Chapter 20:

A propos de l’adhésion à Nazarene Israel

This post is also available in: English Deutsch Indonesia

Nous devenons Nazaréen à partir du moment où nous acceptons Yéshoua comme notre Messie Quand Il nous appelle et que nous répondons à Son appel, cela fait de nous des Nazaréens. À partir de là, il s’agit d’être fidèle. Parfois, les gens se demandent comment ils peuvent rejoindre Nazarene Israel ? C’est une très bonne question, et la réponse est de faire tout ce qu’Il commande.

Mattityahu (Matthieu) 28:19-20
19″Allez donc, faites de toutes les nations des disciples, et immergez-les en mon nom*, en leur apprenant à observer tout ce que je vous ai prescrit ;
20 et voici que je suis avec vous pour toujours, jusqu’à la fin des jours ». Amen.

[*Pour savoir pourquoi nous nous immergeons uniquement au nom de Yéshoua, voir « Immersion uniquement au nom de Yéshoua » dans les études sur les écritures nazaréennes, volume 3].

Faire tout ce que Yéshoua commande n’est ni facile ni simple, mais c’est ce que notre mari veut. Comme nous le montrons dans nos autres études, Yéshoua nous a dit de ne pas croire qu’il avait été envoyé pour abolir la Thora (la loi de Moïse). Yéshoua dit plutôt que nous devons obéir à la Thora mieux que les scribes (caraïtes) et les pharisiens (orthodoxes), sinon nous n’entrerons en aucun cas dans le Royaume des Cieux.

Mattityahu (Matthieu) 5:17-20
17 « Ne croyez pas que je sois venu pour renverser la loi ou les prophètes Je ne suis pas venu pour abolir leurs exigences, mais pour les satisfaire.
18 Car je vous assure que, tant que le ciel et la terre seront en vie, il ne disparaîtra pas de la loi un seul point ou un seul trait, jusqu’à ce que toutes choses soient faites.
19 Quiconque enlève ne serait-ce qu’un seul des plus petits commandements et enseigne aux hommes dans ce sens est considéré comme le plus petit sous la domination du ciel. Mais quiconque agit et enseigne en conséquence sera très respecté dans ce royaume.
20 Je vous le dis : A moins que votre justice ne soit bien meilleure que celle des maîtres de la loi et des pharisiens, vous n’entrerez jamais dans le royaume où règne le ciel.

Que signifie garder la Thora mieux que les scribes et les pharisiens ? Il y a des exigences à la fois matérielles et spirituelles. Dans Matthieu 23:23, Yéshoua dit qu’il est vrai que les scribes et les Pharisiens paient leur dîme selon la lettre de la Thora, mais ils ont négligé les questions plus importantes de la Thora, y c’est-à-dire, la justice, la miséricorde et la foi. Yéshoua a dit qu’il est bon pour les scribes et les pharisiens de payer leur dîme selon la lettre de la Thora, mais de le faire dans le bon esprit (Son Esprit).

Mattityahu (Matthieu) 23:23
23 Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites ! Car vous payez la dîme de la menthe, de l’anis et du carvi et vous avez négligé les questions les plus importantes de la loi : la justice, la miséricorde et la foi. Vous auriez dû les faire sans laisser les autres inachevés ».

La dîme est essentiellement un impôt du royaume, et elle est utilisée pour étendre et promouvoir le royaume de Yéshoua. L’Église dit que la lettre n’est pas importante tant que nous y croyons. Cependant, ce n’est pas ce que dit Yéshoua. Ce que Yéshoua dit, c’est que l’esprit et la lettre sont tous deux importants.
Mais s’il n’y a pas de temple aujourd’hui, pourquoi Yéshoua nous a-t-il dit que la dîme est bonne ? C’est parce que le but de la dîme est de financer la Grande.Mission, dont le but ultime n’est pas seulement de ramener les brebis perdues de la maison d’Israël et de ne pas se contenter de construire un temple, mais de prolonger indéfiniment l’Ordre de Melchizédek jusqu’à ce qu’il remplisse la terre entière. La réalité est qu’un tel combat spirituel nécessite des ressources financières, et nous en sommes la source.

Isaiahu (Esaïe) 9:7
7 De l’accroissement de son gouvernement et de sa paix, il n’y aura pas de fin, sur le trône de David et sur son royaume, pour l’ordonner et l’établir avec droit et justice dès lors, même pour toujours Le zèle de YAHWEH des armées doit y parvenir.

