Chapter 19:

Actes 15 et Autorité Rabbinique

This post is also available in: English Español Deutsch Indonesia српски Nederlands Português

« Il s’agit d’une traduction automatique. Si vous souhaitez nous aider à la corriger, vous pouvez envoyer un email à contact@nazareneisrael.org. »

Dans les chapitres précédents, nous avons vu comment Israël avait un gouvernement centralisé et un sacerdoce lévitique organisé alors qu’il était encore dans le désert. Cela montre que nous pouvons avoir un sacerdoce organisé lorsque nous sommes hors du pays. Gardons cela à l’esprit.

Nous avons également vu comment le Messie le Prince en est venu à entreprendre la campagne spirituelle pour restaurer Adam déchu dans une nouvelle phase. L’objectif ne serait plus d’offrir des sacrifices d’animaux dans un temple, mais d’envoyer des disciples dans toutes les nations pour établir un sacerdoce melchizédekien mondial. Cette prêtrise melchizédekienne mondiale appellerait les enfants perdus et dispersés d’Avraham et d’Israël hors de chaque famille et de chaque clan. Puis, des générations plus tard, un reste d’entre eux commencerait un lent retour à leur héritage en Israël.

De plus, nous avons appris que le sacerdoce lévitique n’avait pas d’héritage dans le pays. De même, Yeshua a dit que pour être Son disciple (c’est-à-dire un prêtre melchizédekien), un homme devait abandonner tout ce qu’il avait. C’était le prix de servir Lui et Son peuple.

Luqa (Luc) 14:33
33 « De même, celui qui d’entre vous n’abandonne pas tout ce qu’il a ne peut pas être Mon disciple. »

Bien que les prêtres n’aient pas de biens, le ministère aurait encore besoin de financement pour mener à bien la Grande Commission, alors les gens ont vendu leurs biens (Actes 2 et 4) et ont donné le produit aux apôtres.

Ma’asei (Actes) 4: 32-35
32 Or, la multitude de ceux qui croyaient était d’un seul cœur et d’une seule âme; personne n’a dit non plus qu’aucune des choses qu’il possédait ne lui appartenait, mais elles avaient toutes choses en commun.
33 Et avec une grande puissance, les apôtres rendirent témoignage de la résurrection d’Adon Yeshua. Et une grande faveur était sur eux tous.
34 Il n’y avait personne parmi eux qui manquât; car tous ceux qui possédaient des terres ou des maisons les vendirent et rapportèrent le produit des choses vendues,
35 et les déposa aux pieds des apôtres; et ils ont distribué à chacun comme n’importe qui avait besoin.

Si les apôtres n’avaient aucun héritage, alors pourquoi les fonds ont-ils été déposés aux pieds des apôtres? Pour qu’une organisation soit efficace, sa direction doit être en mesure de diriger la façon dont les fonds sont dépensés. Cela est vrai qu’il s’agisse d’un gouvernement, d’une entreprise, d’un sacerdoce melchizédekien ou autre.

Pour que le sacerdoce lévitique fonctionne, le grand prêtre devait avoir le contrôle des fonds. Si les gens donnaient simplement leur dîme, leurs cadeaux et leurs offrandes au premier prêtre qu’ils rencontraient (ou au prêtre qui les aidait à offrir leurs sacrifices), le service du temple s’effondrerait rapidement. Cela reviendrait à payer un serveur au restaurant et à lui permettre de rapporter tout l’argent à la maison. Le gérant n’aurait pas de fonds pour payer les cuisiniers et les lave-vaisselle, ni payer la facture d’épicerie. Le restaurant serait bientôt contraint de fermer.

À moins que les gens ne donnent tous leur dîme au grand prêtre (ou à son représentant), le grand prêtre n’aurait pas de fonds à distribuer à ceux qui coupaient du bois ou cuisaient le pain de proposition. Tous ceux qui ont des emplois de soutien devraient abandonner leurs postes et travailler comme prêtres de l’autel. Ils devaient être là pour rencontrer les pèlerins lorsqu’ils montaient à Jérusalem. Mais si tout le monde était prêtre et que personne ne tirait de l’eau, du bois haché ou du pain de proposition cuit au four, le service du temple s’arrêterait. Ceci est à peu près analogue à la situation en Israël messianique aujourd’hui. Il n’y a pas de prêtrise séparée, pas de véritable responsabilité et pas d’ordre.

