Chapter 7:

À Propos de la Propreté Rituelle

« Il s’agit d’une traduction automatique. Si vous souhaitez nous aider à la corriger, vous pouvez envoyer un email à contact@nazareneisrael.org. »

Dans ce chapitre, nous allons parler de trois choses différentes: la santé spirituelle, la santé physique et la propreté rituelle. Ce sont trois choses totalement différentes, mais parfois il y a des relations entre elles. Cependant, nous devons faire attention aux conclusions que nous tirons, car les relations ne sont pas toujours vraies en sens inverse.

Avant de commencer, nous devons comprendre que les Écritures ont été écrites pour des personnes qui vivaient dans une culture de foi. Les patriarches et les Israélites d’autrefois ne l’ont peut-être pas appelé «théorie de la prédestination», mais ils ont généralement compris que Yahweh contrôle finalement tout ce qui se passe dans le monde matériel. Ils savaient que Yahweh avait le pouvoir de modifier n’importe quel aspect du monde matériel, et / ou de réaliser tout miracle qu’il voulait. Les implications théologiques de ceci sont énormes, mais aujourd’hui, après les Lumières, la plupart des gens n’acceptent rien comme étant vrai à moins que cela puisse être «vérifié» par des tests de laboratoire séculiers indépendants. Si Yahweh ne choisit pas de se révéler aux scientifiques séculiers qui opèrent en dehors de la foi en Lui, ces scientifiques laïques disent alors au monde que «l’Écriture est fausse» et qu’il n’y a pas de Créateur ou d’Esprit. Ceci est ensuite enseigné à nos enfants dans les écoles publiques laïques; et pourtant nous savons par expérience qu’il y a vraiment un Créateur et qu’Il a vraiment le pouvoir de changer ou d’altérer les choses dans le monde matériel à volonté. Nous comprenons également qu’Il a le pouvoir d’ouvrir et de fermer l’utérus, de donner et de retenir la santé, et de frapper de la lèpre, ou de la guérir.

Bemidbar (Nombres) 12: 9-12
9 La colère de Yahweh s’éveilla contre eux, et il partit.
10 Et quand la nuée partit du dessus du tabernacle, tout à coup Miriam devint lépreuse, blanche comme la neige. Puis Aharon se tourna vers Miriam, et la voilà, lépreuse.
11 Alors Aharon dit à Moché: « Oh, mon adon! Veuillez ne pas nous imposer ce péché, dans lequel nous avons agi bêtement et dans lequel nous avons péché.
12 S’il vous plaît, ne la laissez pas être comme une morte, dont la chair est à moitié consumée quand il sort du sein de sa mère! « 

Nous savons également qu’il peut y avoir une relation entre notre santé spirituelle et notre santé physique. Par exemple, lorsque nous nous inquiétons, nous pouvons avoir des ulcères, des céphalées de tension, des migraines, des maladies cardiaques et même un cancer. Bien que Yahweh ait créé notre corps pour être généralement en bonne santé, si nous ne sommes pas spirituellement en bonne santé, alors notre corps peut développer toutes sortes de maladies physiques. Cela montre que notre santé spirituelle peut avoir un impact sur notre santé physique.

Les péchés et les transgressions peuvent également avoir un impact sur notre santé physique. Par exemple, si nous choisissons de boire trop d’alcool, ou si nous consommons de la drogue, ou même si nous mangeons des aliments malsains, cela peut avoir un impact non seulement sur notre propre santé, mais aussi sur celle de nos enfants. Maintenant, grâce à la science, nous comprenons ces choses du point de vue de la cause à effet dans le monde matériel; cependant, il y a aussi de nombreux endroits dans les Écritures où les hommes ont choisi de s’éloigner des voies d’Elohim, et ils ont été frappés par la punition en conséquence. Par exemple, Nabal a été frappé mort pour avoir refusé de soutenir David et ses hommes.

