Chapter 21:

Ismaël à la Fin des Temps

« Il s’agit d’une traduction automatique. Si vous souhaitez nous aider à la corriger, vous pouvez envoyer un email à contact@nazareneisrael.org. » 

Adam et Havvah (Eve) sont tombés de la faveur de Yahvé pour ne pas avoir obéi à sa voix. Après cela, Yahvé a mis en branle un plan de rédemption en plusieurs étapes impliquant tous les descendants d’Avraham.

Comme nous l’avons vu précédemment, Yahvé a fait une alliance spéciale avec Avraham parce qu’il a obéi à la voix de Yahvé.

B’reisheet (Genèse) 22:15-18
15 Puis le messager de Yahvé a appelé à Avraham une deuxième fois hors du ciel,
16 et dit: « e moi-même, j’ai juré, dit Yahvé, parce que vous avez fait cette chose, et n’ont pas retenu votre fils, votre fils unique …
17 bénédiction Je vous bénirai, et en multipliant, je multiplierai vos descendants comme les étoiles du ciel et comme le sable qui est sur le bord de mer; et vos descendants possédera la porte de leurs ennemis.
18 Dans votre semence, toutes les nations de la terre seront bénies, parce que vous avez obéi à Ma voix.

Alors que l’alliance passerait par Israël (dont les descendants comprenaient Éphraïm et Juda), il y avait aussi une bénédiction donnée à l’autre fils d’Avraham, Ismaël.

B’reisheet (Genèse) 17:19-20
19 Alors Elohim dit: « on, Sarah votre femme vous portera un fils, et vous appellera son nom Yitzhak; J’établirai Mon alliance avec lui pour une alliance éternelle, et avec ses descendants après lui.
20 Et pour Ismaël, je vous ai entendu. Voici, je l’ai béni, et le rendra fructueux, et le multiplierai excessivement. Il engendrera douze princes, et je ferai de lui une grande nation [religious group]. »

Comme nous l’avons vu plus tôt, dans les Écritures, la nationalité est sa religion – alors quand Yahvé a dit qu’Il ferait d’Ismaël une grande «nation», Il voulait dire qu’Il lui donnerait une grande religion (l’Islam). Alors que l’Islam n’est pas «grand» en termes d’exactitude biblique, l’Islam est formidable en termes de chiffres et dans son rôle de la fin des temps.

Yahvé ne se soucie pas de notre chair, et donc à la fin, l’ethnicité ne signifie rien pour lui. Cependant, en même temps, Yahvé a historiquement utilisé certains groupes ethniques pour accomplir certaines tâches pour Lui. Par exemple, Yahvé a utilisé Juda pour faire naître le Messie, et Il a utilisé les Éphraïmites pour répandre l’adoration d’un Messie juif dans le monde entier. En même temps, Il utilise également Ismaël pour maintenir les idéaux sémitiques de théocratie et de discipline d’entreprise (qui sont presque perdus dans la culture éphraïmite et juive aujourd’hui).

Il existe une relation spéciale entre Ismaël et son cousin Esaü. Dans Révélation et la Fin des Temps nous voyons qu’Esaü représente non seulement l’Église catholique romaine, mais aussi le soi-disant humanisme séculier (qui est en réalité davantage une religion qui exalte le culte de l’homme et ses opinions), y compris ses expressions politiques, la démocratie, le socialisme et le communisme. Et il y a aussi une relation cachée avec certains Arabes ethniques (mais pas tous), dans la mesure où Esaü est également identifié comme Edom.

B’reisheet (Genèse) 36:8
8 Ésaü habita donc sur le mont Séir. Ésaü est Edom.

De plus, il y a aussi un lien avec le monde arabe et musulman, en ce qu’Esaü s’est marié avec les filles d’Ismaël. Par exemple, Genèse 28:8-9 nous dit qu’Esaü a épousé Mahalath, la fille d’Ismaël.

B’reisheet (Genèse) 28:8-9
8 Ésaü vit aussi que les filles de Canaan ne plaisaient pas à son père Yitzhak.
9 Ésaü se rendit à Ismaël et prit Mahalath, fille d’Ismaël, fils d’Avraham, sœur de Nebajoth, pour être sa femme en plus des femmes qu’il avait.

Genèse 36: 3 nous dit qu’Esaü a également épousé Basemath, la fille d’Ismaël.

B’reisheet (Genèse) 36:1-3
1 Voici maintenant la généalogie d’Esaü, qui est Edom.
2 Esaü prit ses femmes des filles de Canaan: Adah, fille d’Elon le Héthien; Aholibamah, fille d’Anah, fille de Zibeon le Hivite;
3 et Basemath, fille d’Ismaël, sœur de Nebajoth.

Après quelques générations, la génétique d’Ismaël et d’Esaü est devenue si mélangée que certaines personnes considèrent (à tort) comme des synonymes arabe et musulman.