S’il nous est difficile de payer des impôts pour notre Royaume afin d’aider Yéshoua à établir un Royaume, alors nous ne connaissons pas Yéshoua, et la Vérité n’est pas en nous.

Jochanan Aleph (1- Jean) 2:3-6
3 Nous savons maintenant que nous le connaissons, si nous respectons ses commandements.
4 Celui qui dit : Je le connais, et qui ne garde pas ses commandements, est un menteur, et la vérité n’est pas en lui.
5 Mais quiconque tient sa parole, en lui est vraiment l’amour d’Elohim complet. Par cela, nous savons que nous sommes en Lui.
6 Celui qui dit qu’il reste en lui doit lui-même marcher comme il a marché.

Mais ce n’est pas que Yéshoua soit avide d’argent car il a dit que la veuve qui a mis les deux petites pièces dans le tronc a donné plus que n’importe qui d’autre car elle a donné de son nécessaire tout ce qu’elle avait.

Marqaus (Marc) 12:43-44
43 Alors il appela ses disciples et leur dit : « Je vous dis que cette pauvre veuve a rapporté plus que tous ceux qui ont donné au trésor ;
44 Car tous ont donné de leur abondance, mais de sa pauvreté elle a donné tout ce qu’elle avait, tout ce qu’elle avait pour vivre.

YAHWEH n’a besoin ni de notre argent ni de nous. Mais ce qu’il veut, c’est trouver pour son Fils une épouse qui l’aime plus que sa propre vie. La façon dont Il le fait est de nous tester, pour savoir ce qu’il y a dans nos cœurs, si nous allons garder les Commandements d’Elohim ou non.

Devarim (Deutéronome) 8:2
2 « Et tu dois te souvenir que YAHWEH, ton Elohim, t’a conduit tout au long de ces quarante années dans le désert, pour t’humilier et t’éprouver, pour savoir ce qu’il y a dans ton coeur, si tu vas garder ses commandements ou non.

Yéshoua, la porte, et ses normes
Yéshoua dit qu’Il est la porte (la porte) de la bergerie. Il est donc autorisé à fixer les normes d’entrée dans Ses assemblées – et comme nous l’avons déjà vu, la norme qu’Il a fixée est que nous devons obéir à la lettre de la Thora avec un cœur qui L’aime et qui aime les autres. Si quelqu’un entre dans la communauté et ne répond pas à ces normes, il est comme un voleur et un brigand, car il est là pour prendre.

Jochanan (Jean) 10:1
1 « En vérité, je vous le dis : Celui qui ne franchit pas la porte de la bergerie, mais grimpe ailleurs, est comme un voleur et un brigand.

Notre nature corporelle et charnelle est de voir combien nous pouvons obtenir, pour peu. Nous le faisons tous lorsque nous faisons nos courses. Cependant, lorsque nous appliquons ce principe au Royaume de Yéshoua, nous profanons le Royaume de Yéshoua (et insultons Elohim) parce que nous n’avons pas séparé son ministère du monde. Si nous avions séparé son adoration du monde, nous aurions été désireux de payer nos dîmes car nous savons combien le royaume est important pour Yéshoua et la dîme est le mode de financement de son travail.
Si des personnes viennent dans la communauté mais ne paient pas leur dîme (ou si elles en retiennent une partie), elles sont considérées comme des voleurs et des brigands, car cela signifie que les anciens de l’église n’ont plus les fonds nécessaires pour le travail dans leur ville. Les personnes à l’esprit charnel pourraient penser qu’il n’y a pas de problème parce qu’il y a une communauté où ils peuvent venir et qu’ils en profitent. Et c’est exactement le problème. Comme celui à l’esprit charnel en a bien profité, il ne voit pas la nécessité de donner quoi que ce soit en retour. Il a eu ce qu’il voulait – et il ne pense jamais à ce que Yéshoua veut.
Ce que Yéshoua veut, c’est que nous payions tous nos dîmes afin que les anciens aient les moyens de missionner leur ville et aussi de soutenir la prêtrise séparée dans leur travail pour Lui. Mais quand les gens disent : « J’ai ce que je voulais, je ne vois pas la nécessité de payer la dîme », ils privent les anciens d’Elohim et la prêtrise séparée des moyens dont ils ont besoin pour faire le travail de Yéshoua. C’est la raison pour laquelle YAHWEH appelle la dîme « voler Elohim ».