Shemuel Aleph (1 Samuel) 25: 37-38
37 Ainsi, le matin, quand le vin était parti de Nabal, et que sa femme lui avait dit ces choses, son cœur mourut en lui, et il devint comme une pierre.
38 Et il arriva, au bout de dix jours environ, que Yahweh frappa Nabal, et il mourut.

Ce ne sont pas seulement des «trucs de l’Ancien Testament». Dans l’Alliance Renouvelée, Yahweh a frappé Hananyah (Ananias) mort pour avoir menti à l’Esprit (et plus tard à sa femme Saphira également).

Ma’asei (Actes) 5: 1-6
1 Mais un certain homme nommé Hananyah, avec Saphira sa femme, vendit un bien.
2 Et il garda une partie du produit, sa femme en étant également consciente, et en apporta une certaine partie et la déposa aux pieds des apôtres.
3 Mais Kepha dit: « Hananyah, pourquoi Satan a-t-il rempli votre cœur pour mentir à l’Esprit mis à part et garder pour vous une partie du prix de la terre?
Pendant qu’il est resté, n’était-ce pas le vôtre? Et après sa vente, n’était-ce pas sous votre contrôle? Pourquoi avez-vous conçu cette chose dans votre cœur? Vous n’avez pas menti aux hommes mais à Elohim.  »
5 Alors Hananyah, entendant ces paroles, se prosterna et souffla le dernier. Une si grande peur est venue sur tous ceux qui ont entendu ces choses.

Aujourd’hui, après les Lumières, beaucoup de gens nient que ces choses aient eu lieu ou cherchent d’autres explications. Cependant, à l’époque de nos ancêtres, il était entendu que Yahweh avait le pouvoir de frapper les gens physiquement, chaque fois qu’ils lui déplaisaient.

Il y a aussi un péché générationnel à considérer. Par exemple, lorsque les parents abusent de leurs enfants (ou divorcent ou maltraitent leur conjoint), cela peut affecter les enfants émotionnellement et spirituellement pour les générations à venir.

Shemote (Exode) 20: 5b-6
5b «Car moi, Yahweh votre Elohim, je suis un Elohim jaloux, visitant l’iniquité des pères sur les enfants jusqu’aux troisième et quatrième générations de ceux qui me haïssent,
6, mais montrant la miséricorde à des milliers, à ceux qui m’aiment et gardent Mes commandements.

Les résultats du péché peuvent même affecter ses descendants. Par exemple, lorsque le préposé d’Elisée Guéhazi a couru pour recevoir le paiement de Naaman l’Araméen (après qu’Elisée son maître ait spécifiquement refusé de recevoir quoi que ce soit de la main de Naaman), Elisée a déclaré que la lèpre de Naaman s’accrocherait à Guéhazi et à ses descendants pour toujours.

Melachim Bet (2 Rois) 5: 26-27
26 Et il lui dit: Mon cœur ne t’a-t-il pas accompagné lorsque l’homme s’est détourné de son char à ta rencontre? Est-il temps de recevoir de l’argent et de recevoir des vêtements, des oliveraies et des vignes, des moutons et des bœufs, des serviteurs et des servantes?
27 C’est pourquoi la lèpre de Naaman s’accrochera à vous et à vos descendants pour toujours. »Et il sortit de sa présence lépreux, blanc comme la neige.

Cependant, tous les handicaps physiques ne sont pas le résultat d’un péché ou d’une transgression. Par exemple, dans Jean 9: 1-3, il y avait un homme qui était aveugle de naissance, et pourtant Yeshua a dit que cela n’était causé par aucune sorte de péché.

Yochanan (Jean) 9: 1-3
1 Alors que Yeshua passait, il vit un homme aveugle de naissance.
2 Et ses disciples le questionnèrent, disant: « Rabbi, qui a péché, cet homme ou ses parents, qu’il est né aveugle? »
3 Yeshua répondit: « Ni cet homme ni ses parents n’ont péché, mais que les oeuvres d’Elohim soient révélées en lui. »

En revanche, il y a des moments où les maladies physiques semblent être causées par un trouble spirituel; et dans ces cas, si notre foi s’améliore, la maladie disparaîtra souvent d’elle-même. Par exemple, la femme avec un problème de sang a été guérie à cause de sa foi. Il se peut que sa foi ait guéri son esprit, et donc son corps a commencé à manifester la santé.

