulation et angoisse, sur toute âme d’homme qui fait le mal, du Juif d’abord et aussi du Grec ;

Dans le contexte, faire le bien signifie, faire le bien pour le Royaume de Yeshoua, et ne pas faire le bien pour le Royaume de Yeshoua est défini comme la mauvaise chose. En d’autres termes, ils savaient ce qu’il fallait faire, mais ils ne voulaient pas le faire. Et c’est ce qu’on appelle obéir à l’injustice.

Faisons-nous ce que Yéchoua dit de faire ? C’est obéir à la vérité, c’est faire le bien. Ou bien entendons-nous ce que Yeshoua veut que nous fassions, mais nous ne le faisons pas réellement de tout notre cœur, de toute notre âme et de toute notre force ? C’est considéré comme une rébellion dans les Écritures.

Alors, que devons-nous faire ?

Dans le chapitre 28 de Matthieu, Yeshoua nous dit de faire la Grande Commission.

Mattityahu (Matthieu) 28:18-20
18 En Yeshua kwam en sprak tot hen, zeggende: « Mij is gegeven alle macht in hemel en op aarde.
19 Allez donc faire des disciples dans toutes les nations, les immergeant dans mon nom,
20 leur apprenant à observer[garder; (hébreu ; Shomer לשמר] tout ce que je vous ai prescrit; et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde.  »
Amein.

(Si vous souhaitez savoir pourquoi nous nous immergeons uniquement au nom de Yeshoua, veuillez lire l’étude intitulée Pourquoi nous nous immergeons uniquement au nom de Yeshoua. Il se trouve dans Nazarene Scripture Studies Volume 3. Vous pouvez le trouver gratuitement sur le site web, vous pouvez également télécharger une copie pdf gratuitement, ou vous pouvez acheter une copie en livre de poche à amazon.com à nos frais).

Mais en d’autres termes, Yeshoua devait leur apprendre à faire toutes les choses qu’il avait commandées. Nous entendons les choses qu’il nous ordonne de faire, et ensuite nous devons les faire. Et dans la pensée hébraïque, si nous entendons les choses qu’Il nous dit de faire mais que nous ne les faisons pas, c’est comme si nous n’avions pas entendu.

Qu’est-ce que Yéchoua nous commande de faire ?

Éphésime (Éphésiens) 4:11-13
11 Et lui-même en donna quelques-uns pour être des apôtres, des prophètes, des évangélistes, et des pasteurs et des enseignants,
12 pour l’équipement des saints en vue de l’œuvre du corps du Messie,
13 jusqu’à ce que nous parvenions tous à l’unité de la foi et de la connaissance du Fils d’Elohim, à l’homme parfait, à la mesure de la stature de la plénitude du Messie

Ce sont les cinq dons du ministère, ils sont connus comme les dons du ministère à cinq volets. Et le but est d’équiper les saints pour l’œuvre du ministère, afin qu’ils puissent ensuite édifier (construire) le corps du Messie. Ces cinq dons sont nécessaires pour construire et édifier le corps du Messie. Et combien de temps c’était censé durer ? Elle devait durer jusqu’à ce que nous arrivions tous à l’unité de la Foi. Cela ne s’est pas encore produit. Elle était censée durer jusqu’à ce que nous parvenions tous à la connaissance du Fils d’Elohim pour être des hommes parfaits (pour être un corps parfait du Messie). Cela ne s’est pas encore produit. Ainsi, la raison pour laquelle nous devons continuer à pratiquer ces dons est que ces dons sont le moyen de parvenir à l’unité de la Foi. Ces dons sont la manière dont nous édifions et grandissons ensemble en tant que corps du Messie. Nous ne pouvons donc pas encore nous passer de ces cadeaux.

Quelle est la promesse ? Il dit, si nous obéissons selon ces dons, si nous faisons selon les dons que Yeshoua a donnés, alors nous ne serons plus des enfants spirituels ballottés et emportés à tout vent de doctrine par la ruse des hommes. (comme indiqué dans Éphésiens 4:14). C’est-à-dire par la ruse des chefs et des enseignants messianiques, dans la ruse d’une intrigue trompeuse (en ayant plus d’un ministère).

Ephesim (Ephésiens) 4:14
14 Afin que nous ne soyons plus des enfants, ballottés et emportés à tout vent de doctrine, par la ruse des hommes et par une habileté rusée, par laquelle ils se cachent pour séduire;

Parce que ce que Yeshoua veut, c’est un ministère unique et unifié dans lequel tous ses vrais serviteurs servent ensemble.

