Chapter 16:

Le Spectre de la Formation de Disciples

« Il s’agit d’une traduction automatique. Si vous souhaitez nous aider à la corriger, vous pouvez envoyer un email à contact@nazareneisrael.org. » 

Comme nous le verrons, Yéchoua a établi un standard élevé pour ses douze disciples originaux – et pourtant, il y a eu d’autres disciples au premier siècle qui ne répondaient pas au même standard élevé que celui établi par Yéchoua. Mais comment cela a-t-il été possible ? Pour comprendre la réponse à cette question (et ce qu’elle signifie pour nous aujourd’hui), examinons ce que les universitaires appellent la loi de la première mention (ou théorie de la première utilisation).

La loi de la première mention nous dit que la première fois qu’un concept est introduit (ou qu’un commandement est donné) dans les Écritures, elle établit une norme, ou un précédent. Toutes les variations ultérieures seront jugées selon cette norme. Le mariage en est un exemple évident. Dans Genèse 2, le mariage a été établi comme un homme et une femme, mariés ensemble pour la vie (comme une seule chair).

Fiche B (Genèse) 2:23-24
23 Et Adam dit : « Ceci est maintenant l’os de mes os et la chair de ma chair ; elle sera appelée femme, parce qu’elle a été prise de l’homme. »
24 C’est pourquoi un homme quittera son père et sa mère et sera joint à sa femme, et ils deviendront une seule chair.

Bien qu’il y ait certaines conditions où la polygynie (épouses plurielles) est légale (et même commandée), ce n’était pas l’intention initiale de Yahvé. Il y a toujours un certain coût spirituel et physique associé à la polygynie, car elle s’écarte de la norme originale d’une seule épouse pour la vie. Même le célibat (qui est par ailleurs un idéal exalté) comporte certains coûts, dans la mesure où il n’est pas bon pour l’être humain d’être seul (car cela s’écarte du modèle original de Yahvé).

Un autre exemple de la loi de première mention est la façon dont, lors de la conquête de Canaan, Yahvé a ordonné que tout le butin de la guerre soit complètement détruit.

Devarim (Deutéronome) 7:23-26
23 Mais l’Éternel, tes Élohim, te les livrera, et il les vaincra jusqu’à ce qu’ils soient détruits.
24 Il livrera leurs rois entre tes mains, et tu feras disparaître leur nom de dessous le ciel ; personne ne pourra te résister jusqu’à ce que tu les aies détruits.
25 Tu brûleras au feu les images taillées de leurs dieux ; tu ne convoiteras pas l’argent ou l’or qui est sur eux, et tu ne le prendras pas pour toi, de peur que tu ne sois pris au piège par lui ; car c’est une abomination pour Yahvé, ton Élohim.
26 Tu ne feras pas entrer une abomination dans ta maison, de peur que tu ne sois condamné à une destruction semblable. Vous la détesterez et l’abhorrerez, car elle est maudite.

Cependant, lors de la conquête de Jéricho, Achan le fils de Carmi prit des dépouilles interdites et les garda pour lui. Ce péché a provoqué la défaite d’Israël par les hommes de Ai. Lorsque cela a été découvert, Achan a été mis à mort pour avoir désobéi au commandement de Yahvé.

Yehoshua (Josué) 7:18-26
18 Et il amena son domestique par homme, et Acan, fils de Carmi, fils de Zabdi, fils de Zérakh, de la tribu de Juda, fut pris.
19 Josué dit à Acan : Mon fils, je te prie, rends gloire à l’Élohim d’Israël, et confesse-lui, et dis-moi maintenant ce que tu as fait ; ne me le cache pas.
20 Et Acan répondit à Josué et dit : J’ai péché contre l’Élohim d’Israël, et voici ce que j’ai fait :
21 Quand je vis parmi le butin un beau vêtement babylonien, deux cents sicles d’argent et une cale d’or de cinquante sicles, je les convoitai et les pris. Et ils sont là, cachés dans la terre au milieu de ma tente, avec l’argent en dessous. »
22 Et Josué envoya des messagers, et ils coururent vers la tente ; et elle était là, cachée dans sa tente, avec l’argent sous elle.
23 Et ils les prirent du milieu de la tente, et les apportèrent à Josué et à tous les fils d’Israël, et les déposèrent devant l’Éternel.
24 Et Josué, et tout Israël avec lui, prit Acan, fils de Zérakh, l’argent, le vêtement, le coin d’or, ses fils et ses filles, ses boeufs, ses ânes, ses brebis, sa tente, et tout ce qu’il avait, et ils les amenèrent dans la vallée d’Acor.
25 Et Josué dit : « Pourquoi nous as-tu troublés ? Yahvé vous troublera aujourd’hui. » Alors tout Israël le lapida, et ils les brûlèrent au feu après les avoir lapidés.
26 Alors ils élevèrent au-dessus de lui un grand tas de pierres, qui est encore là aujourd’hui. Alors Yahvé se détourna de la férocité de sa colère. C’est pourquoi le nom de cet endroit a été appelé la vallée d’Achor jusqu’à ce jour.