Malachie 3:8
8 « Un homme va-t-il voler Elohim ? Et pourtant, vous m’avez volé ! Mais vous demandez : « De quelle manière vous avons-nous volé ? Dans les dîmes et les offrandes ».

La dîme et l’offrande sont les impôts spirituels de YAHWEH. Ces impôts servent à payer les tâches quotidiennes de notre gouvernement spirituel mondial, qu’Ephésiens 2:19-22 appelle le fondement des apôtres et des prophètes. Elle est composée d’apôtres et de prophètes (qui peuvent entendre dans l’Esprit).

Ephesians (Ephésiens) 2:19-22
19 Ainsi, vous n’êtes plus des étrangers et des gens de l’extérieur, mais des concitoyens des saints et des membres de la maison d’Élohim,
20 avaient été construits sur les fondations des apôtres et des prophètes, le Messie Yéshoua lui-même étant la pierre angulaire la plus importante
21 dans lequel l’ensemble du bâtiment est réuni pour former un temple à YAHWEH,
22 dans lequel vous serez édifiés ensemble, en esprit, comme une tente des Elohim

Comme nous le montrons dans d’autres endroits, le fondement des apôtres et des prophètes est décrit dans Actes 15 comme le conseil des apôtres et des anciens.

Ma’asei (Actes des Apôtres) 15:6
6 Les apôtres et les anciens se réunirent pour discuter de cette question.

Comme nous le montrons dans le gouvernement de la Torah, en Actes 15, les principaux apôtres et les anciens de l’église se sont réunis pour décider d’une question de doctrine, afin qu’il y ait une seule et saine doctrine. Cela était nécessaire si l’on ne voulait pas que le corps soit divisé. S’ils ont pu se rencontrer, c’est parce que les gens soutenaient le travail. Si le peuple n’avait pas soutenu le travail, la Fondation apostolique n’aurait pas pu se réunir, et le corps se serait déjà divisé au premier siècle (car la véritable unité ne peut se faire qu’autour d’une seule et saine doctrine).

Charnel vs spiritualité

Si nous sommes spirituels et que nous payons la dîme, alors le Corps peut se permettre d’organiser une réunion de ses dirigeants et les différences doctrinales peuvent être résolues. Cela coûte de l’argent, et ce n’est pas facile, mais cela glorifie beaucoup Yéshoua, parce qu’il est évident pour tout le monde que la raison pour laquelle nous payons tous de l’argent, pour apporter nos dons spirituels dans le combat spirituel, est que nous aimons Yéshoua (et YAHWEH le sait).
Cependant, si nous sommes charnels, la division ne nous dérange pas, car tant que nous obtenons ce que nous voulons, nous ne nous soucions pas que Yéshoua n’obtienne pas ce qu’il veut.

Qorintim Aleph (1 Corinthiens) 3:1-4
1 Mais jusqu’à présent, chers frères et sœurs, je n’ai pas pu vous parler comme à des personnes remplies d’esprit, mais j’ai dû vous traiter comme des personnes qui ne font que suivre leurs propres désirs et qui sont encore des enfants dans la foi en Yéshoua.
2 J’ai dû vous donner du lait à boire, pas de la nourriture solide, parce que vous ne le supportiez pas encore. Malheureusement, vous ne pouvez toujours pas le faire, même maintenant,
3 car vous êtes toujours déterminé par vous-même. Car tant que la jalousie et les querelles règnent entre vous, vous ne faites que prouver que vous êtes obstinés et que vous vous comportez comme les autres hommes
4 Car si un homme dit : « Je garde Paul », un autre dit : « Je garde Apollos ». – n’êtes-vous pas comme les autres ?

Il y a aussi des ministres qui ont l’esprit charnel. Ils ne sont pas non plus prêts à se discipliner pour obéir aux paroles de Yéshoua. Esaïe les compare à de stupides chiens avides qui ne savent pas aboyer pour avertir le peuple des dangers des ministres indépendants. Peut-être que la raison pour laquelle ils ne peuvent pas aboyer est qu’ils sont trop occupés à faire du profit ? YAHWEH nous dit que tous ces ministres cupides, injustes et égoïstes vont mourir.

Yeshayahu (Esaïe) 56:9-11
9 « Vous tous, bêtes des champs, venez manger, Vous tous, bêtes de la forêt.
10 Ses gardiens sont aveugles, ils sont tous ignorants ; ce sont tous des chiens muets, ils ne peuvent aboyer ; ils dorment, se couchent, aiment dormir.
11 Oui, ce sont des chiens avides qui n’en ont jamais assez. Et ce sont des bergers qui ne peuvent pas comprendre ; ils cherchent tous leur propre chemin, chacun pour son propre profit, à partir de son propre territoire ».