Luca (Luc) 8: 43-48
43 Or, une femme, ayant un flot de sang depuis douze ans, qui avait dépensé tout son gagne-pain sur des médecins et ne pouvait être guérie par aucun, 44 vint par derrière et toucha le bord de son vêtement. Et immédiatement son flux de sang s’est arrêté.
45 Et Yeshua a dit: « Qui M’a touché? » Quand tous ont nié cela, Kepha et ceux qui étaient avec lui ont dit: « Maître, les multitudes se pressent et te pressent, et tu dis: ‘Qui m’a touché?' »
46 Mais Yeshua a dit: « Quelqu’un M’a touché, car J’ai perçu une puissance sortir de Moi. »
47 Or, quand la femme vit qu’elle n’était pas cachée, elle vint tremblante; et tombant devant lui, elle lui déclara en présence de tout le peuple la raison pour laquelle elle l’avait touché et comment elle fut immédiatement guérie.
48 Et il lui dit: Ma fille, prends courage; ta foi t’a guérie. Va en paix.

Tous les malheurs physiques ne sont pas causés par des troubles spirituels, mais certains le sont; et les questions de foi peuvent guérir ces désordres (que Yahweh choisisse de nous guérir par un miracle, ou s’il nous donne simplement une amélioration lente et régulière).

Shemote (Exode) 15:26
26 et dit: Si tu écoutes diligemment la voix de Yahweh ton Elohim et fais ce qui est droit à ses yeux, écoute ses commandements et garde toutes ses statuts, je ne mettrai aucune des maladies que j’ai provoquées Égyptiens, car je suis Yahvé qui vous guérit. « 

Bien que la médecine moderne ne puisse pas l’expliquer, il existe de nombreux cas de rémission spontanée de maladies, dans lesquels le patient attribue une «guérison spirituelle». Cela nous montre qu’il existe une relation entre notre marche spirituelle et notre santé physique. Lorsque nous nous rapprochons de Yahew, nous pouvons être guéris de nos maladies.

Nous devons maintenant parler de pureté et de propreté rituelles, distinctes de la santé spirituelle et physique (et aussi distinctes du péché et de la transgression). Comme nous le verrons, il est très possible d’être en bonne santé spirituellement et physiquement, tout en étant rituellement impur. En fait, comme nous le verrons, même Yeshua pouvait être rituellement impur quand Il était à l’extérieur du temple.

Dans Nombres 19, Yahweh nous donne des instructions pour faire de l’eau pour la purification des cendres d’une génisse rousse. Ces eaux sont utilisées pour la purification du péché.

Bemidbar (nombres) 19: 9-10
9 Alors un homme pur ramassera les cendres de la génisse et les stockera hors du camp dans un lieu propre; et ils seront gardés pour la congrégation des enfants d’Israël pour l’eau de purification; c’est pour se purifier du péché.

Nous devons être purifiés avec ces eaux afin de ne pas souiller le sanctuaire de Yahweh. Il est important que nous ne le fassions pas, de peur d’être coupés du peuple.

Bemidbar (nombres) 19: 20-21
20 Mais celui qui est impur et qui ne se purifie pas sera retranché du milieu de l’assemblée, parce qu’il a souillé le sanctuaire de Yahweh. L’eau de purification n’a pas été aspergée sur lui; il est impur.

Au moment d’écrire ces lignes (2011), il n’y a pas de temple ni d’eaux de purification d’une génisse rousse, donc personne ne peut être rituellement pur aujourd’hui. À un certain niveau, ce n’est pas un gros problème, puisqu’une des raisons d’être rituellement purs est de ne pas mourir lorsque nous entrons dans son tabernacle ou son temple.

Vayiqra (Lévitique) 15:31
31 «Ainsi, vous séparerez les enfants d’Israël de leur impureté, de peur qu’ils ne meurent dans leur impureté lorsqu’ils souillent mon tabernacle qui est au milieu d’eux.