La punition d’Achan pour désobéissance montre que le salaire du péché est la mort. Après que Yahvé eut établi cette norme, il permit plus tard aux enfants d’Israël de garder le bétail et le butin de guerre, tant qu’ils détruisaient le roi ennemi et sa ville.

Yehoshua (Josué) 8:1-2
1 Et l’Éternel dit à Josué « Ne crains rien et ne t’effraie pas ; prends avec toi tous les gens de guerre, et lève-toi, monte à Aï. Vois, j’ai remis entre tes mains le roi de Ai, son peuple, sa ville et son pays.
2 Et tu feras à Aï et à son roi comme tu as fait à Jéricho et à son roi. Vous ne prendrez pour vous que son butin et son bétail. Tendez une embuscade à la ville derrière elle ».

Les armées modernes suivent le même schéma lorsqu’elles fixent des normes élevées de discipline lors de l’entraînement de base. Le niveau de discipline peut être assoupli une fois que les recrues arrivent dans leur unité, mais si jamais il y a des problèmes de discipline, les normes peuvent être réintroduites très rapidement.

Si la plupart des chercheurs savent que la loi de la première mention se joue tout au long du Tanach (Ancien Testament), peu d’entre eux savent qu’elle se joue également dans l’Alliance Renouvelée (Nouveau Testament), en ce qui concerne les disciples. Dans Luc 14:26-33, Yéchoua nous dit que pour être son disciple, nous devons haïr notre vie et notre famille, et porter notre propre fardeau. Nous devons aussi littéralement donner notre vie dans ce monde, en abandonnant tout ce que nous avons.

Luqa (Luc) 14:26-33
26 «Si quelqu’un vient à moi et ne hait pas son père et sa mère, sa femme et ses enfants, ses frères et sœurs, oui, et sa propre vie aussi, il ne peut pas être mon disciple.
27 Et quiconque ne porte pas sa croix [or stake] et venir après moi ne peut pas être mon disciple.
28 Pour lequel d’entre vous, ayant l’intention de construire une tour, ne s’assoit pas le premier et ne compte pas le coût, s’il en a assez pour la terminer?
29 de peur qu’après qu’il ait posé les fondations et qu’il ne puisse achever, tous ceux qui le voient ne commencent à se moquer de lui,
30 en disant: ‘Cet homme a commencé à construire et n’a pas pu terminer.’
31 Ou quel roi, qui va faire la guerre à un autre roi, ne s’assoit le premier et ne se demande pas s’il est capable, avec dix mille hommes, de rencontrer celui qui vient contre lui avec vingt mille?
Ou bien, alors que l’autre est encore loin, il envoie une délégation et demande des conditions de paix.
33 De même, quiconque d’entre vous n’abandonne pas tout ce qu’il possède ne peut être mon disciple.

Lorsque Yeshoua a invité les disciples à le suivre, ils ont immédiatement lâché leurs filets (c’est-à-dire leur vie dans le monde), et ont commencé à chercher à l’aider à faire avancer son royaume spirituel. Il s’agit d’une expression parfaite de la loi de première mention, en ce sens qu’elle établit une norme élevée parfaite.

Mattityahu (Matthieu) 4:18-22
18 Et Yeshoua, marchant au bord de la mer de Galilée, vit deux frères, Schimon appelé Kepha, et Andreï, son frère, qui jetaient un filet dans la mer ; car ils étaient pêcheurs.
19 Et il leur dit : « Suivez-moi, et je vous ferai pêcheurs d’hommes ».
20 Ils ont immédiatement quitté leurs filets et l’ont suivi.
21 De là, il vit deux autres frères, Jacques, fils de Zébédée, et Jean, son frère, dans la barque avec Zébédée, leur père, en train de raccommoder leurs filets. Il les a appelés,
22 et aussitôt, ils ont quitté le bateau et leur père, et l’ont suivi.

