Chapter 10:

Obéissance au Gouvernement v2.0

« Il s’agit d’une traduction automatique. Si vous souhaitez nous aider à la corriger, vous pouvez envoyer un email à contact@nazareneisrael.org. »

Dans une version antérieure de cet article, nous avons fait valoir qu’il était toujours juste de se soumettre aux gouvernements qui sont placés sur nous, sur la base de Romains 13 et d’autres versets. Cependant, une étude plus approfondie a révélé que bien que ce soit la règle générale, il ya des moments Yahvé s’attend à ce que nous désobéissions au gouvernement. Procédons en prière.

Une règle générale est que nous devrions toujours obéir à n’importe quel gouvernement légitimement oint par Yahvé. Par exemple, lorsque le roi Shaul (Saul) s’est rendu compte que David s’asseyait sur le trône au lieu de son fils Jonathan, le roi Shaul a cherché à tuer David. Pourtant, même lorsque le roi Shaul fut livré dans la main de David dans la grotte dans les rochers des chèvres sauvages, David ne frapperait pas Shaul, car Shaul était le chef oint du gouvernement de Yahvé. C’est à quel point David l’a pris au sérieux.

Shemuel Aleph (1er Samuel) 24:1-13
1 Maintenant, c’est arrivé, quand Shaul était revenu de suivre les Philistins, qu’on lui a dit, en disant: « e prenez note! David est dans le désert d’En Gedi.
2 Shaul prit alors trois mille hommes choisis de tout Israël, et partit à la recherche de David et de ses hommes sur les Rochers des Chèvres Sauvages.
3 Alors il vint aux bergers près de la route, où il y avait une grotte; et Shaul est allé s’occuper de ses besoins. (David et ses hommes restaient dans les recoins de la grotte.)
4 Alors les hommes de David lui dirent : C’est le jour où Yahvé vous dit : Voici, je livrerai votre ennemi dans votre main, que vous puissiez lui faire comme il vous semble bon. » Et David se leva et coupa secrètement un coin de la robe de Shaul.
5 Maintenant, il est arrivé par la suite que le cœur de David l’a troublé parce qu’il avait coupé la robe de Shaul.
6 Et il dit à ses hommes: Yahvé m’interdit de faire cette chose à mon maître, l’oint de Yahvé, pour tendre ma main contre lui, voyant qu’il est l’oint de Yahvé.
7 David retena donc ses serviteurs avec ces paroles, et ne les lassa pas à s’élever contre Shaul. Et Shaul se leva de la grotte et a continué son chemin.
8 David se leva aussi par la suite, sortit de la grotte, et appela à Shaul, en disant: « on maître le roi!» Et quand Shaul regarda derrière lui, David se pencha avec son visage sur la terre, et s’inclina.
9 Et David dit à Shaul : « Pourquoi écoutez-vous les paroles des hommes qui disent : « En effet David cherche votre mal » ?
10 Regardez, ce jour vos yeux ont vu que Yahvé vous a livré aujourd’hui dans ma main dans la grotte, et quelqu’un m’a exhorté à vous tuer. Mais mon œil vous a épargné, et j’ai dit: « e ne vais pas tendre ma main contre mon maître, car il est oint Yahvé!
11 D’ailleurs, mon père, voyez! Oui, voir le coin de ta robe dans ma main! Car en cela, j’ai coupé le coin de ta robe, et je ne t’ai pas tué, je sais et je vois qu’il n’y a ni mal ni rébellion dans ma main, et je n’ai pas péché contre toi. Pourtant, vous chassez ma vie pour la prendre!
12 Que Yahvé juge entre vous et moi, et que Yahvé me venge sur vous. Mais ma main ne sera pas contre vous !
13 Comme le dit le proverbe des anciens: « a méchanceté procède des méchants » Mais ma main ne sera pas contre vous!

On pourrait facilement acquitter David pour avoir tué le roi Shaul en légitime défense, mais David savait que peu importe comment le roi Shaul mal ou corrompu pourrait être, il était faux de tuer n’importe quel homme que Yahvé avait légitimement oint pour diriger Israël. Tant que Shaul était le chef choisi par Yahvé, David savait que sa seule option légale était de fuir.

Et de peur que nous ne pensons que la miséricorde de David envers Shaul était une erreur ou un « coup de chance une fois », David a épargné la vie de Shaul une deuxième fois. Dans les versets 9 et 11, David nous dit clairement la raison pour laquelle il a épargné la vie de Shaul (bien qu’il n’aurait pas épargné celle de Nabal, 1 Samuel 25) était que personne ne peut tendre la main contre le chef oint de Yahvé et être trouvé sans culpabilité.

