Chapter 5:

Double mentalité : Schizophrénie

« Il s’agit d’une traduction automatique. Si vous souhaitez nous aider à la corriger, vous pouvez envoyer un email à contact@nazareneisrael.org. » 

Tehilim (Salmos) 119: 113
Je déteste les doubles esprits, mais j’aime Ta Torah.

¿Qu’est-ce que c’est que d’avoir une doble conciencia? Et pourquoi Yahvé le déteste-t-il?

Nous voyons d’abord la doble mentalité dans la Genèse, où la femme Havvah (Eve) pensait qu’elle aimait Elohim, mais ne pensait pas qu’elle devait obéir à Ses commandements.

Feuille B (Genèse) 3: 1-7
1 O le serpent était plus rusé que toutes les bêtes des champs que l’Élohim avait faites. Et il dit à la femme: « Elohim at-il vraiment dit: » Tu ne mangeras pas de tous les arbres du jardin « ?
2 Et la femme dit au serpent: Nous pouvons manger le fruit des arbres du jardin;
3 mais sur le fruit de l’arbre qui est au milieu du jardin, Elohim a dit: « Tu ne le mangeras pas et tu n’y toucheras pas, de peur de mourir ».
4 Alors le serpent dit à la femme: « Tu ne mourras pas sûrement.
5 Car Elohim sait que le jour où tu en mangeras, tes yeux s’ouvriront, et tu seras comme Elohim, connaissant le bien et le mal. « 
6 Alors, quand la femme vit que l’arbre était bon pour la nourriture, qu’il était agréable aux yeux, et qu’un arbre désirait en faire un sage, elle prit ses fruits et détonnait. Elle a également donné à son mari avec elle, et il a mangé.
7 Alors les yeux de tous les deux s’ouvrirent, et ils reconnurent qu’ils étaient nus; et ils cousaient ensemble des feuilles de figuier et se faisaient des couvertures.

Havvah (Eve) était une femme historique, mais elle est aussi allégorique. C’est parce que dans les Écritures, les corps spirituels sont représentés comme des femmes. (Par exemple, Israël est souvent dépeint comme une femme). Ce qu’il faut donc voir, c’est que la Havva (qui représente Israël) a choisi de croire au mensonge de Satan selon lequel elle pouvait prétendre craindre les Elohim et leur obéir, tout en faisant ce qui lui semblait bon et juste à ses propres yeux, et qu’elle deviendrait comme les Elohim, elle a pris du fruit, et elle a mangé. Elle n’est pas devenue comme Elohim en ce sens qu’Elohim est le seul à être qualifié pour décider de ce qui est bien et de ce qui est mal (et Il nous dit ces choses dans Sa parole) – et pourtant elle est devenue comme Elohim, en ce sens qu’elle a décidé elle-même de ce qui était bien. Ainsi, la chute de la faveur de Yahvé était complète – et c’est aussi l’histoire du système ecclésiastique babylonien.

Maintenant, approfondissons un peu la question, pour comprendre ce qui ne va pas dans l’esprit des personnes doublement mentales. La femme Havvah vit que le fruit de l’arbre était bon pour la nourriture, qu’il était agréable aux yeux et qu’il était souhaitable de rendre sage (dans le monde). C’est-à-dire qu’elle faisait appel à sa chair, à ses yeux et à son sens de la fierté. Ce sont les trois mêmes choses dont l’apôtre Yochanan (Jean) nous dit de nous méfier.

Yochanan Aleph (1 Jean) 2:15-17
15 N’aimez pas le monde ou les choses du monde. Si quelqu’un aime le monde, l’amour du Père n’est pas en lui.
16 Car tout ce qui est dans le monde — la convoitise de la chair, la convoitise des yeux et la fierté de la vie — n’est pas du Père, mais du monde.
17 Et le monde est en train de s’évanouir, et la convoitise de celui-ci; mais celui qui fait la volonté d’Elohim demeure pour toujours.

Yochanan nous dit que celui qui aime le monde (ou les choses du monde) n’a pas en lui l’amour du Père. Cela signifie qu’il n’est pas de Yahvé, mais du monde. Il n’a donc pas la vie éternelle (mais il périra). (En d’autres termes, il n’est pas sauvé).

Yaakov (James) dit la même chose. Il nous dit que les guerres et les combats viennent parce que nous aimons le monde et que si nous aimons le monde, nous sommes les ennemis des Elohim.