Dans Actes 6, nous voyons à la fois l’organisation et l’ordre. À cette époque, une plainte a été déposée contre le Hébreux par le Hellénistes parce que les veuves helléniques n’avaient pas été bien prises en charge. La réponse des apôtres a été d’affecter sept hommes supplémentaires pour s’occuper des veuves. Cela a été possible parce que la fondation apostolique avait le pouvoir de diriger la façon dont les fonds étaient dépensés.

Ma’asei (Actes) 6: 1-4
1 Or, en ces jours-là, alors que le nombre des disciples se multipliait, il y eut une plainte contre les Hébreux par les hellénistes, parce que leurs veuves étaient négligées dans la distribution quotidienne.
2 Alors les douze convoquèrent la multitude des disciples et dirent: « Il n’est pas souhaitable que nous abandonnions la parole d’Elohim et servions des tables.
3 C’est pourquoi, frères, cherchez parmi vous sept hommes de bonne réputation, pleins de l’Esprit et de la sagesse mis à part, que nous nommerons dans cette affaire;
4 mais nous nous donnerons continuellement à la prière et au ministère de la parole. « 

La raison pour laquelle Yahvé veut que la fondation apostolique contrôle les fonds est que, par définition, les apôtres et les prophètes entendent la voix de Yahvé. Ce n’est qu’en entendant et en obéissant à la voix de Yahvé, à chaque instant, qu’ils peuvent savoir comment Yahvé veut que ses fonds soient dépensés.

L’idée est que les évangélistes, les pasteurs et les enseignants sont censés réaliser que les apôtres et les prophètes entendent et obéissent à la voix de Yahweh. Ils doivent les rechercher pour obtenir des directives et des conseils. Cependant, lorsque les évangélistes, les pasteurs et les enseignants ne savent pas ce que c’est d’entendre la voix de Yahvé, ils ne ressentent pas le besoin de rechercher les apôtres et les prophètes, ou d’opérer sur le fondement apostolique. Cela provoque une désunion instantanée, comme dans le monde messianique aujourd’hui.

Certains croyants se méfient de l’idée même d’une fondation apostolique. Ceci est peut-être attribuable au fait qu’il y a eu tant d’abus de pouvoir de la part de l’Église. Ils sont peut-être comme des épouses qui ont vécu un mauvais mariage et qui se méfient maintenant du mariage. Cependant, ce n’est pas parce qu’on fait un mauvais choix de conjoint que l’institution du mariage est mauvaise? Ou cela signifie-t-il qu’ils ont juste fait un mauvais choix de partenaire?

Bien que l’Église catholique ait une fondation d’apôtres et de prophètes, ce n’est pas une fondation de vrais apôtres et de vrais prophètes. Comme les rabbins, les dirigeants catholiques ne suivent pas la voix de Yahvé, mais leurs propres pensées. Cela en fait des guides aveugles, car comme nous l’avons vu plus tôt avec Havvah (Eve) dans le jardin d’Eden, la tactique principale de Satan est de nous amener à suivre nos propres pensées, plutôt que d’écouter la voix de Yahweh. C’est pourquoi on nous dit de prendre chaque pensée en captivité à l’obéissance du Messie (et de son Esprit).

Qorintim Bet (2 Corinthiens) 10: 3-6
3 Car si nous marchons selon la chair, nous ne combattons pas selon la chair.
4 Car les armes de notre combat ne sont pas charnelles, mais puissantes en Elohim pour abattre des forteresses,
5 rejetant les arguments et tout ce qui s’élève contre la connaissance d’Elohim, amenant toute pensée en captivité à l’obéissance du Messie,
6 et être prêt à punir toute désobéissance lorsque votre obéissance est accomplie.

Yahvé nous a donné des cerveaux et il veut que nous les utilisions. Cependant, nous devons d’abord demeurer en Yeshua, puis penser – et non l’inverse. Si à tout moment nous oublions de demeurer en Yeshua, alors nous finirons par courir après nos propres pensées (et par conséquent, nous devenons les captifs spirituels de Satan).