Shemuel Aleph (1er Samuel) 26
1 Maintenant, les Ziphites sont venus à Shaul à Gibeah, en disant: « ierre David ne se cache-t-il pas dans la colline de Hachilah, en face de Jeshimon?
2 Shaul se leva et descendit dans le désert de Ziph, ayant trois mille hommes choisis d’Israël avec lui, pour chercher David dans le désert de Ziph.
3 Et Shaul campa dans la colline de Hachilah, qui est en face de Jeshimon, par la route. Mais David est resté dans le désert, et il a vu que Shaul est venu après lui dans le désert.
4 David envoya donc des espions, et comprit que Shaul était bel et bien venu.
5 Alors David se leva et vint à l’endroit où Shaul avait campé. Et David vit l’endroit où Shaul gisait, et Abner le fils de Ner, le commandant de son armée. Maintenant Shaul gisait dans le camp, avec les gens campés tout autour de lui.
6 Puis David répondit, et dit à Ahimelech l’Hittite et à Abishai le fils de Zeruiah, frère de Joab, en disant: « ui descendra avec moi à Shaul dans le camp?
Et Abishai a dit, «Je vais descendre avec vous.»
7 Alors David et Abishai sont venus au peuple la nuit; et là Shaul dormait dans le camp, avec sa lance coincée dans le sol par sa tête. Et Abner et le peuple gisaient tout autour de lui.
8 Alors Abishai dit à David: « Elohim a livré votre ennemi dans votre main ce jour. Maintenant, s’il vous plaît, permettez-moi de le frapper immédiatement avec la lance, droit à la terre; et je n’aurai pas à le frapper une deuxième fois!
9 Mais David dit à Abishai : Ne le détruisez pas ; car qui peut tendre sa main contre l’oint de Yahvé, et être sans culpabilité?
10 David dit en outre : Comme Yahvé vit, Yahvé le frappera, ou son jour viendra mourir, ou il sortira au combat et périra.
11 Yahvé m’interdit d’étendre ma main contre l’oint de Yahvé. Mais s’il vous plaît, prenez maintenant la lance et la cruche d’eau qui sont par sa tête, et laissez-nous aller.

L’Écriture nous montre que chaque fois que nous avons un chef israélite oint par Yahvé qui fait le mal, alors notre premier plan d’action est de retourner à Yahvé et demander son aide.

Divre HaYamim Bet (2 Chron.) 7:13-14
13 « uand je ferme le ciel et qu’il n’y a pas de pluie, ou de commander les criquets de dévorer la terre, ou d’envoyer la peste parmi mon peuple,
14 si mon peuple appelé par Mon nom s’humilie, prie et cherche Mon visage, et se détourne de ses mauvaises manières, alors j’entendrai du ciel, et je pardonnerai à leur péché et guérirai sa terre.

Cependant, cette protection ne s’applique qu’à un chef qui est oint par le prophète ou le prêtre de Yahvé, et elle peut être révoquée par Yahvé si il le souhaite. Comme nous l’expliquons dans Nazaréen Israël, Yahvé a choisi à l’origine Jéroboam pour diriger les dix tribus du nord parce que le roi Salomon avait péché. Ahiyah (Ahijah) les Shilonites ont rencontré Jéroboam sur le chemin et l’ont oint. Il devait avoir dix tribus, laissant le fils de Salomon Rehoboam avec seulement deux tribus (Juda et Benjamin). Cependant, son onction ne devait durer que s’il obéissait aux ordres de Yahvé. Le verset 38 précise que Jéroboam devait avoir une « maison durable » (c’est-à-dire une dynastie durable), mais seulement s’il gardait les voies de Yahvé, comme l’avait fait le roi David.

Melachim Aleph (1 Kings) 11:29-39
29 Il se trouve maintenant à ce moment-là, lorsque Jéroboam sortit de Jérusalem, que le prophète Ahijah le Shilonite le rencontra en chemin ; et il s’était habillé avec un nouveau vêtement, et les deux étaient seuls dans le champ.
30 Puis Ahijah s’empare du nouveau vêtement qui se trouve sur lui, et le déchira en douze morceaux.
31 Et il dit à Jéroboam: « eve par vous-même dix morceaux, car dit ainsi Yahvé, l’Élohim d’Israël: « oici, je vais arracher le royaume de la main de Salomon et vous donnera dix tribus
32 (mais il aura une tribu pour le bien de Mon serviteur David, et pour le bien de Jérusalem, la ville que j’ai choisie parmi toutes les tribus d’Israël),
33 parce qu’ils m’ont abandonné, et adoré Ashtoreth la déesse des Sidonians, Chemosh l’elohim (faux) des Moabites, et Milcom le (faux) elohim du peuple d’Ammon, et n’ont pas marché dans mes façons de faire ce qui est juste à Mes yeux et de garder Mes statuts et Mes jugements, comme l’a fait son père David.
34 Cependant, je ne prendrai pas tout le royaume de sa main, parce que je l’ai fait souverain tous les jours de sa vie pour le bien de Mon serviteur David, que j’ai choisi parce qu’il a gardé Mes commandements et Mes statuts.
35 Mais je vais sortir le royaume de la main de son fils et vous le donner — dix tribus.
36 Et à son fils, je donnerai une tribu, pour que mon serviteur David ait toujours une lampe devant Moi à Jérusalem, la ville que j’ai choisie pour moi-même, pour y mettre mon nom.
37 Je vous prendrai donc, et vous régnerez sur tous vos désirs de cœur, et vous serez roi sur Israël.
38 Alors, si vous tenez compte de tout ce que je vous commande, marchez dans mes voies, et faites ce qui est juste à Ma vue, pour garder Mes statuts et Mes commandements, comme Mon serviteur David l’a fait, alors je serai avec vous et construire pour vous une maison durable, comme je l’ai construit pour David, et je vous donnerai Israël.
39 Et je vais affliger les descendants de David à cause de cela, mais pas pour toujours.

Cependant, comme nous l’expliquons dans Nazaréen Israël, Jéroboam n’a pas gardé les voies de Yahvé. Au contraire, il conduisit Ephraïm au péché avec le culte du veau d’or; et par conséquent, Yahvé prophétisa à travers Osée qu’aucun des rois du royaume du Nord n’était de Lui.