Pourtant, à un autre niveau, la pureté et la propreté rituelles sont très importantes. Même si nous ne pouvons pas garder l’intégralité de la Torah, beaucoup de gens croient que nous devrions toujours essayer de suivre ces règles du mieux que nous pouvons, de sorte que lorsque le temple sera reconstruit, nous aurons une meilleure idée de ce qu’il faut faire.

Dans Lévitique 11-14, Yahweh donne un ensemble d’instructions qui traitent de l’hygiène physique et de la purification rituelle dans diverses circonstances. Par exemple, Lévitique 11 nous dit que c’est une souillure rituelle de toucher la carcasse d’un animal propre (que nous pouvons normalement manger) qui est mort seul (c’est-à-dire qu’il a été retrouvé mort, ou il a été déchiré par des bêtes, etc. ,). Si nous le touchons, nous devons laver nos vêtements et nous restons rituellement impurs jusqu’au coucher du soleil.

Vayiqra (Lévitique) 11: 39-40
39 Et si un animal que vous mangerez meurt, celui qui touchera son cadavre sera impur jusqu’au soir.
40 Celui qui mange son cadavre lavera ses vêtements et sera impur jusqu’au soir. Celui qui porte son cadavre lavera ses vêtements et sera impur jusqu’au soir.

Lévitique 12 donne la Torah pour la purification des mères qui ont donné naissance à des enfants. Il est souvent noté (avec protestation) que le temps de purification pour porter une fille est le double de celui de purification pour porter un garçon. Cela pourrait offenser certaines personnes, mais tout comme la science moderne a confirmé la sagesse de Yahweh en qualifiant certains aliments de «propres» et d’autres «d’impurs», il arrivera probablement que la science trouvera un jour des raisons de soutenir cela également (peut-être une meilleure immunité ).

Vayiqra (Lévitique) 12
12 Yahweh parla à Moché, disant:
2 Parlez aux enfants d’Israël, en disant: ‘Si une femme a conçu et mis au monde un enfant mâle, elle sera impure sept jours; comme aux jours de son impureté coutumière, elle sera impure.
3 Le huitième jour, la chair de son prépuce sera circoncise.
4 Elle continuera alors dans le sang de sa purification trente-trois jours. Elle ne touchera à aucune chose sacrée, ni n’entrera dans le sanctuaire jusqu’à ce que les jours de sa purification soient accomplis.
5 Mais si elle porte une fille, elle sera impure deux semaines, comme dans son impureté coutumière, et elle restera soixante-six jours dans le sang de sa purification.
6 Quand les jours de sa purification seront accomplis, que ce soit pour un fils ou une fille, elle apportera au prêtre un agneau de la première année comme holocauste, et un jeune pigeon ou une tourterelle comme offrande pour le péché, au porte du tabernacle de la rencontre.
7 Alors il l’offrira devant Yahweh, et fera propitiation pour elle. Et elle sera pure du flot de son sang. C’est la loi pour celle qui a mis au monde un homme ou une femme.
8 Et si elle ne peut pas amener un agneau, elle peut amener deux tourterelles ou deux jeunes pigeons, l’un comme holocauste et l’autre comme offrande pour le péché. Ainsi le sacrificateur fera l’expiation pour elle, et elle sera pure. ‘ »

Si une femme est impure et en phase de nettoyage pour un enfant de sexe masculin pendant pratiquement un mois, et essentiellement deux mois pour une fille, cela signifie que le monde est censé lui donner un «congé de maternité» pour cette durée. Il est également probable que des liens vitaux mère-fils ou mère-fille se forment pendant cette période. S’il est certainement juste que la science cherche des moyens de comprendre pourquoi c’est si important, la science ne devrait jamais remettre en question l’importance ou la validité des commandements de Yahweh.

Il est également fréquemment noté que la mère doit apporter une offrande pour le péché, que l’enfant soit un homme ou une femme. C’est peut-être là que le roi David a tiré son célèbre dicton selon lequel sa mère l’avait conçu dans le péché.