Quel est l’antidote ? Il dit, en disant la vérité dans l’amour, que le corps de Yeshoua puisse grandir ensemble en toutes choses en Celui qui est la Tête (le Messie).

Ephesim (Ephésiens) 4:15
15 Mais, en parlant de la vérité dans l’amour, vous pouvez grandir en toutes choses vers celui qui est le chef, le Messie.

L’image mentale est comme si la tête de Yeshoua était suspendue dans les cieux et que nous devions nous rassembler et nous aider les uns les autres à nous hisser (par les bretelles, pour ainsi dire). Pour que nous puissions grandir dans le Messie. Mais nous sommes tous censés travailler ensemble. Pas ce ministère, et ce ministère, et un autre ministère dans un autre ministère. Mais il est censé y avoir un seul ministère, un seul corps du Messie, dans lequel tous travaillent ensemble pour former un royaume unifié du Messie. C’est pourquoi il continue dans Éphésiens, chapitre 4, verset 16 :

Éphésime (Éphésiens) 4:16
16 De qui tout le corps, solidement assemblé et compacté par ce que chaque jointure fournit, selon l’action efficace de chaque partie dans sa mesure, fait croître le corps pour son édification dans la charité.

Lorsque chaque partie du corps contribue ensemble selon la discipline et selon ce qu’elle peut, c’est ce qui provoque la croissance du corps pour son édification dans l’amour. Et encore une fois, si nous obéissons à ce que Yeshoua a dit, c’est qualifié d’obéissance, et si nous désobéissons à ce que Yeshoua a dit, c’est qualifié de rébellion.

Je ne sais pas à combien de personnes j’ai expliqué cela au fil des ans. Mais je n’oublierai jamais quand j’ai expliqué à un frère, je lui ai expliqué toute l’affaire. J’ai expliqué le ministère en cinq volets et le fondement des apôtres et des prophètes. Et j’ai expliqué la Grande Commission et ce que Yeshua attend de nous. Et c’est un frère qui se considère comme un disciple vendu, mort pour la chair. Et tu sais ce qu’il a dit ?

Il a dit : « Ça a l’air d’être beaucoup de travail. »

Luca (Luke) 6:46
46 [Yeshua says] « Pourquoi m’appelez-vous ‘Adon, Adon’, [‘Maître, Maître’] et ne faites-vous pas ce que je dis? »

[Do you not understand that you are treasuring up judgment for yourselves?].

Il poursuit .

Luca (Luc) 6:47-48
47 [Yeshua says] Quiconque vient à moi, écoute mes paroles et les met en pratique [c’est-à-dire Shema ; il entend ce que Yeshoua dit et le met en pratique], je vous montrerai à qui il est semblable :
48 Il est comme un homme qui a construit une maison, qui a creusé profondément et posé les fondations sur le rocher [on Yeshua]. Et quand le déluge s’est levé, le flot a battu avec véhémence contre cette maison, et n’a pas pu l’ébranler, car elle était fondée sur le roc. »

En d’autres termes, il habite en Yeshua, et Yeshua habite en lui. Yeshoua dans le Père et le Père en lui. Il fait de lui-même un vase vide à travers lequel l’Esprit de Yeshoua peut se manifester. Ses fondations sont solides. Et quand le déluge s’est levé et que le torrent a battu avec véhémence contre cette maison, il n’a pas pu l’ébranler. Parce qu’elle était fondée sur le Rocher, elle faisait les choses que Yeshua avait dit de faire.

Luca (Luc) 6:49
49 « Mais celui qui a entendu les paroles de Yéchoua et n’a rien fait est semblable à un homme qui a construit sur la terre une maison sans fondation, contre laquelle le torrent a battu avec véhémence ; et aussitôt elle est tombée. Et la ruine de cette maison fut grande. « 

Frères, sœurs ! Combien d’entre nous entendent les paroles de Yeshoua et les prennent à cœur, et les mettent toutes en pratique ? Et combien d’entre nous entendent les paroles de Yeshoua et ne les mettent pas toutes en pratique ? C’est ce dont il est question dans ce passage. Sommes-nous conscients de cette exigence ? Faire tout ce que Yéchoua dit de faire ? Même si ça semble être beaucoup de travail ?

Eh bien, notre récompense ou notre punition est basée sur notre travail. Jetons un coup d’œil au chapitre 22 de l’Apocalypse.

Hitgalut (Apocalypse) 22:12
12 [Yeshua says] « Et voici, je viens bientôt, et ma récompense est avec moi, pour rendre à chacun selon son œuvre.