Hoshea (Hosea) 8:4
4 « ls ont mis en place des rois, mais pas par Moi;
Ils ont fait des princes, mais je ne les ai pas reconnu.
De leur argent et or
Ils se sont fait des idoles…
Qu’ils pourraient être coupés.

La royauté n’est pas un « droit » héréditaire, mais plutôt un devoir sacré et un appel. Si un roi n’obéit pas à Yahvé, son onction peut être révoquée. De plus, Yahvé le tiendra responsable des conséquences de ses actes. Par exemple, lorsque le roi Achab, descendant de Jéroboam, sa femme Jézabel et leur fils Yoram (Joram) sont devenus corrompus. Yahvé éleva Yehu (Jehu) le fils de Yehoshaphat (Jehoshaphat, signifiant « Yahvé jugera »), pour abattre toute la maison d’Achab, en jugement pour ce qu’ils avaient fait.

Melachim Bet (2 Kings) 9:6-9
6 Puis il se leva et entrit dans la maison. Et il versa l’huile sur la tête de (Yehu), et dit à (Yehu),  » Ainsi dit Yahvé Elohim d’Israël: ‘Je t’ai oint roi sur le peuple de Yahvé, au-dessus d’Israël.
7 Vous frapperez la maison d’Achab votre maître, pour que je puisse venger le sang de Mes serviteurs les prophètes, et le sang de tous les serviteurs de Yahvé, à la main de Jézabel.
8 Car toute la maison d’Achab périra; et je couperai d’Achab tous les hommes en Israël, à la fois liés et libres.
9 Donc, je ferai de la maison d’Achab comme la maison de Jéroboam le fils de Nebat, et comme la maison de Baasha le fils d’Ahiyah.
10 Les chiens mangeront Jézabel sur la parcelle de terrain à Jezreel, et il n’y en aura pas pour l’enterrer. Et il ouvrit la porte et s’enfuit.

Yehu monta immédiatement une rébellion et a effectué sa commission. D’abord, il a tué le roi Yoram, puis il a tué Jézabel, et toute la maison d’Achab. Parce qu’il a réalisé ce que les désirs de Yahvé, Yahvé a donné lui et ses fils le trône pendant quatre générations.

Melachim Bet (2 Kings) 10:30
30 Et Yahvé dit à Yehu: « arce que vous avez bien fait en faisant ce qui est juste à ma vue, et ont fait à la maison d’Achab tout ce qui était dans mon cœur, vos fils seront assis sur le trône d’Israël à la quatrième génération.»

Yehu avait également tué le roi juif corrompu, Ahazyah (Ahaziah). Et dans un acte inexplicablement pervers, quand la mère d’Ahazyah Athazyah (Athaliah) a vu que son fils était mort, elle a tué le reste de la famille royale juive, afin de se gouverner elle-même. Seul son petit-fils Yoash (Joash) s’est échappé.

Melachim Bet (2 Kings) 11:1-3
1 Quand Atalyah, la mère d’Ahazyah, vit que son fils était mort, elle se leva et détruisit tous les héritiers royaux.
2 Mais Yehosheva, la fille du roi Yoram, sœur d’Ahazyah, prit Yoash le fils d’Ahazyah et le vola parmi les fils du roi qui étaient assassinés; et ils l’ont caché, lui et son infirmière, dans la chambre, d’Atalyah, pour qu’il ne soit pas tué.
3 Il fut donc caché avec elle dans la maison de Yahvé pendant six ans, tandis qu’Atalyah régnait sur la terre.

Bien qu’Atalyah ait été reine au-dessus de Juda, elle n’a jamais été la reine oint de Yahvé. Pour cette raison, quand son petit-fils Yoash avait sept ans, Yehoiada (Jehoiada) le prêtre oint Yoash comme roi sur Juda, et avait Atalyah mis à mort.

Melachim Bet (2 Kings) 11:4-16
4 Dans la septième année, Jehoiada envoya et apporta les capitaines de centaines — des gardes du corps et des escortes — et les amena dans la maison de Yahvé pour lui. Et il fit une alliance avec eux et prêta serment d’eux dans la maison de Yahvé, et leur montra le fils du roi.
5 Puis il leur commanda, en disant: « ‘est ce que vous ferez: Un tiers d’entre vous qui viennent en service le jour du sabbat veillera sur la maison du roi,
6 un tiers doit être à la porte de Sur, et un tiers à la porte derrière les escortes. Vous garderez la garde de la maison, de peur qu’elle ne soit décomposée.
7 Les deux contingents de vous qui partent en congé le jour du sabbat garderont la garde de la maison de Yahvé pour le roi.
8 Mais vous entourerz le roi de tous les côtés, chaque homme avec ses armes à la main; et quiconque vient à portée, qu’il soit mis à mort. Vous devez être avec le roi comme il sort et comme il entre.
9 Ainsi, les capitaines des centaines ont fait selon tout ce que Jehoiada le prêtre commandait. Chacun d’eux prit ses hommes qui devaient être en service le jour du sabbat, avec ceux qui n’allaient pas en service le jour du sabbat, et vint à Jehoiada le prêtre.
10 Et le prêtre donna aux capitaines de centaines les lances et les boucliers qui avaient appartenu au roi David, qui étaient dans le temple de Yahvé.
11 Puis les escortes se tenaient, chaque homme avec ses armes à la main, tout autour du roi, du côté droit du temple sur le côté gauche du temple, par l’autel et la maison.
12 Et il fit sortir le fils du roi, lui donna la couronne et lui donna le Témoignage; ils l’ont fait roi et l’ont oint, et ils ont applaudi leurs mains et ont dit: « iez le roi!»
13 Maintenant, quand Atalyah entendit le bruit des escortes et du peuple, elle vint au peuple dans le temple de Yahvé.
14 Quand elle regarda, il y avait le roi debout près d’un pilier selon la coutume; et les dirigeants et les trompettistes étaient par le roi. Tous les gens de la terre se réjouissaient et soufflaient des trompettes. Alors Atalyah se déroya et cria: «Trahison! Trahison!
15 Et Yehoiada, le prêtre commanda les capitaines des centaines, les officiers de l’armée, et leur dit : Emmenez-la dehors sous la garde, et tuez avec l’épée celui qui la suit. Car le prêtre avait dit : « Ne la laissez pas être tuée dans la maison de Yahvé. »
16 Alors ils l’ont saisie; et elle est allée par l’entrée des chevaux dans la maison du roi, et là elle a été tuée.