Tehillim (Psaumes) 51: 5
5 Voici, je suis né dans l’iniquité,
Et dans le péché, ma mère m’a conçu.

Les Lévitiques 13 et 14 nous donnent des instructions de purification pour ceux qui souffrent d’afflictions de la peau (comme la lèpre). Ensuite, dans Lévitique 15, nous obtenons un ensemble d’instructions pour chaque fois qu’il y a une sorte d’émission de la région de l’aine, si l’écoulement provient du sperme, du sang menstruel, des saignements menstruels inhabituels (comme nous l’avons vu ci-dessus dans Luc 8 avec la femme qui avait un flux sanguin pendant douze ans), ou des maladies vénériennes.

Premièrement, Yahweh commence par une discussion sur les maladies vénériennes chez les hommes. Notez que pendant le temps où un homme a une telle décharge, il est essentiellement mis en quarantaine et tout ce avec lequel il entre en contact devient impur.

Vayiqra (Lévitique) 15: 1-15
1 Et Yahweh parla à Moché et à Aharon, en disant:
2 Parlez aux enfants d’Israël, et dites-leur: ‘Quand quelqu’un a une décharge de son corps, sa décharge est impure.
3 Et telle sera son impureté en ce qui concerne sa décharge – que son corps coule avec sa décharge, ou que son corps soit bouché par sa décharge, c’est son impureté.
4 Tout lit sur lequel repose celui qui a la décharge est impur, et tout ce sur quoi il est assis sera impur.
5 Quiconque touchera son lit lavera ses vêtements, se lavera dans l’eau, et sera impur jusqu’au soir.
6 Celui qui s’assied sur un objet sur lequel s’est assis la décharge lavera ses vêtements et se baignera dans l’eau, et sera impur jusqu’au soir.
7 Et celui qui touchera le corps de celui qui a la décharge lavera ses vêtements et se baignera dans l’eau, et sera impur jusqu’au soir.

Le verset 7 (ci-dessus) nous montre que même le personnel médical qui entre en contact avec quelqu’un qui a une telle maladie vénérienne est rendu rituellement impur. Ce n’est pas un péché pour les médecins et les infirmières de devenir rituellement impurs: c’est juste qu’ils doivent laver leurs vêtements et se baigner dans l’eau avant de pouvoir redevenir rituellement propres (ce soir-là). La même chose s’applique à quiconque reçoit la salive de l’homme impur sur eux, ou à celui qui touche tout ce sur quoi l’homme impur est assis ou couché.

8 Si celui qui a la décharge crache sur celui qui est pur, il lavera ses vêtements et se baignera dans l’eau, et sera impur jusqu’au soir.
9 Toute selle sur laquelle monte celui qui a la décharge sera impure.
10 Quiconque touchera ce qui était sous lui sera impur jusqu’au soir. Celui qui porte l’une de ces choses lavera ses vêtements et se baignera dans l’eau, et sera impur jusqu’au soir.
11 Et quiconque touchera celui qui a la décharge et ne se sera pas rincé les mains dans l’eau, il lavera ses vêtements et se baignera dans l’eau, et sera impur jusqu’au soir.

Ensuite, nous voyons que les récipients en terre cuite (poreux) doivent être brisés, tandis que les récipients en bois (qui ne sont pas aussi poreux) doivent être rincés à l’eau.

12 Le vase de terre que touche celui qui a la décharge sera brisé, et tout vase de bois sera rincé à l’eau.

Parce que la transmission d’une maladie vénérienne implique normalement le péché (même indirectement, par son conjoint), une fois qu’il est purifié, il doit apporter une offrande pour le péché.

13 Et quand celui qui a une décharge sera purifié de sa décharge, alors il comptera pour lui sept jours pour sa purification, lavera ses vêtements et lavera son corps dans l’eau courante; alors il sera pur.
14 Le huitième jour, il prendra pour lui deux tourterelles ou deux jeunes pigeons, et se présentera devant Yahweh, à l’entrée du tabernacle d’assignation, et les donnera au sacrificateur.
15 Le sacrificateur les offrira, l’un en sacrifice pour le péché et l’autre en holocauste. Le sacrificateur fera l’expiation pour lui devant Yahweh à cause de sa libération.