Nous voyons des liens cachés entre Ésaü, Édom, le monde arabe et Ismaël dans des endroits tels que Genèse 27:39, où on nous dit qu’Ésaü recevrait une bénédiction des shemen ( שמן) de la terre. Ce terme est souvent traduit par graisse, mais il se traduit également par huile. Cette bénédiction explique pourquoi les nations arabes édomites ont des ressources pétrolières aussi abondantes.

B’reisheet (Genèse) 27:39-40
39 Alors Yitzhak, son père, prit la parole et lui dit[Esau] : « Voici, ta demeure sera de la graisse [oil]de la terre [מִשְׁמַנֵּי הָאָרֶץ], Et de la rosée du ciel d’en haut.
40 Tu vivras de ton épée, et tu serviras ton frère; Et il arrivera, quand vous deviendrez agité, que vous briserez son joug de votre cou. « 

Le verset 40 explique comment les Éphraïmites et les Juifs ont historiquement dominé Esaü-Edom, mais comment Esaü-Edom se lèvera et brisera les jougs de leur cou. Certains considèrent que cela se produit maintenant, avec le printemps arabe de 2012 et la propagation continue de l’islam à travers l’Europe et le reste du monde.

Nous devons également savoir qu’il existe une relation cachée entre le christianisme sans torah, le judaïsme et l’islam, en ce que tous les trois font partie de Mystery Babylon. Dans les Écritures, les esprits religieux sont décrits comme des femmes, et Yeshua nous dit que le royaume des cieux est comme le levain (c’est-à-dire le péché), qu’une femme (Mystère Babylone) a pris et cachée dans trois mesures de farine jusqu’à ce que tout soit levé.

Mattityahu (Matthieu) 13:33
33 Il leur dit une autre parabole: « Le royaume des cieux est comme du levain, qu’une femme prit et cacha dans trois mesures de farine jusqu’à ce qu’il fût tout levé. »

Le repas fait référence à la graine moulue (c’est-à-dire dénaturée), et ces trois mesures de repas sont les trois principales variations babyloniennes de la foi d’Avraham: le judaïsme orthodoxe (Juda), le christianisme babylonien (Joseph-Ephraim) et Ismaël (l’islam).

Le levain symbolise le péché, et dans Matthieu 16:5-12, Yeshua nous dit que le levain symbolise le péché de la fausse doctrine.

Mattityahu (Matthieu) 16:5-12
5 Or, quand ses disciples étaient venus de l’autre côté, ils avaient oublié de prendre du pain.
6 Alors Yeshua leur dit: « Prenez garde et prenez garde au levain des pharisiens et des sadducéens. »
7 Et ils raisonnèrent entre eux, disant: « C’est parce que nous n’avons pas pris de pain ».
8 Mais Yeshua, sachant cela, leur dit: « O vous de peu de foi, pourquoi raisonnez-vous entre vous parce que vous n’avez pas apporté de pain?
9 Ne comprends-tu pas encore, ou ne te souviens-tu pas des cinq pains des cinq mille et du nombre de paniers que tu as emportés?
10 Ni les sept pains des quatre mille et combien de grands paniers avez-vous pris?
11 Comment ne comprenez-vous pas que je ne vous ai pas parlé du pain? – mais attention au levain des pharisiens et des sadducéens.  »
12 Alors ils comprirent qu’il ne leur avait pas dit de se méfier du levain du pain, mais de la doctrine des pharisiens et des sadducéens.

Si nous sommes disposés à le recevoir, ces trois religions ont l’intention d’adorer correctement les Elohim d’Avraham, mais toutes les trois échouent, en ce qu’elles sont actuellement levées par le péché (c’est-à-dire une fausse doctrine). Ensemble, ils sont utilisés pour décomposer et conquérir la terre entière – et après cela, le levain sera brûlé par les feux de la tribulation. Cependant, ce que nous devons voir ici, c’est que bien que chacune de ces religions se trompe sur beaucoup de choses, elles réussissent toutes aussi certaines choses. Chacune de ces trois religions babyloniennes mystères incarne un aspect du vrai royaume de Yeshua. Par exemple, le judaïsme défend à juste titre le concept de la Torah (c’est-à-dire la loi), tandis que le christianisme sans Torah défend à juste titre l’idée de l’amour et de suivre l’Esprit, tandis que l’islam défend les idéaux de la théocratie et de la discipline corporative.

Si nous devions dépeindre ces trois croyances avrahamiques au levain comme la cible d’un archer, ce seraient des groupes de flèches frappant autour du véritable centre de la cible (qui manifeste les trois qualités).

Le mottorah ( תורה) est basé sur le mot racine yarah ( ירה), ce qui signifie signaler(comme pour instruire). Cependant, cela signifie aussi tirer, comme si vous tiriez sur la cible d’un archer (c’est-à-dire un but).