Ainsi, bien que David ait correctement gardé sa main de faire du mal au roi oint Shaul, il était juste pour Yehu de renverser Yoram sur le commandement de Yahvé; et il était également correct pour Yehoiada de déposer la reine atalyah injustifiée. Dans chaque cas, la volonté de Yahvé était faite.

Fait intéressant, aucune nation ephraimite n’a un roi ou un prince oint aujourd’hui parce que Yahvé prophétisait que le royaume du Nord resterait plusieurs jours sans un roi oint ou un prince. Cela est logique quand nous nous souvenons qu’aucune nation éphraimite n’a un prophète ou un prêtre de Yahvé oint le chef avec de l’huile.

Hoshea (Hosea) 3:4-5
4 « our les enfants d’Israël doivent rester plusieurs jours sans roi ou prince, sans sacrifice ou pilier sacré, sans éphod ou teraphim.
5 Par la suite, les enfants d’Israël reviendront et chercheront Yahvé leur Élohim et David leur roi. Ils craindront Yahvé et Sa bonté dans les derniers jours.

Cependant, même si les gouvernements éphélait ne sont pas techniquement oints de Yahvé, nous devons généralement obéir aux lois des terres où nous vivons et des gouvernements nommés sur nous, parce que dans l’analyse finale il n’y a pas de gouvernement que Yahvé n’a pas soulevé à ses fins. C’est pourquoi Shaul les appelle « ministres de Yahvé ».

Romim (Romains) 13:1-7
1 Que chaque âme soit soumise aux autorités gouvernementales. Car il n’y a pas d’autorité, sauf d’Elohim, et les autorités qui existent sont nommées par Elohim.
2 C’est pourquoi quiconque résiste à l’autorité résiste à l’ordonnance d’Élohim, et ceux qui résistent se porteront un jugement sur eux-mêmes.
3 Car les dirigeants ne sont pas une terreur pour les bonnes œuvres, mais pour le mal. Voulez-vous ne pas avoir peur de l’autorité? Faites ce qui est bon, et vous aurez des éloges de la même.
4 Car il est le ministre d’Elohim pour vous pour de bon. Mais si vous faites le mal, ayez peur; car il ne porte pas l’épée en vain; car il est le ministre d’Elohim, un vengeur pour exécuter la colère sur celui qui pratique le mal.
5 Par conséquent, vous devez être soumis, non seulement à cause de la colère, mais aussi pour l’amour de la conscience.
6 Car pour cette raison, vous payez aussi des impôts, car ce sont les ministres d’Elohim qui s’occupent continuellement de cette chose même.
7 Rendre donc à tous leurs desement : impôts à qui les impôts sont dus, coutumes à qui les coutumes, peur à qui la peur, honneur à qui l’honneur.

Parfois, les gens suggèrent que nous ne devons obéir aux autorités que lorsqu’elles sont bonnes, mais Shaul a écrit son épître aux Romains quand Néron était empereur, et Néron a tué beaucoup de croyants. Tout comme Yeshua est allé comme un agneau à l’abattage, Shaul est également volontairement allé à sa mort, sachant que Yahvé l’utiliserait pour de bon.

Ma’asei (Actes) 21:13
13 Shaul répondit : Qu’entendez-vous en pleurant et en brisant mon cœur ? Car je suis prêt non seulement à être lié, mais aussi à mourir à Jérusalem pour le nom de l’Adon Yeshua.

Ce n’est pas amusant à penser, mais c’est la souffrance et la mort de nombreux croyants innocents qui ont tourné l’opinion publique à Rome vers le Messie. Et comme l’empereur Constantin l’a observé, les empereurs qui ont persécuté la foi en un Messie juif ont non seulement fini par renforcer la foi qu’ils cherchaient à persécuter, mais ils ont aussi pris fin.

La clé est de discerner ce que Yahvé veut à l’époque. Comme nous le verrons, il y a des moments où Yahvé veut que son peuple sorte parmi les nations et se sépare; et en ces temps- là, Il bénit ses fidèles pour s’être séparés. Un exemple de ceci était comment Il a béni son peuple pour être sorti d’Egypte après 430 ans en captivité. Cependant, au premier siècle, ce n’était pas encore son heure. Il voulait que son peuple soit dispersé parmi les nations pendant deux mille ans, de sorte que quand il les a appelés à nouveau, ils seraient prêts. Comme nous l’expliquons dans Apocalypse et la Fin de Temps, cette séparation aura lieu après la tribulation, après la bataille d’Armageddon. Jusqu’à ce jour, on nous ordonne généralement d’être soumis au gouvernement qui nous est soumis.