Il y a beaucoup de gens qui pensent que leur récompense est basée sur ce qu’ils savent. Une récompense est basée sur nos œuvres pour le Royaume de Yeshoua.

– Contribuons-nous à la construction du Royaume de Yeshoua ?
– Faisons-nous vraiment le travail de Yeshoua ? Ou sommes-nous plutôt endormis par rapport au commandement de Yeshoua ?
– Qui avons-nous sur le trône? Avons-nous Yeshoua sur le trône, et nous lavons ses pieds ?
– Ou sommes-nous encore sur le trône, et Yeshoua nous lave encore les pieds ?

Vous savez, ce qui est drôle avec Yeshua, c’est qu’il nous laissera nous asseoir sur son trône, et il viendra nous laver les pieds.
Mais vous savez, quand les enfants naissent, c’est leur travail. Pour manger et grandir, et pour que quelqu’un d’autre les nourrisse, quelqu’un d’autre prenne soin d’eux, quelqu’un d’autre paie leur chemin, les change, les nettoie. Quelqu’un fait tout pour eux, et c’est très bien pour un petit bébé tout neuf. Mais à mesure que le bébé grandit, il doit d’abord commencer à s’occuper de lui-même, il doit apprendre à faire sa toilette et à nettoyer après lui. Puis, lorsque le bébé continue de grandir et devient un jeune adulte, il doit commencer à aider à la maison, s’il a de l’amour pour son père.

Alors, étant donné que notre Père est un Grand Roi, l’aimons-nous suffisamment pour commencer à aider son Royaume à grandir ? Et si nous sommes l’épouse de Yeshoua, aimons-nous suffisamment Yeshoua pour l’aider à commencer à construire son royaume ? Parce que c’est vraiment ce qu’Il veut, une épouse Proverbes 31 qui l’aide à construire son royaume ? Sommes-nous l’épouse de Proverbes 31 ? Faire les choses que nous savons que Yeshua veut que nous fassions ?

Je ne sais pas comment sera le jugement. Mais nous savons que Yeshoua est notre Avocat et qu’Il défendra ceux qui l’aident à construire son Royaume, au jour du Jugement. Et j’imagine simplement que, que nous soyons sur notre visage ou à genoux, Yahvé est assis là sur son grand trône blanc. Et Il va lire la liste de tout ce que nous avons fait de bien et de tout ce que nous n’avons pas fait. Et probablement, du moins pour moi, la liste des choses que nous n’avons pas réussies à faire sera beaucoup plus longue que la liste des choses que nous avons bien faites. Mais ensuite (j’imagine juste, je ne le sais pas mais j’imagine) il va se tourner vers Yeshua et il va demander à Yeshua ce qu’il dit. Et pour certains d’entre eux, Il va dire,

Attendez mon Père, celui-là a vraiment essayé de me servir. Maintenant, il a foiré, il a fait ça mal. Il a fait ça mal. Il n’a pas fait ça bien, il n’a pas fait ça bien. Mais vous savez quoi, je pouvais dire que son coeur était au bon endroit, parce qu’il a vraiment essayé. Alors Père, laisse-moi celui-là. Je vais travailler avec lui.”

Compte tenu de l’importance de cette journée, ne laissons-nous rien au hasard ? Donnons-nous vraiment à Yeshua tout ce que nous pouvons ? Lui donnons-nous vraiment le maximum de ce que nous pouvons lui donner ? Comprendre la génialité de cette journée ?

Nous pensons parfois que les choses étaient différentes au premier siècle et qu’elles le sont aujourd’hui. Mais peut-être pas. Car alors que les disciples écoutaient Yeshoua, il leur a raconté une autre parabole. Parce que les disciples semblaient penser que le Royaume d’Elohim allait apparaître immédiatement. Nous savons maintenant qu’il y a différents niveaux au Royaume Il y a certains niveaux et certains aspects différents au Royaume.

Mais regardons la parabole que Yéchoua a racontée, au chapitre 19 de Luc. Il parle de lui-même qui s’en va au ciel pour recevoir le Royaume.

Luca (Luc) 19:11-14
11 Comme ils entendaient ces choses, il dit une autre parabole, parce qu’il était près de Jérusalem et qu’ils pensaient que le Royaume d’Elohim allait apparaître immédiatement.
12 C’est pourquoi il dit : « Un certain noble est allé dans un pays lointain pour recevoir un royaume et revenir ensuite. »
13  » Il appela dix de ses serviteurs, leur remit dix minas et leur dit : « Faites vos affaires jusqu’à ce que je vienne ».
14 Mais ses concitoyens le haïssaient et envoyaient une délégation après lui, en disant : « Nous ne voulons pas que cet homme règne sur nous.