Entendre et obéir à la voix de Yahvé est à la base de notre foi. Ceux qui ont les dons apostoliques et prophétiques doivent écouter continuellement la voix de Yahvé. En fait, c’est pourquoi on leur confie le leadership. Si écouter les paroles de Yahweh n’est pas leur priorité absolue, alors ils ne sont pas à la hauteur de leur fonction (et c’est là que les rabbins et l’église se trompent).

Nous savons que les fonctions des apôtres et des prophètes sont toujours d’actualité, car Éphésiens 4:13 nous dit de nous organiser selon les dons quintuple jusqu’à ce que nous arrivions tous à l’unité de la foi.

Éphésim (Éphésiens) 4:13
13 jusqu’à ce que nous en arrivons tous à l’unité de la foi et à la connaissance du Fils d’Élohim, à un homme parfait, à la mesure de la stature de la plénitude du Messie ;

De plus, Apocalypse 18:20 dit aux apôtres et aux prophètes de se réjouir de la chute de Babylone.

Hitgalut (Révélation) 18:20
20 « Réjouissez-vous d’elle, ô ciel, et mettez à part apôtres et prophètes, car Elohim vous a vengé d’elle! »

Puisque la chute de Babylone est toujours un événement futur, nous savons qu’il y aura des apôtres et des prophètes dans le futur – nous savons donc que les fonctions d’apôtres et de prophètes sont toujours d’actualité.

Puisque les apôtres et les prophètes sont ceux qui écoutent la voix de Yahvé à tout moment, et puisque ces fonctions sont encore pour aujourd’hui, alors ceux qui sont appelés à ces fonctions doivent s’entraîner à entendre et à obéir à sa voix à tout moment. Cela fait partie de leur travail.

Mais qu’est-ce que tout cela a à voir avec Actes 15?

Jusqu’aux Actes 9, la Bonne Nouvelle n’était révélée qu’aux Juifs. Cependant, dans Actes 10, Yahvé montra à Kepha (Pierre) une vision d’un grand drap descendant du ciel, qui était rempli d’animaux impurs (qui sont symboliques des gentils).

Ma’asei (Actes) 10: 9-16
9 Le lendemain, alors qu’ils continuaient leur voyage et s’approchaient de la ville, Kepha monta sur le toit pour prier, vers la sixième heure.
10 Alors il eut très faim et voulut manger; mais pendant qu’ils se préparaient, il est tombé en transe
11 et vit le ciel ouvert et un objet semblable à un grand drap lié aux quatre coins, descendant vers lui et descendu vers la terre.
12 Il y avait là toutes sortes d’animaux de la terre à quatre pattes, des bêtes sauvages, des rampants et des oiseaux du ciel.
13 Et une voix lui vint: « Lève-toi, Kepha, tue et mange. »
14 Mais Kepha dit: « Non, Adon! Car je n’ai jamais rien mangé de souillé ou d’impur. »
15 Et une voix lui parla de nouveau la deuxième fois: « Ce que Elohim a purifié ne doit pas être appelé commun. »
Cela a été fait trois fois. Et l’objet a été repris au ciel.

L’église nous enseigne que cette vision signifie que les lois de la nourriture pure de Lévitique 11 ne s’appliquent plus (et que nous pouvons maintenant manger n’importe quoi). Cependant, Kepha nous dit que cela signifiait que nous ne devrions pas appeler un homme ordinaire ou impur. Après le sacrifice de Yeshua, la Grande Commission devait être partagée avec chaque famille et chaque clan dans toutes les nations – nous ne devions donc pas éviter de témoigner aux autres.

Ma’asei (Actes) 10:28
28 Puis il leur dit: « Vous savez combien il est illégal pour un Juif de se tenir en compagnie ou de se rendre dans une autre nation. Mais Elohim m’a montré que je ne devrais appeler aucun homme impur ou impur.

Kepha a déclaré qu’il était «illégal» pour un homme juif de rester en compagnie ou de se rendre dans une autre nation. Cela ne se trouve pas dans la Torah de Moshe, mais est plutôt une décision rabbinique. Que Kepha répète une décision rabbinique en dit long sur lui. Si nous couplons cela avec le fait que le ministère de Shaul (Paul) était pour les gentils, alors que le ministère de Kepha (jusqu’à présent) était pour les circoncis (c’est-à-dire les pharisiens rabbiniques), cela nous donne une image intéressante de qui était vraiment Kepha.