De même, Yeshoua a dit au jeune dirigeant riche qu’avant de pouvoir entrer dans le royaume d’Elohim, il devait d’abord renoncer à tous ses biens matériels. Il devait montrer qu’il accordait plus de valeur aux choses de l’Esprit qu’à toute autre chose dans le monde matériel.

Mattityahu (Matthieu) 19:16-30
16 Or voici qu’on vint lui dire : « Bon maître, que dois-je faire de bon pour avoir la vie éternelle ?
17 Alors il lui dit : « Pourquoi m’appelles-tu bon ? Personne n’est bon sauf Un, c’est-à-dire Elohim. Mais si tu veux entrer dans la vie, observe les commandements. »
18 Il lui dit : « Lesquels ? Yéchoua a dit : « ‘Tu ne tueras pas’, ‘Tu ne commettras pas d’adultère’, ‘Tu ne voleras pas’, ‘Tu ne porteras pas de faux témoignage’.
19 « Honore ton père et ta mère », et « Tu aimeras ton prochain comme toi-même ».
20 Le jeune homme lui dit : « Toutes ces choses, je les ai gardées dès ma jeunesse. Que me manque-t-il encore ? »
21 Yéchoua lui dit : « Si tu veux être parfait, va, vends ce que tu as et donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans le ciel ; et viens, suis-moi. »
22 Mais quand le jeune homme entendit cette parole, il s’en alla tout triste, car il avait de grands biens.
23 Alors Yéchoua dit à ses disciples : Assurément, je vous dis qu’il est difficile à un riche d’entrer dans le royaume des cieux.
24 Et je vous le répète, il est plus facile pour un chameau de passer par le chas d’une aiguille que pour un homme riche d’entrer dans le royaume d’Elohim ».
25 A cette nouvelle, ses disciples furent très étonnés, et dirent : « Qui donc peut être sauvé ?
26 Mais Yeshoua les regarda et leur dit : « Avec les hommes, c’est impossible, mais avec Elohim, tout est possible ».
27 Alors Képha lui répondit : Voici, nous avons tout quitté et nous t’avons suivi. Qu’allons-nous donc avoir ?
28 Et Yeshoua leur dit : Je vous le dis en vérité, à la régénération, quand le Fils de l’homme sera assis sur le trône de sa gloire, vous qui m’avez suivi, vous serez aussi assis sur douze trônes, pour juger les douze tribus d’Israël.
29 Et quiconque aura laissé des maisons, ou des frères, ou des soeurs, ou un père, ou une mère, ou une femme, ou des enfants, ou des terres, à cause de mon nom, recevra le centuple, et héritera la vie éternelle.
30 Mais beaucoup de ceux qui sont les premiers seront les derniers, et les derniers les premiers ».

D’autres croyants ont fait quelque chose de similaire lorsqu’ils ont vendu leurs terres et leurs biens excédentaires, et ont déposé les fonds aux pieds des apôtres, pour qu’ils les utilisent pour le ministère.

Ma’asei (Actes) 4:34-35
34 Il n’y avait personne parmi eux qui manquât; car tous ceux qui possédaient des terres ou des maisons les vendirent et rapportèrent le produit des choses vendues,
35 et les déposa aux pieds des apôtres; et ils ont distribué à chacun comme n’importe qui avait besoin.

Alors que certains des premiers disciples devaient vendre tous leurs biens, d’autres n’avaient qu’à vendre les maisons et les terres excédentaires. C’est logique, dans la mesure où la plupart des disciples étaient mariés et qu’ils avaient encore besoin d’un endroit pour loger leur famille (et leurs invités).

Ma’asei (Actes) 21:16
16 Quelques-uns des disciples de Césarée vinrent aussi avec nous et amenèrent avec eux un certain Mnason de Chypre, disciple primitif, chez qui nous devions loger.

En fait, au moins un des disciples de Yéchoua était riche, et ne vendait pas toutes ses affaires.

Mattityahu (Matthieu) 27:57
57 Le soir étant venu, un homme riche d’Arimathie, nommé Joseph, vint, lui aussi disciple de Yeshoua.

Comment comprendre ces contradictions apparentes ? Selon la loi de la première mention, les douze disciples originaux ont respecté le standard parfait de Yéchoua. Ils ont littéralement abandonné toutes leurs possessions physiques et ont passé le reste de leur vie à chercher à faire avancer son royaume. Cependant, une fois cette norme parfaite établie, elle a ensuite été assouplie, de sorte que ceux qui n’étaient pas appelés à renoncer à toutes les possessions mondaines pouvaient toujours servir, dans la mesure où ils se sentaient dirigés.