OT: 3384 yarah (yaw-raw ‘); ou (2 Chroniques 26:15) yara ‘(lacet cru’); une racine primitive; correctement, pour couler comme de l’eau (c’est-à-dire pour pleuvoir); de manière transitoire, poser ou lancer (surtout une flèche, c’est-à-dire tirer); au sens figuré, faire remarquer (comme si en pointant du doigt), enseigner:
KJV – (+) archer, lancer, diriger, informer, instruire, poser, montrer, tirer, enseigner (-ering), à travers.

L’idée de couler est celle de laisser l’Esprit couler à travers nous sans obstruction. Autrement dit, nos actions doivent découler d’un esprit pur et non éteint, sans rien prendre en compte dans le monde matériel (famille, argent, statut, sexe, etc.). Lorsque nous sommes tellement en harmonie avec Yahweh que Son Esprit coule librement à travers nous, et que nous obéissons à Sa voix instinctivement, alors nous atteignons la cible (c’est-à-dire, gardons la Torah). Si nous faisons autre chose que cela, alors nous manquons la cible (c.-à-d. Ne pas garder la Torah).

Le mot hébreu pour manquer la cible estchata ( חטא), et c’est le mot pour «péché» (c’est-à-dire manquer la cible). Nous manquons la cible chaque fois que nous détournons notre attention de Yeshua, éteignons Son Esprit ou échouons à obéir à la voix d’Elohim.

OT: 2398 chata ‘(khaw-taw’); une racine primitive; correctement, à manquer; d’où (au sens figuré et généralement) pécher; par inférence, abandonner, manquer, expier, se repentir, égarer (causalement), condamner.

Le judaïsme, l’islam et le christianisme sans torah manquent tous la cible en ce qu’ils ont tous une mauvaise idée de qui est Elohim et de ce qu’Il veut. Ils comprennent également mal ce que signifie obéir à la voix de Yahvé. Notre objectif, alors, doit toujours être de réaliser qui est vraiment Elohim, et ce qu’Il veut vraiment – et d’écouter attentivement Sa voix en toutes choses, et d’y obéir. (Non seulement c’est la meilleure façon de lui devenir plus agréable, mais c’est aussi la meilleure façon de survivre à la tribulation, car si nous nous raffinons, alors il n’a pas besoin de nous corriger.)

Nous savons qu’à un moment donné, il y aura une grande guerre au Moyen-Orient (peut-être Armageddon), et qu’après cette guerre, beaucoup de nos cousins ismaélites (c’est-à-dire ceux qui survivent) se convertiront au culte de Yahvé.

Yeshayahu (Isaïe) 19:21-25
21 L’Egypte sera connue de l’Egypte, et les Egyptiens connaîtront l’Eternel en ce jour-là, et feront des sacrifices et des offrandes; oui, ils feront un vœu à Yahvé et l’exécuteront.
22 Et Yahvé frappera l’Égypte, il la frappera et la guérira; ils retourneront à Yahvé, et il sera supplié par eux et les guérira.
23 Ce jour-là, il y aura une route de l’Egypte à l’Assyrie, et les Assyriens viendront en Egypte et les Égyptiens en Assyrie, et les Egyptiens serviront avec les Assyriens.
24 Ce jour-là, Israël sera l’un des trois avec l’Égypte et l’Assyrie — une bénédiction au milieu de la terre,
25 que Yahvé des armées bénira, en disant: « éni est l’Egypte Mon peuple, et l’Assyrie l’œuvre de Mes mains, et Israël Mon héritage.»

Nous savons également que ces Philistins (c’est-à-dire les Palestiniens) qui restent dans le pays se convertiront au culte d’Elohim – et ils seront comme les dirigeants de Juda et des Jérusalemites.

Zacharie (Zacharie) 9:6-7
6 « Une race métisse s’installera à Ashdod, et je couperai l’orgueil des Philistins.
7 J’ôterai le sang de sa bouche, Et les abominations d’entre ses dents. Mais celui qui reste, lui-même sera pour notre Elohim, Et sera comme un chef en Juda, Et Ekron comme un Yébusite [Jerusalemite]. »

Nous donnons plus de détails dans Révélation et la Fin des Temps, mais dans le prochain chapitre, nous tenterons de résumer les bases de la séquence de la fin des temps, afin que vous puissiez comprendre ce que nous, les Israélites nazaréens, devrions faire et ce que nous ne devrions pas faire, afin de pouvoir survivre à la tribulation à venir. Mais en tout, la chose la plus importante que nous puissions faire est d’entendre et d’obéir à sa voix. Peu importe ce qui se passe autour de nous, rester en relation avec Yeshua et obéir à sa voix doit toujours être notre priorité numéro un.

If these works have been a help to you in your walk with Messiah Yeshua, please pray about partnering with His kingdom work. Thank you. Give