Kepha obéit au commandement de l’Esprit de se rendre dans la maison de Corneille, et six hommes de «circoncision» (croyants pharisiens) l’accompagnèrent. Kepha, alors, «traînait avec les pharisiens croyants». Pourtant, pendant qu’il prêchait, l’Esprit est tombé sur tous ceux qui entendaient – et «ceux de la circoncision qui croyaient étaient étonnés».

Ma’asei (Actes) 10: 44-45
44 Pendant que Kepha prononçait encore ces paroles, l’Esprit mis à part tomba sur tous ceux qui entendirent la parole.
45 Et ceux de la circoncision qui croyaient étaient étonnés, autant que ceux qui venaient avec Kepha, parce que le don de l’Esprit mis à part avait été répandu aussi sur les Gentils.

Les pharisiens rabbiniques croient que les gentils ne peuvent se convertir au judaïsme qu’en suivant un processus juridique spécifique. Au premier siècle, cela s’appelait le Douane de Moshe (par opposition à la Torah de Moshe). Aujourd’hui, cela s’appelle le Giur (gee-yure) processus. dans le Giur processus, les nouveaux convertis doivent d’abord suivre des cours pour apprendre l’interprétation rabbinique de la loi de la Torah. Ensuite, après avoir été endoctrinés dans les enseignements rabbiniques, ils sont autorisés à se faire circoncire physiquement. Dans l’esprit rabbinique, s’ils ont obéi à la procédure rabbinique, ils sont soumis à l’autorité rabbinique, et ils sont donc maintenant en faveur de Yahweh (c’est-à-dire qu’ils sont sauvés). C’est pourquoi la circoncision a été étonnée lorsque Yahvé a répandu Son Esprit sur des gentils incirconcis (comme Corneille et sa maison), qui ne suivaient pas du tout les traditions rabbiniques.

Les hommes sont très protecteurs de leur pouvoir et de leur position, alors quand Kepha est revenu en Judée, la circoncision rabbinique l’a combattu là-bas.

Ma’asei (Actes) 11: 1-3
1 Les apôtres et les frères qui étaient en Judée apprirent que les païens avaient aussi reçu
la parole d’Elohim.
2 Et quand Kepha monta à Jérusalem, les circoncis se disputèrent avec lui,
3 disant: « Vous êtes entré chez des incirconcis et avez mangé avec eux! »

Kepha a tout expliqué depuis le début, sur la manière dont Elohim lui avait montré qu’il ne devait pas appeler un homme impur ou impur, et comment Yahvé avait répandu l’Esprit sur Corneille et sa maison. Puis il leur a demandé s’ils voulaient qu’il essaie de se dresser contre ce que faisait Elohim.

Ma’asei (Actes) 11: 15-18
15 «Et comme je commençais à parler, l’Esprit mis à part tomba sur eux, comme sur nous au commencement.
16 Alors je me suis souvenu de la parole du Maître, comment Il a dit: ‘Yochanan est en effet immergé dans l’eau, mais tu seras immergé avec l’Esprit mis à part.’
17 Si donc Elohim leur a donné le même don qu’Il nous a donné quand nous avons cru au Messie Adon Yeshua, qui étais-je, que je pourrais résister à Elohim?  »
18 Lorsqu’ils entendirent ces choses, ils se turent; et ils ont glorifié Elohim, en disant: « Alors Elohim a aussi accordé aux Gentils la repentance à la vie! »

Après ces choses, Yahvé a déversé son Esprit sur un grand nombre de croyants hellénisés (réformés) à Antioche (qui n’obéissaient pas non plus aux coutumes rabbiniques) – les apôtres y ont donc envoyé Bar Naba (Barnabas).