Ensuite Yahweh parle des décharges de sperme. Le verset 18 nous dit que même si l’émission a lieu avec sa femme légitime, elle rend toujours l’homme et la femme rituellement impurs jusqu’au soir après leur baignade.

Vayiqra (Lévitique) 15: 16-18
16 Si quelqu’un a une émission de semence, il lavera tout son corps dans l’eau et sera impur jusqu’au soir.
17 Et tout vêtement et tout cuir sur lesquels il y a du sperme, il sera lavé à l’eau et impur jusqu’au soir.
18 De même, lorsqu’une femme couche avec un homme et qu’il y a une émission de semence, elle se baignera dans l’eau et sera impure jusqu’au soir.

Yahweh ne nous dit pas explicitement de ne pas être intime le jour du sabbat et des fêtes, mais il existe de nombreux indices que nous devrions nous en abstenir. D’une part, le sabbat et les fêtes sont ce que l’on appelle des «temps fixés». Ce sont des moments réservés pour que nous soyons avec lui. Il est logique qu’Il veuille que nous soyons rituellement propres (plutôt que rituellement impurs) pendant ces périodes.

De plus, la Torah a probablement été donnée à Israël au mont Sinaï lors de la première Pentecôte. Yahweh a dit très clairement que les hommes d’Israël devaient être rituellement purs à ce moment-là. Ils ne devaient pas approcher leurs femmes.

Exode 19: 14-15
14 Moché descendit de la montagne vers le peuple, et mit le peuple à part, et ils lavèrent leurs vêtements.
15 Et il dit au peuple: Soyez prêt le troisième jour; ne vous approchez pas de vos femmes.
14 וַיֵּרֶד מֹשֶׁה מִן הָהָר אֶל הָעָם | וַיְקַדֵּשׁ אֶת הָעָם וַיְכַבְּסוּ שִׂמְלֹתָם:
15 וַיֹּאמֶר אֶל הָעָם הֱיוּ נְכֹנִים לִשְׁלֹשֶׁת יָמִים | אַל תִּגְּשׁוּ אֶל אִשָּׁה

En hébreu, «au troisième jour» est לִשְׁלֹשֶׁת יָמִים . Les savants diffèrent quant à savoir si les gens n’étaient pas censés s’approcher de leurs femmes pendant trois jours, ou s’ils n’étaient plus censés s’approcher de leurs femmes après trois jours; mais de toute façon, il est clair qu’ils étaient censés s’abstenir de relations maritales pendant le temps où ils devaient rencontrer Yahweh.

Ensuite, Yahweh discute de deux types de décharges de femmes. Le premier type de décharge est son flux sanguin mensuel normal, qui n’est pas un péché. Cela provoque simplement une impureté rituelle, ce qui signifie qu’elle ne serait pas autorisée à entrer dans le temple pendant cette période. Historiquement, les Israélites vivaient dans des unités familiales élargies qui s’entraidaient toutes. Une femme qui nettoyait devait avoir beaucoup d’espace, et quiconque voulait entrer dans le temple devait éviter de la toucher ou de tout ce sur quoi elle était assise ou sur laquelle elle mentait.

Vayiqra (Lévitique) 15: 19-33
19 Si une femme a un écoulement, et que l’écoulement de son corps est du sang, elle sera mise à part sept jours; et quiconque la touchera sera impur jusqu’au soir.
20 Tout ce sur quoi elle se couchera pendant son impureté sera impur; tout ce sur quoi elle sera assise sera impur.
21 Quiconque touchera son lit lavera ses vêtements, se baignera dans l’eau, et sera impur jusqu’au soir.
22 Quiconque touchera un objet sur lequel elle s’est assise lavera ses vêtements, se baignera dans l’eau, et sera impur jusqu’au soir.
23 S’il y a quelque chose sur son lit ou sur quoi que ce soit sur lequel elle s’assied, quand il le touchera, il sera impur jusqu’au soir.