L’érudition chrétienne applique couramment les quatre principes suivants à la formation de disciples :

  1. Mémoriser les paroles de Yeshua (apprendre)
  2. Appliquer les paroles de Yeshua à sa vie (appliquer)
  3. Imiter Yeshoua (se conformer à Ses paroles)
  4. Faire plus de disciples (se reproduire)

Pour appliquer ces principes à 100 %, nous devons déposer toutes nos possessions physiques, rejoindre l’ordre de Melchizédek et passer le reste de notre vie à construire activement le royaume de Yéchoua. Cependant, même si nous ne nous sentons pas conduits à ce point, nous pouvons toujours appliquer ces quatre principes à notre vie. La récompense n’est pas aussi grande, mais c’est ainsi que Joseph d’Arimathie pouvait encore être un disciple sans avoir à déposer toutes ses richesses. Il a simplement appliqué ces principes dans la mesure où il se sentait dirigé.

Comment pouvons-nous savoir combien Elohim veut que nous lui donnions ? La réponse « simplement tout donner » n’est pas nécessairement correcte. La bonne réponse est de prier, d’écouter dans l’Esprit et d’obéir à ce que nous entendons. Si nous ne demeurons pas dans Son Esprit (souffle), nous sommes alors coupés de Lui, et ne Lui sommes d’aucune utilité. Le principe clé est de respirer, de prier et d’écouter.

Yochanan (John) 15:4-8
4 « Demeure en moi, et moi en toi. Comme la branche ne peut pas porter ses fruits, à moins qu’elle ne demeure dans la vigne, vous non plus, à moins que vous ne respectiez en Moi.
5 Je suis la vigne, vous êtes les branches. Celui qui demeure en Moi, et moi en lui, porte beaucoup de fruits; car sans moi, tu ne peux rien faire.
6 Si quelqu’un ne se conforme pas à Moi, il est chassé comme une branche et est déterré; et ils les rassemblent et les jettent dans le feu, et ils sont brûlés.
7 Si vous demeurez en Moi, et que Mes paroles demeurent en vous, vous vous demanderez ce que vous désirez, et cela sera fait pour vous.
8 Par cela Mon Père est glorifié, que vous portiez beaucoup de fruits; ainsi vous serez Mes disciples.

Si nous prions, écoutons et obéissons à ce que Son Esprit (souffle) nous dit de faire, alors nous sommes Ses disciples, dans la mesure (et à quelque titre que ce soit) où Il nous conduit. Nous devons faire ce que nous nous sentons honnêtement dirigés, sachant que nous ne sommes responsables que devant les Elohim.

Yeshua était un naziréen célibataire qui a donné son temps, ses biens et sa vie pour aider à ramener de leur apostasie les enfants d’Israël perdus et dispersés. Il n’a pas vécu sa vie pour lui-même, mais pour ses frères et sœurs en Israël. Il a passé sa vie à faire avancer le royaume de son père ici sur terre. Parce que la mission de Yeshua était de donner tout ce qu’il avait, et parce qu’il a poursuivi sa mission, sa récompense (et son amour) est complète.

Mais alors, que dirons-nous d’Avraham, ou du roi David ? Auraient-ils reçu une meilleure récompense s’ils avaient été des nazis célibataires ? Non, en vérité, ils auraient reçu une récompense moins importante, car ils ne suivraient pas le chemin que Yahvé a choisi pour eux. Nous devrions tous nous réjouir qu’ils n’aient pas essayé d’être célibataires, alors que Yahvé les avait appelés à être féconds et à se multiplier, sinon aucun d’entre nous ne serait ici aujourd’hui.

Ce que nous voyons, donc, ce sont deux voies légitimes pour les disciples. L’un d’entre eux consiste à rejoindre la prêtrise à plein temps, à déposer tous ses biens physiques et à aller sur le champ de mission (dans la nation où l’on s’appelle). L’autre voie légitime consiste à élever les enfants comme il se doit, tout en soutenant financièrement le sacerdoce et en menant des actions de proximité. Lorsque la prêtrise travaille au niveau international, et que le reste des disciples travaillent au niveau local, ensemble nous pouvons amener plus de croyants à Yeshoua. Nous en discutons plus en détail dans Gouvernement de Torah.

If these works have been a help to you in your walk with Messiah Yeshua, please pray about partnering with His kingdom work. Thank you. Give