Ma’asei (Actes) 11: 19-25
19 Or, ceux qui furent dispersés après la persécution qui éclata contre Etienne se rendirent jusqu’en Phénicie, à Chypre et à Antioche, ne prêchant la parole qu’à des Juifs seulement.
20 Mais certains d’entre eux étaient des hommes de Chypre et de Cyrène, qui, une fois arrivés à Antioche, parlèrent aux hellénistes, prêchant le maître Yeshua.
21 Et la main de Yahvé était avec eux, et un grand nombre crurent et se tournèrent vers le maître.
22 Alors la nouvelle de ces choses vint aux oreilles de l’ecclesia de Jérusalem, et ils envoyèrent Bar Naba pour aller jusqu’à Antioche.
23 Quand il vint et eut vu la grâce d’Elohim, il fut dans la joie et les encouragea à tous, avec un but de cœur, ils devaient continuer avec Yahweh.
24 Car c’était un homme bon, plein de l’Esprit mis à part et de la foi. Et un grand nombre de personnes ont été ajoutées au Maître.
25 Puis Bar Naba partit pour Tarse pour chercher Shaul.

Il est étonnant de voir à quel point les hommes peuvent être têtus et au cou raide lorsque leur pouvoir et leur position sont en jeu. Même si Yahweh avait clairement montré qu’il ne respectait pas l’autorité rabbinique dans le cas de Corneille, les pharisiens croyants venaient toujours à Antioche et disaient aux croyants hellénisés là que s’ils ne suivaient pas le processus rabbinique Giur, ils ne pourraient pas être sauvés. Dans ce passage, le processus de Giur est appelé le Douane de Moshe (par opposition à la Torah de Moshe). Au verset 5, ces croyants rabbiniques sont appelés la «secte des pharisiens qui ont cru». C’est le même groupe spirituel que la «circoncision rabbinique qui croyait».

Ma’asei (Actes) 15: 1-2
1 Et certains hommes descendirent de Judée et enseignèrent aux frères: « A moins que vous ne soyez circoncis selon la [rabbinic] coutume de Moshe [c’est-à-dire, processus Giur], vous ne pouvez pas être sauvé.  »
2 Par conséquent, lorsque Shaul et Bar Naba n’eurent pas de petites dissensions et se disputèrent avec eux, ils décidèrent que Shaul et Bar Naba et certains autres d’entre eux devaient monter à Jérusalem, vers les apôtres et les anciens, à propos de cette question.

C’était une marche de deux ou trois semaines pour remonter d’Antioche à Jérusalem, et nous devons nous rappeler que dans les temps anciens, les déplacements routiers pouvaient être dangereux. Il y avait souvent des bandits et des voleurs – pourtant Shaul et Bar Naba semblent avoir estimé que la perspective de l’unité doctrinale valait le déplacement. Il semble avoir été important pour eux que tous les bergers conduisent leurs brebis dans le bon sens. Cela peut être dû au fait que les moutons suivent leurs sous-bergers – et à moins que tous les sous-bergers ne conduisent les moutons dans la même direction, le troupeau sera bientôt divisé. (C’est-à-dire que le corps du Messie sera divisé.)

Ma’asei (Actes) 15: 4-5
4 Et quand ils furent arrivés à Jérusalem, ils furent reçus par l’ecclesia, les apôtres et les anciens; et ils rapportèrent tout ce que Elohim avait fait avec eux.
5 Mais une partie de la secte des pharisiens qui croyaient se leva, disant: « Il est nécessaire de les circoncire et de leur ordonner de garder la Torah de Moché. »

L’ordre suggéré par les croyants rabbiniques est le même que l’ordre du processus rabbinique de Giur:

1. Enseignez-leur l’interprétation rabbinique de la Torah
2. Circoncisez-les selon le rituel rabbinique
3. Respectez la loi rabbinique de la Torah

Plus tôt, nous avons vu que l’ordre rabbinique est né de l’ordre lévitique, alors que le sacerdoce de Yeshua devait être basé sur l’ordre melchizédekien. Cela étant le cas, cela ne fonctionnerait pas pour permettre aux rabbins d’affirmer l’autorité rabbinique (c’est-à-dire lévitique) à l’intérieur de l’ordre de Melchisédek; pourtant les rabbins étaient tenaces et n’abandonneraient pas facilement leur autorité présumée. Nous devons noter ici que ces pharisiens rabbiniques qui ont cru sont analogues aux juifs messianiques rabbiniques d’aujourd’hui. Ce sont des Juifs qui ont accepté Yeshua comme le Messie, croient encore en l’autorité rabbinique et croient que le Talmud fait autorité. C’est ironique, puisque Yeshua n’a jamais rien eu de bon à dire ni sur l’ordre rabbinique, ni sur leurs traditions et enseignements créés par l’homme (Talmud).