Si un homme dormait dans le même lit avec elle, de sorte que son sang menstruel le retombe, il devait être impur sept jours; et c’était comme s’il avait également ses règles.

24 Et si quelqu’un couche avec elle, de sorte que son impureté est sur lui, il sera impur sept jours; et tout lit sur lequel il se couchera sera impur.

Frère Juda observe traditionnellement ce commandement en ayant des lits séparés pour les hommes et les femmes. Beaucoup de nos ancêtres avaient également un lit d’appoint pour le mari (ou la femme) pendant cette période. De nos jours, certains pensent qu’avec des serviettes hygiéniques modernes et autres, il est normal que les hommes et les femmes dorment dans le même lit, à condition qu’ils ne soient pas intimes pendant cette période. D’autres croient que le but de Yahweh était en partie de provoquer la séparation entre le mari et la femme pendant une courte période, ce qui, comme nous le verrons plus tard, présente de nombreux avantages médicaux et conjugaux.

Nous devons souligner que nous savons que le verset 24 fait référence à l’homme qui reçoit du sang menstruel sur lui (uniquement), et ne fait pas référence aux relations conjugales, car la sanction pour avoir des relations conjugales pendant la période de nettoyage mensuel de la femme devait être coupée. parmi le peuple.

Lévitique 20:18
18 L’homme qui couche avec une femme menstruée et découvre sa nudité, il a mis à nu son flux, et elle a exposé le flux de son sang; ainsi tous deux seront retranchés du milieu de leur peuple.
18 וְאִישׁ אֲשֶׁר יִשְׁכַּב אֶת אִשָּׁה דָּוָה וְגִלָּה אֶת עֶרְוָתָהּ אֶת מְקֹרָהּ הֶעֱרָה וְהִיא גִּלְּתָה אֶת מְקוֹר דָּמֶיהָ | וְנִכְרְתוּ שְׁנֵיהֶם מִקֶּרֶב עַמָּם

Ensuite, Yahweh nous dit que si une femme a un flux sanguin irrégulier, soit en dehors de son temps normal d’impureté, soit s’il dure (beaucoup) plus longtemps que son temps d’impureté habituel, que l’impureté doit être traitée. comme dans son temps normal d’impureté. Cependant, quand elle sera guérie, elle doit apporter une offrande pour le péché au temple.

25 ‘Si une femme a un écoulement de sang pendant plusieurs jours, autrement qu’au moment de son impureté habituelle, ou s’il dépasse son temps habituel d’impureté, tous les jours de son impureté seront comme les jours de son impureté habituelle. impureté. Elle sera impure.
26 Tout lit sur lequel elle couchera tous les jours de sa décharge sera pour elle comme le lit de son impureté; et tout ce sur quoi elle sera assise sera impur, comme l’impureté de son impureté.
27 Quiconque touchera ces choses sera impur; il lavera ses vêtements et se baignera dans l’eau, et sera impur jusqu’au soir.
28 Mais si elle est purifiée de sa décharge, elle comptera pour elle-même sept jours, et après cela elle sera pure.
29 Et le huitième jour, elle prendra pour elle deux tourterelles ou deux jeunes pigeons, et les apportera au sacrificateur, à la porte du tabernacle d’assignation.
30 Le sacrificateur offrira l’un comme sacrifice pour le péché et l’autre comme holocauste, et le sacrificateur fera propitiation pour elle devant Yahweh pour la décharge de son impureté.
31 Vous séparerez ainsi les enfants d’Israël de leur impureté, de peur qu’ils ne meurent dans leur impureté lorsqu’ils souillent mon tabernacle qui est au milieu d’eux.
32 Ceci est la Torah pour celui qui a une décharge, et pour celui qui émet du sperme et qui en est impur,
33 et pour celle qui est indisposée à cause de son impureté coutumière, et pour celle qui a une décharge, homme ou femme, et pour celui qui couche avec elle qui est impure. ‘ »