Hitgalut (Révélation) 13:9-10
9 Si quelqu’un a une oreille, qu’il entende :
10 Celui qui mène en captivité ira en captivité; celui qui tue avec l’épée doit être tué avec l’épée. Voici la patience et la foi des mis à part.

Quand il est temps de Yahvé de se séparer, alors nous devrions le faire. En attendant, Kepha nous dit aussi d’honorer les rois, afin de donner un bon témoignage parmi les nations païens où nous vivons actuellement.

Kepha Aleph (1er Peter) 2:9-21
9 Mais vous êtes une génération choisie, un sacerdoce royal, une nation à part, son propre peuple spécial, pour que vous puissiez proclamer les louanges de Celui qui vous a appelé hors des ténèbres dans Sa merveilleuse lumière;
10 qui n’étaient autrefois pas un peuple mais qui sont maintenant le peuple d’Élohim, qui n’avait pas obtenu la miséricorde mais qui a maintenant obtenu la miséricorde.
11 Bien-aimé, je vous en supplie en tant que séjourneurs et pèlerins, abstenez-vous des convoitises charmeuses que la guerre contre l’âme,
12 ayant votre conduite honorable parmi les Gentils, que lorsqu’ils parlent contre vous en tant que malfaiteurs, ils puissent, par vos bonnes œuvres qu’ils observent, glorifier Elohim le jour de la visite.
13 Par conséquent, soumettez-vous à chaque ordonnance de l’homme pour l’amour de Yahvé, que ce soit au roi comme suprême,
14 ou aux gouverneurs, quant à ceux qui sont envoyés par lui pour la punition des malfaiteurs et pour la louange de ceux qui font le bien,
15 Car c’est la volonté d’Elohim, qu’en faisant le bien, vous puissiez mettre au silence l’ignorance des hommes stupides…
16 comme libre, mais n’utilisant pas la liberté comme un manteau pour le vice, mais comme bondservants d’Elohim.
17 Honorez tout le monde. J’adore la fraternité. Craignez Elohim. Honorez le roi.
18 Serviteurs, soyez soumis à vos maîtres avec toute la peur, non seulement aux bons et aux doux, mais aussi aux durs.
19 Car cela est louable, si à cause de la conscience envers Elohim on endure le chagrin, souffrant à tort.
20 Pour quel crédit est-il si, lorsque vous êtes battu pour vos fautes, vous le prenez patiemment? Mais quand vous faites le bien et souffrez, si vous le prenez patiemment, c’est louable avant Elohim.
21 Car pour cela, vous avez été appelé, parce que le Messie a également souffert pour nous, nous laissant un exemple, que vous devriez suivre Ses pas.

Dans le verset 19, Kepha nous dit qu’il est louable lorsque nous endurons le chagrin qui est infligé à tort.

Au cours des premiers siècles, des stades entiers de spectateurs romains se sont convertis au christianisme en raison de leur choc que des gens aussi paisibles et patients que les chrétiens ont été jetés aux lions. Quand les chrétiens ont fait le bien et ont souffert patiemment et sans se plaindre, il a été trouvé bon et louable avant Elohim ; et puis Yahvé a provoqué la conversion du peuple romain.

Jusqu’à ce que Yahvé nous appelle à nous séparer, ce n’est pas vraiment une option pour prendre l’épée. Yeshua dit à Kepha de ranger son épée.

Mattithyahu (Matthieu) 26:51-54
51 Et soudain, l’un de ceux qui étaient avec Yeshua étendit la main et tira son épée, frappa le serviteur du grand prêtre et lui coupa l’oreille.
52 Mais Yeshua lui dit: « etsez votre épée à sa place; car tous ceux qui prennent l’épée périront par l’épée !
53 Ou pensez-vous que je ne peux pas prier mon Père, et il me fournira plus de douze légions de messagers?
54 Comment alors les Écritures pourraient-elles être accomplies, pour que cela se produise ainsi ?

Yeshua n’a pas frappé ceux qui l’ont frappé, mais leur a plutôt montré la bonté en retour. Il a également guéri l’oreille que Kepha a frappée.

Luqa (Luc) 22:51
51 Mais Yeshua répondit et dit : Permettez même cela. Et il a touché son oreille et l’a guéri.

L’Apocalypse nous dit que celui qui tue avec l’épée doit être tué avec l’épée. C’est le véritable test de la patience et de la foi des set-apart.

Hitgalut (Révélation) 13:9-10
9 Si quelqu’un a une oreille, qu’il entende :
10 Celui qui mène en captivité ira en captivité; celui qui tue avec l’épée doit être tué avec l’épée. Voici la patience et la foi des mis à part.

Bien que la règle générale soit que nous obéissions aux gouvernements nommés sur nous, il y a des moments pour que nous désobéissions aux gouvernements placés sur nous, et même de nous séparer. Comme nous le verrons, ces temps sont

  1. Quand Yahvé le commande
  2. Quand il est nécessaire de glorifier Elohim
  3. Quand il sauvera des vies ou des membres israélites
  4. Quand il soulagera d’autres Israélites de l’oppression

Moshe a tué le maître de mission égyptien afin de sauver ses frères de l’oppression et des abus. Bien qu’il ait dû fuir, il ne lui a pas été considéré comme une sorte de péché parce qu’il l’a fait pour aider d’autres Israélites.