Après qu’il y eut «beaucoup de disputes», Kepha se leva pour dire que Yahvé l’avait choisi pour annoncer la Bonne Nouvelle aux Gentils, et qu’il n’avait pas imposé d’autorité rabbinique; par conséquent, pourquoi les rabbins ont-ils cherché à mettre un joug rabbinique sur le cou des nouveaux croyants, alors que Yeshua les avait tous appelés à sortir de l’autorité rabbinique? Après tout, ils espéraient être sauvés par la faveur (grâce) par la foi eux-mêmes.

Ma’asei (Actes) 15: 6-11
6 Maintenant, les apôtres et les anciens se sont réunis pour examiner cette question.
7 Et quand il y eut beaucoup de dispute, Kepha se leva et leur dit: « Hommes et frères, vous savez qu’il y a un bon moment Elohim a choisi parmi nous, afin que par ma bouche les Gentils entendent la parole de la Bonne Nouvelle et croient .
8 Alors Elohim, qui connaît le cœur, les a reconnus en leur donnant l’Esprit mis à part, tout comme Il nous l’a fait,
9 et n’a fait aucune distinction entre nous et eux, purifiant leur cœur par la foi.
10 Maintenant, pourquoi testez-vous Elohim en mettant un joug [rabbinic tradition] sur le cou des disciples que ni nos pères ni nous n’avons pu porter?
11 Mais nous croyons que par la faveur du Messie Adon Yeshua, nous serons sauvés de la même manière qu’eux. « 

Ensuite, Shaul et Bar Naba racontèrent tous les miracles et merveilles qu’Elohim faisait parmi les gentils (qui n’étaient pas soumis à l’autorité rabbinique).

Ma’asei (Actes) 15:12
12 Alors toute la multitude se tut et écouta Bar Naba et Shaul déclarer combien de miracles et de merveilles Elohim avait accompli par eux parmi les Gentils.

Ya’akov (James) a alors dit qu’il jugeait qu’ils ne devraient pas «déranger» les païens qui reviennent en leur plaçant un joug d’autorité rabbinique, mais qu’ils pourraient entrer dans les assemblées simplement en s’abstenant de quatre choses que Yahweh dit qu’il en obtiendra une. off »de la nation (idolâtrie, immoralité sexuelle, étranglée [or unclean] viandes et sang). Yaakov a jugé que si les gentils s’abstenaient simplement de ces quatre choses, alors ils pourraient entrer dans les assemblées, où ils pourraient entendre la Torah de Moshe être lue à haute voix. De cette façon, les Juifs et les Éphraïmites de retour se conformaient à la parole de Yahvé (par opposition à être endoctrinés dans les traditions juridiques des rabbins).

Ma’asei (Actes) 15: 13-21
13 Et après s’être tus, Yaakov répondit, disant: Hommes frères, écoutez-moi:
14 Shimon a déclaré comment Elohim a d’abord visité les Gentils pour en retirer un peuple pour Son nom.
15 Et avec cela les paroles des prophètes concordent, comme il est écrit:
16 Après cela, je reviendrai et je reconstruirai le tabernacle de David, qui est tombé; Je reconstruirai ses ruines, et je l’installerai;
17 afin que le reste de l’humanité cherche Yahvé, tous les Gentils qui sont appelés par mon nom, dit Yahvé qui fait toutes ces choses.
18 « Toutes ses œuvres sont connues de Dieu depuis l’éternité.
19 C’est pourquoi je juge que nous ne devons pas troubler ceux d’entre les païens qui sont [re] se tournant vers Elohim,
20 mais que nous leur écrivions de s’abstenir des choses souillées par les idoles, de l’immoralité sexuelle, des choses étranglées et du sang.
21 Car Moché a eu pendant de nombreuses générations ceux qui le prêchent dans chaque ville, étant lu dans les synagogues chaque sabbat. « 

Remarquez l’utilisation du mot par Ya’akov juge au verset 19. En hébreu, ce mot fait référence à quelque chose que les apôtres et les prophètes font normalement.