Yaakov (Jacques) 4:1-10
1 D’où viennent les guerres et les combats parmi vous ? Ne viennent-elles pas de vos désirs de plaisir que la guerre chez vos membres ?
2 Vous avez des désirs et vous n’en avez pas. Vous assassinez et convoitez et ne pouvez pas obtenir. Vous vous battez et faites la guerre. Pourtant, vous n’en avez pas parce que vous ne demandez pas.
3 Vous demandez et ne recevez pas, parce que vous demandez mal, que vous pouvez le dépenser pour vos plaisirs.
4 Adultères et adultères ! Ne savez-vous pas que l’amitié avec le monde est une inimitié avec Elohim ? Celui qui veut donc être un ami du monde se fait un ennemi des Elohim.
5 Ou pensez-vous que l’Écriture dit en vain : « L’Esprit qui habite en nous aspire jalousement » ?
6 Mais Il donne plus de grâce. C’est pourquoi il dit : « Elohim résiste aux orgueilleux, mais donne la grâce aux humbles ».
7 Par conséquent, se soumettre à Elohim. Résistez au diable et il fuira loin de vous.
8 Approchez-vous d’Elohim et il s’approchera de vous. Purifiez vos mains, vous les pécheurs ; et purifiez vos cœurs, vous les doubles d’esprit.
9 Se lamenter, se lamenter et pleurer ! Que votre rire se transforme en deuil et votre joie en tristesse.
10 Humiliez-vous devant l’Éternel, et il vous élèvera.

Au verset 8, Yaakov dit que ceux qui croient et pourtant pèchent doivent purifier leurs mains, et que les croyants à l’esprit double doivent purifier leur cœur. Mais que signifie « double esprit » ?

Yeshoua nous dit que personne ne peut servir deux maîtres, car soit il détestera l’un et aimera l’autre, soit il sera fidèle à l’un et méprisera l’autre.

Mattityahu (Matthieu) 6:24
24 « Nul ne peut servir deux maîtres ; car ou bien il haïra l’un et aimera l’autre, ou bien il sera fidèle à l’un et méprisera l’autre. Vous ne pouvez pas servir Elohim et Mammon ».

L’implication est que pour servir les Elohim en vérité, nous devons donner 100% de notre loyauté aux Elohim, et non pas à Mammon (ou gain malhonnête). Cela signifie que nous devons continuer à nous concentrer sur le service des Elohim, ou nous sommes disqualifiés, comme Yeshua lui a également dit qui voulait aller enterrer son père. (On dit que « enterrer son père » est un idiome hébreu qui signifie collecter un héritage après un enterrement).

Luqa (Luc) 9:59-62
59 Alors il dit à un autre : « Suivez-moi ». Mais il a dit : « Adon, laisse-moi d’abord aller enterrer mon père. »
60 Yéchoua lui dit : « Laisse les morts enterrer leurs propres morts, mais toi, va prêcher le royaume d’Élohim. »
61 Et un autre dit aussi: « Adon, je te suivrai, mais laisse-moi d’abord aller et dire adieu à ceux qui sont chez moi. »
62 Mais Yeshua lui dit: « Personne, ayant mis la main à la charrue et regardant en arrière, n’est digne du royaume d’Elohim. »

Ce que Yeshua dit, c’est que nous devons nous concentrer à 100 % sur les Elohim, sinon nous sommes disqualifiés. Cela revient à dire que nous devons servir Yahvé nos Elohim de tout notre cœur, de toute notre âme et de toute notre force.

Devarim (Deutéronome) 6:4-5
4 « Ecoute, ô Israël : Yahvé nos Elohim, Yahvé est un !
5 Tu aimeras l’Éternel, ton Élohim, de tout ton coeur, de toute ton âme et de toute ta force ».

Le problème, c’est que le croyant borné a l’esprit de servir les Elohim, mais aussi un intérêt pour le monde – et son intérêt pour le monde lui fait partager ses loyautés. Il hésite donc entre son désir de servir les Elohim et son désir de servir le monde. Cela le rend extrêmement instable, comme s’il hésitait entre deux opinions.

Melachim Aleph (1 Rois) 18:21
21 Et Élie s’approcha de tout le peuple, et dit : Combien de temps hésiteras-tu entre deux opinions ? Si Yahvé est Elohim, suivez-le ; mais si Baal [The Lord], suivez-le. » Mais le peuple ne lui répondit pas un mot.

Nous pouvons également considérer la double mentalité comme étant tiède, comme si nous avions un pied dans le royaume d’Elohim, et un pied dans le monde. Cela nous amène à être moins de 100% engagés, ou moins de 100% obéissants.

Hitgalut (Révélation) 3:15-17
15 « Je connais tes oeuvres, que tu n’es ni froid ni chaud. Je pourrais souhaiter que vous ayez froid ou chaud.
16 Ainsi donc, parce que tu es tiède, et que tu n’es ni froid ni chaud, je te vomirai de ma bouche.
17 Parce que vous dites : « Je suis riche, je suis devenu riche, et je n’ai besoin de rien » – et que vous ne savez pas que vous êtes misérables, malheureux, pauvres, aveugles et nus… ».