Shemote (Exode) 2:11-12
11 Maintenant, il arriva à l’époque, quand Moshe fut grandi, qu’il sortit vers ses frères et regarda leurs fardeaux. Et il a vu un Égyptien battre un Hébreu, un de ses frères.
12 Alors il regarda de cette façon et de cette façon, et quand il ne vit personne, il tua l’Égyptien et le cacha dans le sable.

Les sages-femmes hébraïques ont menti et désobéi à l’autorité pour sauver des vies. Yahvé les bénit pour cela parce qu’ils « craignaient Elohim » (plutôt que l’homme).

Shemote (Exode) 1:15-21
15 Puis le roi d’Égypte parla aux sages-femmes hébraïques, dont le nom de l’un était Shiphrah et le nom de l’autre Puah;
16 et il dit: « uand vous faites les devoirs d’une sage-femme pour les femmes hébraïques, et les voir sur les naissancestools, si c’est un fils, alors vous le tuerez; mais si c’est une fille, alors elle vivra.
17 Mais les sages-femmes craignaient Elohim, et ne faisaient pas comme le roi d’Égypte les commandait, mais sauvèrent les enfants mâles vivants.
18 Le roi d’Égypte demanda donc aux sages-femmes et leur dit : Pourquoi avez-vous fait cette chose et sauvé les enfants de sexe masculin vivants ?
19 Et les sages-femmes dirent à Pharaon: « arce que les femmes hébraïques ne sont pas comme les femmes égyptiennes; car ils sont animés et donnent naissance avant que les sages-femmes viennent à eux.
20 Par conséquent, Elohim traitait bien avec les sages-femmes, et les gens se multipliaient et devenaient très puissants.
21 Et c’est ainsi, parce que les sages-femmes craignaient Elohim, qu’il leur fournissait des ménages.

Yahvé bénit Shadrach, Meshach et Abednego d’avoir désobéi à l’ordre du roi Nabuchodonosor d’adorer l’image dorée, parce qu’ils mettaient leur propre vie en danger afin d’éviter l’idolâtrie. Parce qu’ils ont honoré Elohim, il est venu les soutenir.

Daniel 03:8-12
8 C’est pourquoi, à cette époque, certains Chaldéens se sont présentés et ont accusé les Juifs.
9 Ils parlèrent et dirent au roi Nabuchodonosor : « Ô roi, vis pour toujours !
10 Vous, ô roi, avez décrété que tous ceux qui entendent le son de la corne, de la flûte, de la harpe, de la lyre et de la psautry, en symphonie avec toutes sortes de musique, tomberont et adoreront l’image d’or ;
11 et quiconque ne tombe pas et n’adore pas sera jeté au milieu d’un four ardent.
12 Il y a certains Juifs que vous avez mis sur les affaires de la province de Babylone : Shadrach, Meshach et Abed-Nego ; ces hommes, ô roi, ne vous ont pas tenu dûment compte. Ils ne servent pas votre elohim ou n’adorent pas l’image d’or que vous avez mise en place.

Nous savons que Yahvé approuvé, car Yeshua est apparu.

Daniel 03:24-25
24 Puis le roi Nabuchodonosor fut étonné ; et il se leva à la hâte et parla, en disant à ses conseillers: « ‘avons-nous pas jeté trois hommes liés au milieu du feu?» Ils répondirent et dirent au roi : « C’est vrai, ô roi. »
25 « Regardez ! » répondit-il, « Je vois quatre hommes se détacher, marchant au milieu du feu ; et ils ne sont pas blessés, et la forme du quatrième est comme le Fils d’Elohim!

Kepha (Pierre) et Yochanan (Jean) ont également refusé d’obéir à l’autorité rabbinique quand ils ont dit qu’ils n’avaient pas d’autre choix que d’enseigner au nom de Yeshua.

Ma’asim (Actes) 4:5-12
5 Et il arriva, le lendemain, que leurs dirigeants, leurs anciens et leurs scribes,
6 ainsi que Hannanayah le grand prêtre, Caïapha, Yochanan et Alexandre, et autant que la famille du grand prêtre, ont été réunis à Jérusalem.
7 Et quand ils les avaient mis au milieu, ils ont demandé: « u quel pouvoir ou par quel nom avez-vous fait cela?
8 Alors Kepha, rempli de l’Esprit de Set-apart, leur dit: « es dirigeants du peuple et des anciens d’Israël:
9 Si nous sommes jugés aujourd’hui pour une bonne acte faite à un homme sans défense, par ce qui signifie qu’il a été bien fait,
10 que vous le saciez à tous, et à tout le peuple d’Israël, que par le nom de Yeshua Messie de Nazareth, que vous crucifiiez, que Elohim éleva d’entre les morts, par Lui cet homme se tient ici devant vous tout entier.
11 C’est la « ierte qui a été rejetée par vous les constructeurs, qui est devenu la pierre angulaire en tant que.
12 Il n’y a pas non plus de salut dans un autre, car il n’y a pas d’autre nom sous le ciel donné parmi les hommes par lesquels nous devons être sauvés.

Nous pouvons voir que les apôtres ont continué à faire partie de la Nation d’Israël; et alors qu’ils étaient heureux d’obéir aux anciens d’Israël dans la plupart des affaires normales, ils devaient parler le nom de Yeshua afin de le glorifier. Pour cette raison, quand les anciens leur ont dit de ne pas parler au nom de Yeshua, ils ont dit qu’ils n’avaient pas d’autre choix que de parler des choses qu’ils avaient vues et entendues.