Comme nous l’expliquons dans le gouvernement de la Torah, un prophète est quelqu’un qui entend la voix de Yahvé et dit ce qu’il entend dire par Yahvé. C’est aussi ainsi que les juges oints du Tanach (Ancien Testament) rendraient leurs jugements. Ils entendaient le cas, puis ils écoutaient la voix de Yahvé, afin de savoir quel était le jugement. De cette façon, le jugement n’était pas leur propre interprétation personnelle, mais c’était la parole que Yahweh avait prononcée. Sans surprise, c’est aussi ainsi que Yeshua dit qu’Il a jugé (en parlant ce qu’Il a entendu d’en haut, plutôt qu’en parlant selon Sa propre volonté).

Yochanan (Jean) 17h30
30 «Je ne peux rien faire de moi-même. Comme j’entends, je juge; et mon jugement est juste, parce que je ne cherche pas ma volonté, mais la volonté du Père qui m’a envoyé.

Il y a trois fonctions principales en Israël: le roi (l’armée), le prêtre (l’armée spirituelle) et le prophète (communication avec Yahvé). Les juges oints devaient être une combinaison des trois parce qu’ils dirigeaient la nation à une époque où il n’y avait pas de roi. Les apôtres sont essentiellement des juges de l’Alliance renouvelée (Nouveau Testament) parce qu’ils remplissent également les trois rôles.

Une différence entre les juges oints et les apôtres est que s’il n’y avait qu’un seul juge oint à la fois où Israël était à l’intérieur du pays, il devait y avoir plus d’un apôtre à un moment donné parce que l’ordre melchisédek devait entrer dans toutes les nations de la terre. . Parce que ce devait être un sacerdoce unifié, il devait y avoir de l’ordre entre les apôtres. Cet ordre a été établi en se soumettant d’abord à l’Esprit de Yahvé, puis en se soumettant les uns aux autres, et en laissant l’Esprit de Yahvé décider qui doit prendre quelle position. Cependant, en pratique, il fallait que quelqu’un prenne la tête, et à l’époque, c’était Yaakov.

Certains savants pensent que Yaakov a été choisi pour diriger l’assemblée parce qu’il était le demi-frère de Yeshua. Le seul problème avec cela est que Yeshua avait d’autres demi-frères. Au contraire, ce qui semble avoir plus de sens, c’est que Yaakov a été choisi pour diriger parce qu’il écoutait la voix de l’Esprit, et par conséquent, il a fait preuve de sagesse. Cependant, la chose clé à remarquer ici est qu’il a dit qu’il jugé, ce qui signifie en hébreu qu’il croyait parler selon la voix de Yahvé.

Non seulement Yeshua avait condamné l’autorité rabbinique, mais le fondement apostolique avait également renversé les affirmations des rabbins dans Actes 15. Les rabbins sont une extension de l’ancien ordre lévitique, et l’ordre lévitique n’a aucune autorité dans l’ordre de Melchisédek.

Différents groupes expliquent les Actes de 15 manières différentes, soyons donc clairs: les Actes 15 ont déterminé qu’avant que les Juifs perdus et les Éphraïmites puissent se joindre au corps de Yeshua et rejoindre la nation, ils doivent d’abord s’abstenir de l’idolâtrie, de l’immoralité sexuelle, étranglés (ou impurs). ) viandes et sang. S’ils ne s’abstenaient pas de ces choses, ils ne pourraient pas entrer dans les assemblées, car ce serait souiller le camp. (Notez que les dirigeants pourraient encore les rencontrer à l’extérieur.)

Il semble que les apôtres essayaient d’identifier les moyens appropriés pour permettre aux membres de la tribu perdus et dispersés de revenir dans la nation, sans souiller l’assemblée. Cependant, étant donné que c’est l’Église catholique qui a finalement établi l’ordre melchizédek dans le monde entier, tournons-nous maintenant et regardons les tendances générales qui façonnent l’Église catholique et ses filles protestantes. En cours de route, nous verrons des choses surprenantes, y compris un certain nombre de façons dont Satan espère nous faire trébucher et voler nos couronnes.

If these works have been a help to you and your walk with our Messiah, Yeshua, please consider donating. Give