Maintenant, nous pourrions imaginer que ce sont les 10 tribus perdues. Et il livre 10 minas, ce qui fait référence à leurs 10 vies sauvées. Ce qu’il dit c’est, construisez mon royaume, faites des affaires jusqu’à ce que je vienne. Mais il y a un deuxième groupe (ses concitoyens qui le haïssaient et disaient : « Nous ne voulons pas que cet homme règne sur nous »). Il s’agit de la Judée orthodoxe (les Pharisiens). Continuons.

Luca (Luc) 19:15-17
15 « A son retour, après avoir reçu le royaume, il ordonna que les serviteurs à qui il avait donné l’argent soient appelés auprès de lui, afin qu’il sache ce que chacun avait gagné pour lui par le commerce. [He wanted to know what we have done for Him to help build His Kingdom in His absence].
16 Le premier arriva et dit : « Maître, ton mina a gagné dix minas« .
17 Et il lui dit : « C’est bien, bon serviteur ; parce que tu as été fidèle dans une toute petite chose, tu as autorité sur dix villes.

En d’autres termes, vous vous êtes bien débrouillé avec un peu, voyons ce que vous pouvez faire avec plus.

Luca (Luc) 19:18-19
18 « Et le second arriva, disant : ‘Maître, ton mina a gagné cinq mina.’. De même, il lui dit : ‘Toi aussi, tu es sur cinq villes‘.

Une fois encore, vous avez été fidèle avec un peu, voyons ce que vous pouvez faire avec un peu plus.

Luca (Luc) 19:20-21
20 Un autre vint, disant : Maître, voici ta mina [my saved life], que j’ai mise dans un mouchoir.
21 Car je te craignais, parce que tu es un homme austère. [Tu ramasses ce que tu n’as pas déposé, et tu récoltes ce que tu n’as pas semé’. [Encore une fois, les rois peuvent être comme ça.]

Mais de quoi parle-t-on ici ? Qui est cet homme ? S’agit-il de quelqu’un qui lit sa portion hebdomadaire de la Torah et qui se repose le jour du sabbat et des fêtes ? Il adopte une vision hébraïque des Écritures, mais il n’aide pas Yeshoua à construire son royaume mondial. Il ne fait pas réellement quelque chose pour Yeshua. Est-ce que ça pourrait être ça ?

Luca (Luc) 19:22-23
22 « Et il lui dit : « C’estde ta propre bouche que je te jugerai, méchant serviteur! Tu savais que j’étais un homme austère, recueillant ce que je n’avais pas déposé et récoltant ce que je n’avais pas semé.
23 Pourquoi donc n’as-tu pas mis mon argent à la banque, afin qu’à mon arrivée je puisse l’encaisser avec des intérêts? ».

Je ne sais pas, mais j’imagine que le serviteur a été très surpris par cela. Parce qu’à ses yeux, il n’a rien fait de mal. Il voulait juste s’assurer que le mina du Maître serait en sécurité. Alors, il l’a juste mis de côté dans un mouchoir. Il n’a pas cherché à faire le mal, mais il n’a pas fait le bien que son Maître attendait de lui. Et c’est là toute la différence.

Luca (Luc) 19:24-26
24 « Et il dit à ceux qui se tenaient là : « Prenez-lui le mina [his saved life] et donnez-le à celui qui a dix minas« .
25 (Mais ils lui dirent : « Maître, il a dix minas. »)
26 Car je vous le dis, à quiconque possède sera donné; et à celui qui n’a pas, même ce qu’il a lui sera enlevé.
27 Mais amène ici mes ennemis, qui n’ont pas voulu que je règne sur eux, et tue-les devant moi.' »

Les serviteurs pensent que tout est censé être égal dans le royaume et ce n’est pas le cas. Parce que le maître va donner plus à ceux qui l’aident à construire son royaume, et ceux qui ne l’aident pas à construire son royaume vont être jugés comme étant infidèles.

Le principe est que nous devons obéir à Yeshua. Nous devons faire les choses qu’il dit, et pas seulement écouter ses paroles.

Il s’agit donc d’un appel au réveil pour ceux qui sont endormis face à l’exigence d’aider Yeshoua à construire son royaume.

If these works have been a help to you and your walk with our Messiah, Yeshua, please consider donating. Give