Kepha (Pierre) nous dit que ce genre d’enseignants ramène dans l’erreur ceux qui ont échappé aux convoitises de la chair en prononçant de grandes paroles gonflées de vide qui ne mènent pas à l’accomplissement de la volonté de Yéshoua.

Kepha Bet (2 Pierre) 2:18-22
18 Ils font de grands discours avec des mots d’esprit, et par la tentation de leur vie extravagante, ils attirent des gens qui viennent à peine d’échapper à cette tentation.
19 Ils leur promettent la liberté, et pourtant ils sont eux-mêmes esclaves de leur dépravation morale. Ce par quoi vous vous laissez diriger, vous en êtes l’esclave.
20 Car s’ils ont échappé à la saleté du monde parce qu’ils ont rencontré Yéshoua, le Messie, notre Maître et Sauveur, mais qu’ils se sont laissés prendre et vaincre à nouveau par elle, alors à la fin ils sont dans une situation pire qu’au début.
21 Il aurait alors mieux valu pour eux qu’ils ne connaissent pas le bon chemin, mais qu’ils le connaissent et qu’ils se détournent ensuite du saint commandement qui leur a été donné.
22 Cela leur est arrivé, comme le dit le proverbe : « Un chien revient pour vomir, et une truie lavée se roule à nouveau dans la boue.

Entrez par la porte étroite
Yéshoua nous dit que la plupart qui croient en Lui trouveront un chemin large et facile qui mène à la destruction (et la plupart d’entre eux iraient de cette façon). Il y aurait aussi un chemin étroit et ardu qui mène à la vie mais peu le trouveraient.

Mattityahu (Matthieu) 7:13-14
13 Entrez par la porte étroite ; car large est la porte, large est le chemin qui mène à la perdition, et nombreux sont ceux qui entrent par elle.
14 Car étroite est la porte, et dur est le chemin qui mène à la vie, et peu nombreux sont ceux qui le trouvent.

Nous ne pouvons pas surmonter ces tribulations dans la chair. La seule façon d’aller dans cette direction est de mourir à nous-mêmes et de mourir aux convoitises de notre chair, d’être rempli de Son Esprit et de permettre à Son Esprit de nous toucher.

Romim (Romains) 8:11
11 Mais si l’Esprit de Celui qui a ressuscité Yéshoua d’entre les morts habite en vous, Celui qui a ressuscité le Messie d’entre les morts rendra aussi la vie à vos corps mortels par son Esprit qui habite en vous.

Lorsque nous mourons dans notre chair et sommes remplis de Son Esprit, Son Esprit qui habite en nous est celui qui conduit à la vie éternelle.

Jochanan (Jean) 12:24-25
24 « Certainement, je vous le dis : Si un grain de blé ne tombe pas en terre et ne meurt pas, il reste seul ; mais s’il meurt, il produit beaucoup de grains.
25 Celui qui aime sa vie la perdra, et celui qui hait sa vie dans ce monde la gardera pour la vie éternelle.

Tant que nous vivrons dans ces corps charnels, Satan nous donnera la possibilité de nous contenter.de moins que ce que Yéshoua veut. Lorsque nous savons cela, nous devons faire attention à notre esprit et non à notre chair. Lorsque nous réalisons que notre vie éternelle est en jeu, la seule réponse raisonnable est de donner le reste de notre vie dans un service humble et joyeux.

Romim (Romains) 12:1-2
1 Je vous exhorte donc, frères, par la miséricorde d’Elohim, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, acceptable pour Elohim, ce qui est votre service raisonnable
2 Et ne vous conformez pas à ce monde, mais transformez-vous en renouvelant vos esprits afin de prouver quelle est la bonne et acceptable et parfaite volonté d’Elohim.

Si notre justice ne va pas au-delà de la justice des scribes et des Pharisiens à cause de notre amour pour Yéshoua et de notre zèle à obéir à Sa Parole, nous n’entrerons en aucun cas dans le Royaume des Cieux.

Mattityahu (Matthieu) 5:20
20 « Car je vous le dis : Si votre justice n’est pas plus grande que la justice des scribes et des pharisiens, vous n’entrerez en aucun cas dans le Royaume des Cieux.

Que celui qui a des oreilles entende.

If these works have been a help to you and your walk with our Messiah, Yeshua, please consider donating. Give