Un autre problème est que les tièdes ne pensent jamais qu’ils sont tièdes. Ils pensent généralement qu’ils sont déjà en feu. Ils se croient spirituellement riches, alors qu’en fait leurs doctrines sont en faillite, et leur feu n’est pas ardent. Ainsi, alors qu’un feu peut être allumé chez un païen, il est difficile d’allumer un vrai feu chez un chrétien ou un messianique, car il croit ne rien manquer. Il sent que son coeur est déjà pur, alors il croit qu’il ne cherche pas les trésors qui viennent en se donnant de tout son coeur à l’Esprit de Yeshua.

Yaakov (Jacques) 4:8
8 Approchez-vous d’Elohim et il s’approchera de vous. Purifiez vos mains, vous les pécheurs ; et purifiez vos cœurs, vous les doubles d’esprit.

Parce que les chrétiens et les messianiques croient qu’ils font déjà tout ce qu’ils ont à faire, il est difficile de les intéresser au véritable programme de Yeshua. Et comme il y a un schisme entre ce qu’ils croient et les faits, il peut être difficile de leur montrer le contraire.

Le grand schisme des Lumières

C’est dans la nature humaine d’avoir un double esprit, et nous savons que les Israélites ont toujours eu un problème de double esprit, parce que non seulement les apôtres ont exhorté les croyants au premier siècle à ne pas avoir un double esprit, mais Moïse (Moshe) a également averti le peuple de ne pas faire ce qui lui semblait juste à ses propres yeux, mais d’obéir à ce que Yahvé avait ordonné.

Devarim (Deutéronome) 12:8
8 « Vous ne ferez pas du tout comme nous le faisons ici aujourd’hui – chacun faisant ce qui lui semble juste…. »

C’était aussi une faute à l’époque des juges.

Shophetim (Juges) 17:6
6 À cette époque, il n’y avait pas de roi en Israël; chacun a fait ce qui était juste à ses propres yeux.

Cependant, la situation a sans doute empiré après les Lumières (le Luciférisme) de 1637, car c’est à ce moment que l’Occident chrétien a collectivement cessé de voir le monde à travers la lentille de l’Écriture. C’est alors que la pensée laïque a commencé à s’élever en Occident, engendrant la démocratie, le féminisme, le libéralisme, l’évolution et tous les maux philosophiques qui nous assaillent aujourd’hui.

Les Lumières ont commencé après que le philosophe occulte René Descartes eut fait une série de rêves troublants dans lesquels il sentait que le monde des esprits communiquait avec lui. Il a ensuite publié sa fameuse maxime « Je pense, donc je suis ». Si les aspects sataniques de cette maxime sont généralement minimisés, elle dit que la raison de notre existence n’est pas parce qu’Elohim nous a créés, mais parce que nous pensons. Cela implique que nous n’avons pas besoin de croire en Elohim, ou de Lui obéir, parce que nous sommes nos propres Elohim (Elohim forbid).

Dans l’étude « Satan nous attaque par l’esprit » (dans le volume 4 des études bibliques nazaréennes), nous voyons que Satan nous attaque littéralement par l’esprit, comme il l’a fait avec la femme Havvah. Son plan est de nous faire croire que nous pouvons désobéir aux ordres d’Elohim, et faire ce que nous voulons, et que nous pouvons encore être sauvés, et hériter de la vie éternelle.

B’fiche (Genèse) 3:4-5
4 Alors le serpent dit à la femme: « Tu ne mourras pas sûrement.
5 Car Elohim sait que le jour où tu en mangeras, tes yeux s’ouvriront, et tu seras comme Elohim, connaissant le bien et le mal. « 

Encore une fois, le gros problème est que cette incapacité à faire ce qu’il faut et à vivre de la bonne manière est très subtile et facile à manquer. La plupart des chrétiens et des messianiques pensent qu’ils vivent déjà de la bonne manière et qu’ils font tout ce qu’il faut pour cela. Pourtant, l’Ecriture est claire que si nous ne faisons pas tout ce que Yéchoua commande, nous ne Le connaissons pas (et donc, nous ne sommes pas encore vraiment sauvés).

Yochanan Aleph (1 Jean) 2:3-6
3 Nous savons par là que nous le connaissons, si nous gardons ses commandements.
4 Celui qui dit : « Je le connais », et qui ne garde pas ses commandements, est un menteur, et la vérité n’est pas en lui.
5 Mais quiconque tient sa parole, en vérité l’amour d’Elohim est parfait en lui. Par cela, nous savons que nous sommes en Lui.
6 Celui qui dit qu’il demeure en lui doit lui aussi marcher comme il a marché.