Ma’asim (Actes) 4:18-20
18 Alors ils les appelèrent et leur ordonnaient de ne pas parler du tout ni d’enseigner au nom de Yeshua.
19 Mais Kepha et Yochanan répondirent et leur dirent : Que ce soit aux yeux d’Élohim de vous écouter plus qu’Elohim, vous jugez.
20 Car nous ne pouvons que parler les choses que nous avons vues et entendues.

Même si nous mourons à la suite de la glorification d’Élohim, cela signifie que nous recevrons une bien meilleure résurrection.

Hitgalut (Révélation) 20:4
Puis j’ai vu les âmes de ceux qui avaient été décapités pour leur témoignage à Yeshua et pour la parole d’Élohim, qui n’avait pas adoré la bête ou son image, et n’avait pas reçu sa marque sur leur front ou sur leurs mains. Et ils ont vécu et régné avec le Messie pendant mille ans.

Bien que nous soyons généralement honnêtes, l’exemple de David nous montre qu’il est acceptable de dissembler, ou de cacher nos véritables motivations aux ennemis d’Israël. Un exemple est comment David a fait semblant d’être fou quand il s’est enfui du roi Shaul et a habité avec Achish, roi de Gath.

Shemuel Aleph (1 Samuel) 21:13-15
13 Il changea donc son comportement devant eux, fit semblant de folie dans leurs mains, se gratta sur les portes de la porte, et laissa sa salive tomber sur sa barbe.
14 Alors Achish dit à ses serviteurs : Regardez, vous voyez que l’homme est fou. Pourquoi l’as-tu amené à moi ?
15 Ai-je besoin de fous, que vous avez amené ce type à jouer le fou en ma présence? Est-ce que ce gars viendra dans ma maison?

Plus tard, David a même saccagé les villes du roi Achish. Cela ne lui a pas été considéré comme une sorte de péché.

Shemuel Aleph (1 Samuel) 27
1 Et David dit dans son cœur: Maintenant, je périrai un jour par la main de Shaul. Il n’y a rien de mieux pour moi que de m’échapper rapidement au pays des Philistins; et Shaul désespèrera de moi, de me chercher plus dans n’importe quelle partie d’Israël. Alors je m’échapperai de sa main.
2 Puis David se leva et se leva avec les six cents hommes qui étaient avec lui à Achish le fils de Maoch, roi de Gath.
3 David habita donc avec Achish à Gath, lui et ses hommes, chaque homme avec sa famille, et David avec ses deux épouses, Ahinoam les Jezreelites, et Abigail les Carmélites, la veuve de Nabal.
4 Et on lui dit que David s’était enfui à Gath; alors il ne le cherchait plus.
5 Puis David dit à Achish: « i j’ai maintenant trouvé la faveur dans vos yeux, qu’ils me donnent une place dans une ville dans le pays, que je puisse y habiter. Pour pourquoi votre serviteur devrait habiter dans la ville royale avec vous?
6 Alors Achish lui donna Ziklag ce jour-là. C’est pourquoi Ziklag a appartenu aux rois de Juda à ce jour.
7 Maintenant, le temps que David habitait dans le pays des Philistins était une année complète et quatre mois.
8 Et David et ses hommes sont montés et ont attaqué les Geshurites, les Girzites et les Amalekites. Car ces nations étaient les habitants de la terre d’autrefois, comme vous allez à Shur, même aussi loin que la terre de l’Egypte.
9 Chaque fois que David attaqua la terre, il ne laissa ni homme ni femme en vie, mais il prit les moutons, les bœufs, les ânes, les chameaux et les vêtements, et retourna et vint à Achish.
10 Alors Achish disait: « ù avez-vous fait un raid aujourd’hui?» Et David disait: « ontre la région sud de Juda, ou contre la zone sud des Jerahmeelites, ou contre la région sud des Kenites.»
11 David ne sauverait ni l’homme ni la femme en vie, pour apporter des nouvelles à Gath, en disant: « e peur qu’ils ne devraient informer sur nous, en disant: « insi David a fait.» Et c’était ainsi son comportement tout le temps qu’il habitait dans le pays des Philistins.
12 Ainsi Achish cru David, disant: « l a fait son peuple Israël tout à fait l’abhorrer; par conséquent, il sera mon serviteur pour toujours.

La grande différence entre Achish et le roi Shaul était qu’Achish n’était pas un Israélite, tandis que le roi Shaul était. Ainsi, alors qu’il était bien de dissemble activement contre Achish, David et sa femme Michal seulement menti à Shaul quand il était nécessaire de sauver la vie ou les membres.

Shemuel Aleph (1 Samuel) 19:12-14
12 Michal a donc laissé David tomber par une fenêtre. Et il est allé s’enfuir et s’est échappé.
13 Michal prit une image et la posa dans le lit, posa une couverture de poils de chèvres pour sa tête, et la couvrit de vêtements.
14 Alors, quand Shaul envoya des messagers prendre David, elle dit : Il est malade.

Face à la décision d’obéir à son père et à son roi terrestres, ou de sauver la vie innocente de son mari, Michal choisit de protéger la vie innocente.

Puis il y a d’autres moments où Yahvé nous dit de renverser un oppresseur non israélite. Par exemple, on a dit à Gédéon de délivrer Israël de la main des Madianites.

