Chapter 23:

Respiration : Renforcer la foi dans les épreuves

Même si tu vénères Elohim, n’y a-t-il pas des moments qui ne te procurent pas le genre de Shalom que Yeshua est à même de te donner ?

Yochanan (Jean) 14: 2 7
Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix. Je ne vous la donne pas comme le monde la donne. C’est pourquoi, ne soyez pas troublés et n’ayez aucune crainte en votre cœur.

Y a-t-il des moments où vous éprouvez des doutes ou des craintes ? Les litiges ou les crises vont-elles vous faire perdre votre Shalom, afin de vous détourner de la victoire spirituelle ou de vous empêcher de surmonter les peurs de ce monde?

Yochanan Aleph (1 Jean) 5: 4
Parce que tout ce qui est né d’Elohim vainc le monde; et notre foi est la victoire qui a vaincu le monde.

La plupart d’entre nous ont expérimenté à un moment ou un autre un véritable Shalom intérieur. Peut-être que lorsque nous avons été sauvés, nous nous sommes sentis calmes et en harmonie avec lui, car nous savions qu’il nous aime au-delà de tout ce que nous n’avons jamais ressenti. Combien d’entre nous, cependant, comprennent que nous devrions apprendre à rester dans cet état de Shalom intérieur pour le reste de nos vies, indépendamment de ce qui se passe en dehors de nous?

Le stress fait partie de la vie et ne peut être évité. Cependant, lorsque le stress survient, nous ne devons pas perdre notre état de Shalom. Nous devons plutôt faire confiance à Yahweh pour nous libérer de la crise actuelle. Cependant, cela n’est pas aussi simple ni automatique. Il s’agit plutôt du fruit de la discipline, une discipline nécessaire que nous devons exercer afin qu’elle devienne notre réalité. Comment s’y prendre? Lorsque notre monde est en proie à des crises, comment pouvons-nous revenir au genre de Shalom que Yeshoua nous promet ? La réponse simple est que nous devons nous arrêter et nous concentrer à nouveau sur Yeshoua, inviter à nouveau Son esprit et, lorsque Son esprit habite en nous, les démons qui n’ont pas leur place fuient.

Lorsque nous sommes confrontés à une crise, ou lorsque nous sommes privés de l’esprit de Yeshua, si nous pouvons toujours nous rappeler de nous arrêter et d’inviter l’esprit de Yeshoua à revenir, alors il n’est pas nécessaire de lire la suite de cet article. Mais pour ceux qui se débattent avec cela, il y a lieu de reprendre les choses dès le début, afin de mieux comprendre comment rester toujours dans son Shalom, quelle que soit l’épreuve.

Au début, Adam et Havva (« Eve ») avaient une connexion spirituelle avec Elohim. Cette connexion leur a donné Shalom et protection. Cependant, lorsqu’ils ont plus tard commencé à suivre leurs propres pensées et désirs, ils n’ont pas obéi à Elohim et la connexion spirituelle entre Elohim et l’homme a été rompue.

B’reisheet (Genèse) 3: 1-6
Et le serpent était plus rusé que tous les animaux des champs que l’ Eternel Dieu avait faits. il dit à la femme: Oui, l’ Eternel aurait-il dit: Tu ne mangeras pas de tous les arbres du jardin? Alors la femme dit au serpent: Nous mangeons les fruits des arbres du jardin; mais Yahvé a dit des fruits de l’arbre au milieu du jardin : tu n’en mangeras point, tu n’y toucheras pas, de peur que tu ne meures! Alors le serpent dit à la femme: tu ne mourras point de mort, mais Yahweh le sait: le jour où tu en mangeras, tes yeux s’ouvriront, et tu seras comme Yahweh et tu sauras ce qui est bon et mauvais. Et la femme vit que l’arbre était bon à manger et agréable à la vue et qu’il était précieux pour ouvrir l’intelligence, elle prit de son fruit et en mangea; elle en donna aussi à son mari, qui était auprès d’elle, et il en mangea.

