Chapter 6:

L’Église : Pierres de Marche

« Il s’agit d’une traduction automatique. Si vous souhaitez nous aider à la corriger, vous pouvez envoyer un email à contact@nazareneisrael.org. » 

La relation entre l’église et Nazarene Israel est complexe. Plus loin dans ce livre, nous montrerons que l’église accomplit les prophéties sur Mystery Babylon, qui est également décrite comme la prostituée (Apocalypse 17). Elle est une prostituée parce qu’elle n’a pas d’alliance de mariage (la Torah).

Dans les Écritures, beaucoup de choses sont une « épée à double tranchant » qui coupe dans les deux sens. D’une part, les chrétiens sont Son peuple – et d’autre part, les chrétiens ne sont pas Son peuple (du moins pas au sens plein du terme). Il faut une bonne dose de maturité spirituelle pour voir les chrétiens tels qu’ils sont, et pour les aimer (plutôt que de les condamner) – car ce n’est qu’en aimant quiconque (les chrétiens, les juifs, nos cousins islamiques ou les laïcs) que nous pouvons finalement les rapprocher de la vérité.

Yeshoua a dit à la femme au puits que les « vrais » adorateurs doivent adorer son Père non seulement en Esprit, mais aussi en vérité. C’est un axiome d’une importance capitale.

Yochanan (Jean) 4:21-24
21 Yeshoua lui dit : « Femme, crois-moi, l’heure vient où tu ne pourras plus, ni sur cette montagne, ni à Jérusalem, adorer le Père.
22 Vous [Samaritans] adorez ce que vous ne connaissez pas ; nous, nous savons ce que nous adorons, car le salut [littéralement : Yeshoua] vient des Juifs.
23 Mais l’heure vient, et c’est maintenant, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité ; car le Père cherche ceux qui l’adorent.
24 Elohim est Esprit, et ceux qui l’adorent doivent adorer en esprit et en vérité. »

Lorsque Yéchoua a parlé de vérité, il a probablement voulu dire la définition de l’Écriture (qui est la Torah).

Tehillim (Psaumes) 119:142
142 Ta justice est une justice éternelle, et ta Torah est la vérité.

Pour être de vrais adorateurs, nous devons adorer le Père à la fois dans l’Esprit et dans la Torah. Si nous n’adorons pas à la fois dans l’Esprit et dans la Torah, alors nous sommes sur la voie large et facile qui mène à la destruction.

Mattityahu (Matthieu) 7:13-14
13 « Entrez par la porte étroite ; car la porte est large et le chemin facile qui mène à la perdition, et il y en a beaucoup qui le prennent.
14 Et la porte est étroite et le chemin affligé qui mène à la vie ; et il y en a peu qui le trouvent. »

Il est absolument essentiel d’écouter la voix de l’Esprit, moment après moment, et de marcher selon elle. Cependant, seulement sept versets plus loin (dans le même contexte général), Yéchoua nous avertit qu’il y aura un grand groupe de personnes qui l’appellent « Seigneur » qui n’entreront pas dans le royaume des cieux.

Mattityahu (Matthieu) 7:21-23
21 « Tous ceux qui me disent : « Seigneur, Seigneur » n’entreront pas dans le royaume des cieux, mais celui qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux.
22 En ce jour-là, plusieurs me diront : « Seigneur, Seigneur, n’avons-nous pas prophétisé en ton nom, chassé des démons en ton nom, et fait beaucoup de prodiges en ton nom ? ».
23 Et puis je leur déclarerai : Je ne vous ai jamais connu; s’éloigner de Moi, vous qui pratiquez l’anarchie [torahlessness]!

Cela peut être difficile à accepter pour certains, mais les chrétiens sont le seul groupe de personnes qui répond à cette liste de critères. Les chrétiens sont le seul groupe qui :

  1. Est-ce que beaucoup
  2. Appelez-le Seigneur
  3. Prophétiser en son nom
  4. Chasser les démons en son nom
  5. Faire de nombreuses œuvres de puissance en son nom
  6. sont sans loi (ne respectent pas la Torah)

Ce que Yéchoua dit ici, c’est que même si nous prophétisons en Son nom, chassons les démons en Son nom, et faisons de nombreuses œuvres puissantes en Son nom, si nous sommes sans loi (c’est-à-dire que nous n’essayons pas de garder la Torah), nous irons à la destruction parce que nous n’essayons pas de garder l’alliance conjugale.

Mais pourquoi Yeshoua rejetterait-il les chrétiens, alors que ces derniers sont en grande partie responsables de la diffusion de la Bonne Nouvelle de Lui aux quatre coins de la planète ? Comme nous le verrons dans les prochains chapitres, le christianisme n’est qu’une étape intermédiaire dans le grand plan de salut en plusieurs étapes pour toute l’humanité. C’était une étape très importante, mais ce n’était encore qu’une étape. Si nous faisons un ou deux pas dans un long voyage, puis nous arrêtons, nous ne terminerons jamais le voyage – ou, dans ce cas, nous ne terminerons jamais la transformation spirituelle. Nous ne parviendrons pas à apprendre comment adorer le Père en esprit et en vérité (Torah). Cela signifie que nous allons manquer la cible.