Les femmes n’ont normalement pas leurs règles pendant la période où elles sont enceintes, et beaucoup arrêtent même de menstruer pendant la période où elles allaitent. Parce qu’il y avait peu ou pas de contrôle des naissances pratiqué dans l’ancien Israël, les femmes mariées n’étaient probablement pas impures rituellement pendant de longues périodes. Cependant, les filles adolescentes peuvent être régulièrement impures, et étant donné les exigences d’élever une famille dans un espace limité, il n’est souvent pas réaliste qu’un homme puisse éviter de devenir rituellement impur dans un environnement familial, même avec des lits séparés. De plus, toute relation intime qu’un homme a avec sa femme les rend tous deux rituellement impurs, et donc incapables d’entrer dans le temple sans «se laver et attendre». C’est peut-être la raison pour laquelle le roi David a établi des quarts de travail pour les prêtres, afin qu’ils vivent séparés de leurs familles pendant leur service.

Alors que nous devrions essayer de rester rituellement propres, si nous devenons rituellement impurs en dehors du temple, ce n’est pas si grave. Yeshua a vécu dans et parmi le peuple, et ils l’ont touché de tous côtés. Il était probablement rituellement impur quotidiennement (à l’extérieur du temple).

Luqa (Luc) 8:45
45 Et Yeshua a dit: « Qui M’a touché? » Quand tous ont nié cela, Kepha et ceux qui étaient avec lui ont dit: « Maître, les multitudes se pressent et te pressent, et tu dis: ‘Qui m’a touché?' »

Cependant, nous savons de Le Calendrier de la Torah que même si Yeshua n’aurait pas pu rester rituellement pur pendant la semaine, il a essayé de se maintenir à part après sa résurrection, afin qu’il puisse monter au ciel et servir de prémices de la gerbe ondulée.

Yochanan (Jean) 20:17
17 Yeshua lui dit: « Ne t’attache pas à moi, car je ne suis pas encore monté vers mon Père; mais va vers mes frères et dis-leur: ‘Je monte vers mon Père et votre Père, et vers mon Dieu et votre Elohim. ‘ »

Au fil des ans, nos frères juifs ont trouvé des moyens de rendre plus facile la propreté rituelle au jour le jour sans causer de gêne inutile. Pour commencer, nos frères et sœurs juifs ont une règle que les hommes et les femmes célibataires ne touchent pas. Ils renoncent également aux poignées de main de style occidental avec d’autres hommes. S’ils veulent se reconnaître, ils disent simplement «Bonjour». Lorsqu’ils achètent quelque chose dans un magasin, l’argent est déposé sur le comptoir ou dans un plat spécial. L’argent est alors compté (deux fois), et toute monnaie est remise dans le même plat. Parce qu’il n’y a pas de contact physique, il n’y a pas de transfert d’impureté rituelle. (C’est aussi plus hygiénique.)

Bien que cela puisse confondre la psychologie laïque moderne, de nombreuses études scientifiques ont montré que les couples mariés qui respectent les lois de la pureté rituelle connaissent des taux de réussite conjugale nettement plus élevés que ceux qui ne le font pas. Les femmes juives observatrices connaissent également une incidence nettement plus faible de cancer du col de l’utérus, comme indiqué dans le Journal de l’Association médicale israélienne, volume 5, pages 120-123, 2/2003. D’autres études ont montré des avantages similaires pour la santé des femmes.

Yahweh bénit ceux qui gardent ses instructions en ce qui concerne la pureté rituelle avec des mariages plus réussis. Mais quelle en est la mécanique? Il se peut que lorsque les couples mariés se séparent puis se réunissent, ils vivent une nouvelle lune de miel chaque mois. La courte période de séparation suscite un désir ardent pour leur conjoint, puis le rapprochement physique les rassemble également émotionnellement. Ce ne sont là que quelques-unes des nombreuses bénédictions cachées de garder la Torah de Yahweh.

If these works have blessed you in your walk with our Messiah Yeshua, please pray about partnering with His kingdom work. Thank you. Give