Shophetim (Juges) 06:11-14
11 Maintenant, le Messager de Yahvé vint s’asseoir sous l’arbre terebinth qui était à Ophrah, qui appartenait à Yoash l’Abiezrite, tandis que son fils Gideon battait le blé dans la presse à vin, afin de le cacher aux Madianites.
12 Et le Messager de Yahvé lui apparut, et lui dit: « iehvé est avec vous, vous homme puissant de valeur!»
13 Gédéon lui dit: « mon Adon, si Yahvé est avec nous, pourquoi alors tout cela nous est-il arrivé ? Et où sont tous ses miracles dont nos pères nous ont parlé, en disant: « a-t-il pas Yahvé nous a-t-il fait venir d’Égypte » Mais maintenant Yahvé nous a abandonnés et nous a livrés dans les mains des Madianites.
14 Alors Yahvé se tourna vers lui et dit: « llez dans cette puissance de la vôtre, et vous sauverez Israël de la main des Madianites. Ne vous ai-je pas envoyé?

Notez que Gédéon a été choisi alors même qu’il battait le blé dans la presse à vin, pour le cacher aux Madianites. Gideon cachait probablement le blé pour empêcher ses ennemis de le taxer dessus, ou de le prendre. Il semble avoir résisté aux ennemis d’Israël, et Yahvé l’a choisi pour le service en conséquence.

Le livre des Maccabées ne fait pas partie du canon, mais seulement un dossier historique. On y lit comment Yahvé bénit aussi ceux qui se sont rebellés contre la domination hellénistique. Quand Mattityahu ben Yochanan et ses fils ont vu toutes les abominations qui ont été faites à Juda et Jérusalem, ils ont d’abord louer leurs vêtements et mis sur le sac, puis ils ont demandé l’aide de Yahvé.

1 Maccabées 02:14
14 Puis Mattityahu et ses fils louent leurs vêtements, et mis sur le sac, et pleuré très douloureux.

En réponse à leurs prières, Yahvé utilisa Mattityahu et ses fils pour délivrer Israël de la main des hellénistes.

1 Maccabées 2:23-30
23 Maintenant, quand il était parti en prononçant ces paroles, il vint l’un des Juifs aux yeux de tous à sacrifier sur l’autel qui était à Modin, selon le commandement du roi.
24 Quelle chose quand Mattityahu vit, il fut enflammé de zèle, et ses rênes tremblaient, ni il ne pouvait s’abstenir de s’en prendre à sa colère selon le jugement : c’est pourquoi il courut et le tua sur l’autel.
25 Aussi le commissaire du roi, qui a forcé les hommes à se sacrifier, il a tué à ce moment-là, et l’autel qu’il a tiré vers le bas.
26 Ainsi, il a traité avec zèle pour la Torah d’Elohim comme Pinkhas a fait à Zambri le fils de Shalom.
27 Mattityahu cria dans toute la ville d’une voix forte, en disant : « Quiconque est zélé de la Torah, et maintient l’alliance, qu’il me suive. »
28 Alors lui et ses fils s’enfuient dans les montagnes et laissaient tout ce qu’ils avaient dans la ville.
29 Alors beaucoup de ceux qui cherchaient la justice et le jugement descendirent dans le désert, pour y habiter :
30 Ils, eux et leurs enfants, et leurs épouses; et leurs bovins; parce que les afflictions ont augmenté mal sur eux.

Une fois de plus, la clé est de discerner la volonté de Yahvé, et son timing. Alors que c’était la volonté de Yahvé de délivrer Israël par la main de Mattityahu et de ses fils, il y a d’autres moments où ce n’est pas son temps; et dans ces moments, nous avons juste à attendre.

Et même quand c’est le moment de Yahvé, nous devons encore prier et attendre que Yahvé nous montre non seulement ce qu’il faut faire, mais aussi comment Il veut que nous le fassions. C’est parce que Yahvé veut que nous le cherchions à chaque tournant. Il ne veut pas que son peuple se livre par leurs propres mains, parce qu’alors ils penseront qu’ils n’ont pas besoin de Lui. C’est pourquoi la vraie victoire ne doit être eue qu’en priant, en l’attendant, puis en suivant ses instructions, comme l’a fait le roi David.

Shemuel Bet (2 Samuel) 5:22-25
22 Puis les Philistins sont montés une fois de plus et se sont déployés dans la vallée de Rephaim.
23 C’est pourquoi David demanda à Yahvé, et Il dit: « ous ne monterez pas; cercle autour derrière eux, et venir sur eux en face des mûriers.
24 Et ce sera, quand vous entendrez le bruit de marcher dans les sommets des mûriers, alors vous avancerez rapidement. Car alors Yahvé sortira devant vous pour frapper le camp des Philistins.
25 Et David le fit, comme Yahvé le commanda; et il a repoussé les Philistins de Geba jusqu’à Gezer.

Comme on dit que les règles sont parfois faites pour être enfreintes, mais les instructions sont faites pour être suivies. David était un grand chef militaire au moins en partie parce qu’il consultait Yahvé à chaque tournant. Chaque fois qu’il y avait une question sur ce qu’il fallait faire, «David a demandé.» Et c’est la règle pour désobéir aux gouvernements qui sont contre son peuple Israël: d’abord nous devons nous renseigner, et puis nous devons attendre Sur Yahvé, et faire exactement ce qu’Il dit.

If these works have been a help to you and your walk with our Messiah, Yeshua, please consider donating. Give