Il y a beaucoup à dire à ce sujet, mais Havva n’est pas seulement considérée comme une vraie femme, mais aussi comme un symbole d’Israël. Notons donc que Havvah a été induite en erreur par ses pensées et ses désirs.

Havvah n’avait pas besoin de réfléchir pour obéir à Elohim. Tout ce qu’elle avait à faire était de rester dans Son Shalom et d’obéir. Pourtant, comme elle ne contrôlait pas ses pensées, ses émotions ou ses désirs, ce sont ses pensées, ses émotions et ses désirs qui l’ont égarée. Si nous sommes en mesure de comprendre cela, cela veut dire que la solution à une crise spirituelle ou une analyse rationnelle n’est presque jamais pensée. Il est clair que la pensée et l’analyse rationnelle sont très utiles, mais la pensée et l’analyse ne peuvent jamais rétablir une connexion spirituelle avec Elohim, parce que la nature de notre connexion avec Elohim est spirituelle (plutôt qu’intellectuelle).

Qu’est-ce que cela signifie? Cela signifie que si nous sommes en pleine crise spirituelle, la solution n’est pas de penser à notre propre issue (sortie). La solution est de se livrer à l’esprit d’Elohim et de se reconnecter avec lui. Si nous paravenons à nous rappeler de nous arrêter, de respirer, de nous recentrer sur lui, de renouer avec lui, il nous aidera à surmonter nos crises et nos épreuves, permettant ainsi à notre esprit de dissiper toute inquiétude.

Yeshoua nous dit que nous devons rester connectés spirituellement avec lui afin d’être en communion avec lui. Lorsque nous perdons notre connexion spirituelle intérieure avec Lui, nous sommes coupés de Lui (tout comme Adam et Havva ont été coupés du Jardin d’Eden).

Yochanan (Jean) 15: 4-8
Reste en moi et moi en toi. De même que la vigne ne peut pas porter de fruit d’elle-même si elle ne reste pas sur la vigne, vous non plus si vous ne restez pas avec moi. Je suis la vigne, tu es la vigne. Celui qui reste en moi et moi en lui porte beaucoup de fruit; parce que sans moi, vous ne pouvez rien faire. Celui qui ne reste pas en moi est jeté comme une vigne et se dessèche, et on ramasse les vignes et les jette au feu et les brûle. Si vous restez en moi et que mes paroles restent en vous, vous demanderez ce que vous voulez et cela vous arrivera. Mon père y est glorifié: vous portez beaucoup de fruits et devenez mes disciples.

Yahweh habite en son fils Yahvé et, lorsque nous invitons l’esprit de Yahvé à venir en nous et que Yahweh habite en nous, Yahweh habite aussi en nous. Et lorsque Yahweh habite en nous, il n’y a pas de place pour les mauvais esprits, tels que l’inquiétude, l’orgueil et la peur. Et c’est pourquoi, lorsque nous invitons l’Esprit de Yahweh-Yeshoua à venir en nous, tout esprit mauvais est dissipé au loin.

Jochanan (Jean) 17 :20-24
Je prie non seulement pour eux, mais aussi pour ceux qui croiront en moi par leur parole qu’ils sont tous un. Tout comme toi, Père, tu es en moi et je suis en toi, ils devraient aussi être en nous pour que le monde puisse croire que tu m’as envoyé. Et je leur ai donné la gloire que tu m’as donnée, qu’ils soient un comme nous, moi en eux et toi en moi, qu’ils soient complètement un et reconnaissent le monde que tu m’as envoyé et elle aime comment tu m’aimes. Père, je veux que je sois avec moi que tu m’as donné pour qu’ils voient ma gloire que tu m’as donnée; parce que tu m’aimais avant la fondation du monde.

Parfois, nous sommes confrontés à des préoccupations ou à des pensées déchaînantes qui semblent ne pas pouvoir disparaître. Le secret ici consiste à capturer toutes ces pensées, à forcer son esprit à demeurer calme et immobile, puis à respirer, prier et écouter. Cela requiert une grande discipline, mais c’est le secret de la victoire.