Le grand problème pour tant d’Israélites est qu’ils n’ont pas de relation avec Yahweh-Yeshua. C’est-à-dire qu’ils ne demeurent pas en Lui. Et c’est pour cette raison que, plutôt que d’être capables de se relier au monde par l’écoute de l’Esprit, ils ne peuvent rencontrer le monde que par leur intellect – et c’est précisément là que Satan les veut, car s’ils ne rencontrent le monde que par leur intellect, Satan peut les tromper et les faire tomber.

Yochanan (Jean) 15:4-6
4 « Demeure en moi, et moi en toi. Comme la branche ne peut pas porter ses fruits, à moins qu’elle ne demeure dans la vigne, vous non plus, à moins que vous ne respectiez en Moi.
5  » Je suis la vigne, tu es les branches. Celui qui demeure en Moi, et moi en lui, porte beaucoup de fruits; car sans moi, tu ne peux rien faire.
6 Si quelqu’un ne demeure pas en moi, il est jeté comme un rameau et se flétrit ; on le ramasse et on le jette au feu, et il est brûlé ».

Ce n’est qu’en restant dans la vigne que nous pouvons échapper aux griffes de Satan, et demeurer dans sa paix.

Double mentalité : Schizophrénie

La schizophrénie est aussi parfois appelée « syndrome de l’esprit brisé ». Imaginez que vous faites tomber une plaque de verre sur le sol, de sorte qu’elle se brise en de nombreux éclats déconnectés. Les pièces sont toutes là, et elles sont pour la plupart dans le bon ordre, mais elles ne sont pas reliées. Parce qu’ils ne sont pas connectés, ils ne peuvent pas fonctionner comme une plaque de verre devrait le faire.

Le concept de Gestalt est que le tout est plus grand que la somme de ses parties. En d’autres termes, lorsque nous assemblons toutes les pièces d’une voiture de la bonne manière, nous obtenons quelque chose de plus que la somme des pièces – nous obtenons l’utilisation d’une voiture. C’est aussi comme cela que fonctionne l’esprit. Lorsque notre esprit est entier, et que nous demeurons à Yeshua, quelque chose de spécial se produit – mais les doubles d’esprit n’en font pas l’expérience, car ils souffrent de déconnexion. Ils ne sont pas capables d’entendre dans l’Esprit, et ils ne sont pas capables d’avoir le bon type de relation avec Yahvé – Yeshua – et cela, effectivement, parce qu’ils ont besoin de purifier leur cœur, afin que les actions de leurs mains puissent être propres.

Yaakov (Jacques) 4:8
8 Approchez-vous d’Elohim et il s’approchera de vous. Purifiez vos mains, vous les pécheurs ; et purifiez vos cœurs, vous les doubles d’esprit.

Si nous nous disciplinons pour être résolus à poursuivre Yahvé-Yeshua et son esprit, nous pouvons alors connaître une paix et une stabilité intérieures que ceux qui ne se disciplinent pas ne connaîtront jamais. Pour y parvenir, nous devons purifier nos cœurs, de manière à ne pas demander ce que nous voulons obtenir de notre relation avec Yahvé, mais ce que Yahvé veut obtenir de nous. Lorsque nous nous souviendrons que c’est Lui qui est sur le trône, alors nous connaîtrons la paix et la joie dans les épreuves, car nous savons que notre patience nous rend plus agréables à Lui.

Yaakov (Jacques) 1:2-8
2 Mes frères, comptez toute la joie que vous éprouvez lorsque vous tombez dans diverses épreuves,
3 sachant que l’épreuve de votre foi produit la patience.
4 Mais que la patience soit parfaite, afin que vous soyez parfait et complet, ne manquant de rien.
5 Si quelqu’un d’entre vous manque de sagesse, qu’il la demande à Elohim, qui donne à tous libéralement et sans reproche, et elle lui sera donnée.
6 Mais qu’il demande avec foi, sans douter, car celui qui doute est comme une vague de la mer poussée et ballottée par le vent.
7 Car que cet homme ne pense pas qu’il recevra quoi que ce soit de Yahvé ;
8 c’est un homme doublement intelligent, instable dans tous ses états.

C’est l’hésitation entre deux opiniones qui nous rend si malheureux dans les procès. Lorsque nous oublions qu’Elohim n’est pas là pour nous servir, mais que nous sommes là pour servir Elohim, alors les épreuves semblent être un fardeau. Pourtant, lorsque nous nous rappelons que notre but est de construire le royaume de Yéchoua selon Ses instructions et Sa voix, nous pouvons alors nous détendre dans la vie, sachant qu’Il en est pleinement et complètement responsable. Cette reddition et cette soumission à Yahvé-Yeshua et à son esprit apportent un sentiment de shalom et de joie qui ne peut être trouvé autrement. Et en plus de cela, Yahvé bénit.

If these works have been a help to you and your walk with our Messiah, Yeshua, please consider donating. Give