Si nous disons que nous demeurons en Yeshua, alors nous devons marcher comme Yeshua a marché.

Yochanan Aleph (1 Jean) 2:6
6 Celui qui dit qu’il demeure en lui doit lui aussi marcher comme il a marché.

Aucun d’entre nous ne sera jamais parfait comme l’était Yeshoua, mais il est essentiel que nous essayions. Nous devons essayer de respecter l’alliance conjugale, en marchant dans autant d’amour que possible. Il est essentiel de marcher dans l’Esprit – mais il est également essentiel de garder la vérité/Torah.

La foi nazaréenne s’est répandue plus rapidement à l’intérieur du pays d’Israël que le christianisme, car les Juifs du pays ont compris que la Torah est une alliance conjugale. Les nazaréens du pays étaient « zélés pour la Torah », comme le dit aussi Ya’akov (Jacques).

Ma’asei (Actes) 21:20
20 Et quand ils l’entendirent, ils glorifièrent Yahvé. Ils lui dirent : « Tu vois, frère, combien de myriades de Juifs il y a qui ont cru, et ils sont tous zélés pour la Torah. »

En dehors du territoire, cependant, c’était une autre histoire. Les Juifs hellénisés n’étaient pas zélés pour la Torah, et les Gentils ne comprenaient pas que la Torah est une alliance nuptiale ; il était donc beaucoup plus facile pour les Juifs hellénisés et les Gentils d’accepter le christianisme anarchique, puisqu’il promettait les mêmes récompenses éternelles avec moins de travail.

Même si le christianisme sans torah n’est pas la foi originelle, il remplit une fonction importante. Cela permet aux gentils d’accepter plus facilement la foi en un Messie juif, même s’ils ne comprennent pas la nécessité de respecter son alliance. Le christianisme est donc un véhicule imparfait qui peut amener les gentils en relation avec Yeshoua. Même si la relation n’est pas parfaite, elle les rapproche de Lui plus qu’avant.

Il est essentiel que nous comprenions ce principe de rapprocher ou d’éloigner les gens. Lorsque quelque chose rapproche les gens de Yeshoua, même de manière imparfaite, nous le tolérons, car en fin de compte, cela rapproche les gens de notre Mari.

Marqaus (Marc) 9:38-40
38 Yochanan (Jean) lui répondit : « Maître, nous avons vu quelqu’un qui ne nous suit pas, chasser les démons en ton nom, et nous l’avons interdit parce qu’il ne nous suit pas. »
39 Mais Yeshoua a dit : « Ne l’en empêche pas, car celui qui fait un miracle en mon nom ne peut pas, peu après, dire du mal de moi.
40 Car celui qui n’est pas contre nous est de notre côté. »

En même temps, lorsque quelqu’un (généralement un leader ou un enseignant) éloigne les gens de Yeshoua, nous devons garder à l’esprit qu’il n’est pas notre ami.

Luqa (Luc) 11:23
23 « Celui qui n’est pas avec moi est contre moi, et celui qui n’assemble pas avec moi disperse. »

C’est pourquoi il est plus facile d’aimer les chrétiens sans torah (qui sont trompés) que d’aimer les dirigeants et les enseignants chrétiens sans torah (qui font la tromperie). Même si les dirigeants et les enseignants chrétiens sont eux-mêmes induits en erreur, l’Écriture les tient à un niveau bien plus élevé.

Ya’akov (Jacques) 3:1
3 Mes frères, que peu d’entre vous deviennent des enseignants, sachant que nous recevrons un jugement plus strict.

Après que les Romains aient exilé les Juifs de la terre d’Israël, les Nazaréens ont connu une période beaucoup plus difficile. Les gens suivent généralement le principe du moindre effort, et la foi chrétienne sans torah était beaucoup plus attrayante pour les Gentils et les Juifs hellénisés, car elle promettait la même récompense avec moins d’efforts. Par conséquent, le christianisme est devenu plus fort, et la foi nazaréenne a commencé à décliner.

Alors que le christianisme commençait à se développer, d’autres forces sont entrées en jeu et l’ont modifié. Dans le chapitre suivant, nous verrons comment l’empereur romain Constantin s’est emparé du christianisme sans torah et l’a fusionné avec le culte solaire romain de l’époque pour former l’Église catholique (universelle), qui était encore un autre véhicule de transition.

If these works have been a help to you in your walk with Messiah Yeshua, please pray about partnering with His kingdom work. Thank you. Give