Qorintim Bet (2 Corinthiens) 10: 3-6
Parce que même si nous marchons dans la chair, nous ne plaidons pas pour la chair.
Parce que les armes de notre guerre ne sont pas charnelles, mais puissantes en Elohim pour démolir des forteresses. Dénoncer des arguments et tout ce qui surgit à l’encontre de la connaissance d’Elohim et amener chaque pensée captive à l’obéissance du Messie, puis être prêt à punir toute désobéissance lorsque votre obéissance sera accomplie.

Parfois, les croyants ne réalisent pas qu’ils peuvent contrôler leur foi, leurs émotions et leur esprit (respiration), mais toutes ces choses sont réalisables et demeurent essentielles pour servir Yeshua, ainsi qu’il le souhaite, parce que notre chemin requiert de la discipline.

Qorintim Aleph (1 Corinthiens) 9:27
Je traite durement mon corps, je le maîtrise sévèrement, de peur qu’après avoir proclamé la Bonne Nouvelle aux autres, je ne me trouve moi-même disqualifié.

Il y a beaucoup de témoignages dans les Ecritures, selon lesquels nous sommes en mesure de contrôler nos pensées, notre esprit (respiration) et nos sentiments.

Mishle (Proverbes) 16:32
Ceux qui sont lents à la colère sont meilleurs que les puissants et ceux qui gouvernent leur esprit sont meilleurs que ceux qui occupent une ville.

Lorsque nous sommes en crise, le plus important est de se tourner vers Elohim et de forcer notre corps à se soumettre. Nous devons exercer notre propre contrôle sur l’esprit, les émotions et l’esprit (respiration). Nous devons nous forcer à garder le silence et à nous reconnecter avec Elohim. Et lorsque nous nous reconnectons avec Elohim, nous nous concentrons sur le positif, nous le louons et lui demandons avec amour ce dont nous avons besoin. Cet acte de reconnexion et d’incitation de son esprit à pénétrer en nous ramène nos pensées et nos sentiments sous notre propre contrôle. Et nous obtenons à nouveau la faveur d’Elohim.

Philippin (Philippe) 4: 6-7
N’ayez peur de rien, mais laissez Elohim exprimer vos demandes avec gratitude par la prière et la supplication; et la paix d’Elohim, qui dépasse toute compréhension, protégera vos cœurs et vos esprits par le Messie Yeshoua.

Si cette idée semble étrange, les Écritures disent que nous pouvons allaiter (nourrir) et calmer nos âmes, tout comme lorsqu’un enfant est sevré.

Tehillim (Psaumes) 131 : 1-3
De David, une chanson de pèlerinage. Yahweh mon coeur n’est pas chaleureux et mes yeux ne sont pas orgueilleux. Je ne m’occupe pas de grandes choses qui sont trop merveilleuses pour moi. Oui, je laisse mon âme se calmer et se calmer encore ; comme un petit enfant avec sa mère, comme un petit enfant, mon âme est en moi. Israël, espère pour Yahweh à partir de maintenant pour toujours!

Une fois que nous apprenons à contrôler nos pensées, nos sentiments et notre respiration dans des situations calmes, la prochaine étape consiste à étendre cette maîtrise de soi aux moments difficiles. Le roi David décrit cela de plusieurs façons, mais en de nombreux endroits, il appelle Yahweh son rocher et un refuge dans lequel il a cherché refuge.

Tehillim (Psaumes) 91: 1-4
Celui qui est assis sous l’égide du Très-Haut et reste sous l’ombre du Tout-Puissant parle à Yahvé : Ma confiance et mon château, mon Elohim, que j’espère. Parce qu’il vous sauve de la corde du chasseur et de la peste périssable. Il vous couvrira de ses ailes et vous aurez refuge sous ses ailes. Sa vérité est un parapluie et un bouclier.

Cela nécessite beaucoup de conscience pour le faire, mais si nous avons développé cette discipline pour rester concentré sur Elohim, nous pouvons lui faire confiance, même si nous marchons dans la vallée de l’ombre de la mort. Si nous croyons fermement en lui, nous pouvons être sûrs qu’il prendra soin de nous, nous sauvera et nous conduira à la victoire, tant que nous resterons en contact avec lui, car son objectif est de nous aider dans notre entraînement.

Tehillim (Psaumes) 23: 1-6
Un Psaume de David. L’Éternel est mon berger: je ne manquerai de rien. Il me fait reposer dans de verts pâturages, il me dirige près des eaux paisibles. Il restaure mon âme, il me conduit dans les sentiers de la justice, à cause de son nom. Quand je marche dans la vallée de l’ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es avec moi: ta houlette et ton bâton me rassurent. Tu dresses devant moi une table, En face de mes ennemis; tu oins ma tête d’huile et ma coupe déborde. Oui, le bonheur et la grâce m’accompagneront tous les jours de ma vie et j’habiterai dans la maison de l’Éternel jusqu’à la fin de mes jours.

Parfois, les personnes ayant subi un traumatisme dans l’enfance rencontrent plus tard des problèmes. On dit qu’en tant qu’enfants, nous percevons nos parents comme nous voyons Elohim en premier. Le sentiment d’abandon qui peut être ressenti si nos parents étaient physiquement ou émotionnellement absents, peut se transférer aussi à Elohim, lorsque nous pensons qu’il ne sera pas là pour nous quand nous aurons vraiment besoin de lui. Si cette crainte se manifeste en nous, nous devons renforcer notre foi et savoir qu’Elohim promet que Yeshoua ne nous quittera jamais et qu’il se soucie vraiment de nous, même si nos parents n’étaient pas vraiment là pour nous quand nous étions jeunes. Cette réalité est si forte que l’on dirait que Yahweh a gravé nos noms sur la paume de ses mains.

Yeshayahu (Ésaïe) 49: 15-16
Une femme oublie-t-elle l’enfant qu’elle allaite ? N’a-t-elle pas pitié du fruit de ses entrailles ? Si même elle l’oublierait, moi je ne t’oublierai point. Voici, je t’ai gravée sur mes mains, tes murs sont toujours devant mes yeux.

Mais que nous ayons eu une enfance heureuse ou non, nous devons nous rappeler que la raison pour laquelle Yahweh autorise la mise à l’épreuve n’est pas parce qu’Il veut que nous échouions – loin de là! Il veut plutôt que nous nous tournions vers lui et lui fassions confiance dans toutes les situations. Si nous restons avec lui et lui faisons confiance, il nous sauvera même de la main du chasseur d’oiseaux dans les moments de grandes épreuves, car ils viendront bientôt sur terre dans la grande tribulation.
Les jours viennent où Ephraïm (et le reste de Juda qui est avec lui) vivra à nouveau dans des tentes.

Hoshea (Osée) 12: 9
Parce qu’Éphraïm dit: Comme je suis devenu riche, j’en ai assez! Tout mon travail! Aucune culpabilité ne sera trouvée en moi qui est le péché.

Qui sait le genre d’épreuves qui nous attendent ce jour-là? Mais ces jours arrivent. Apprenons donc à calmer notre esprit dans des situations stressantes et à le conduire au repos, afin que nous puissions relever les défis du jour.

Philippin (Philippe) 4: 6-7
N’ayez peur de rien, mais laissez Elohim exprimer vos demandes avec gratitude par la prière et la supplication ; et la paix d’Elohim, qui dépasse toute compréhension, protégera vos cœurs et vos esprits par le Messie Yeshoua.

Donc, chaque fois que vous devez passez une épreuve ou que vous êtes effrayé ou anxieux :

  1. Arrêtez-vous.
  2. Respirez.
  3. Trouvez Elohim.
  4. Calmez votre esprit et votre âme.
  5. Remerciez-le pour tout ce que vous pensez être bon.
  6. Louez-le ensuite pour sa gentillesse et sa compassion pour vous avoir choisi.
  7. Et la paix d’Elohim, qui dépasse toute compréhension, devient votre cœur et le vôtre. Protégez votre esprit grâce à l’esprit du Messie Yeshua que vous avez invité à nouveau.
If these works have been a help to you in your walk with Messiah Yeshua, please pray about partnering with His kingdom work. Thank you. Give