Chapter 2:

Quatre patriarches et quatre chevaux

Si l’Alliance Genèse 35 est une alliance entre Juda et Joseph (ou Ephraïm), alors pourquoi sont-ils alliés ? Et contre qui sont-ils alliés ? Puisque Yahvé nous dit que la fin peut être connue dès le début, commençons notre étude en regardant les patriarches, et aussi les quatre chevaux de l’Apocalypse tels qu’ils sont présentés pour la première fois dans le livre de Zacharie (où ils sont présentés dans un ordre différent). Cela nous aidera à commencer à comprendre la grande bataille qui nous attend, et comment y survivre de manière à ce que Yahvé soit satisfait de nous.

Dans Révélation et la fin des temps nous avons vu que les quatre chevaux de Zacharie 6 représentent quatre forces spirituelles du ciel. Ils correspondent également à quatre des patriarches, Esaü, Juda, Joseph (Ephraïm) et Ismaël. L’ordre de présentation dans Zacharie est rouge, noir, blanc, puis tacheté ou grisé (mais plus tard, cela devient vert dans l’Apocalypse).

Au verset 5, les chevaux sont identifiés comme quatre esprits. Il est important de savoir qui sont ces esprits, car ce sont les mêmes que ceux que nous rencontrons aujourd’hui. Mais d’abord, lisons Zacharie, où les chevaux apparaissent pour la première fois.

Zacharie (Zacharie) 6:1-8
1 Je me retournai, et je levai les yeux, et je regardai ; et voici, quatre chars venaient d’entre deux montagnes [governments], et les montagnes étaient des montagnes d’airain [Edom].
2 Avec le premier char, il y avait des chevaux rouges [lien du sang, surtout du sang maternel], avec le second char, des chevaux noirs [rule of law],
3 avec le troisième char à chevaux blancs [kingdom of messiah], et avec le quatrième char à chevaux tachetés [Islam] – de forts chevaux.
4 Je répondis et dis à l’ange qui me parlait : « Que sont ceux-ci, mon maître ?
5 Le messager me répondit et me dit : Ce sont quatre esprits du ciel, qui sortent de leur poste devant l’Adon de toute la terre.
6 Celui avec les chevaux noirs [Judaism] va vers le pays du nord, les blancs [Ephraim-Christians] vont les poursuivre, et les tachetés [Islam] vont vers le pays du sud. »
7 Alors les puissants coursiers sortirent, impatients de partir, afin de parcourir la terre de long en large. Et il a dit : « Allez, marchez de long en large sur la terre. » Ils ont donc fait des allers et retours sur la terre.
8 Et il m’appela, et me parla, disant : « Voici, ceux qui vont vers le pays du nord ont donné du repos à mon Esprit dans le pays du nord ».

Le cheval rouge représente Ésaü. En tant que descendant d’Avraham, Esaü croyait en l’existence des Elohim, mais il ne valorisait pas l’obéissance à Yahvé, ni à Sa parole. C’est ce qu’il veut dire par le fait qu’il a méprisé son droit de naissance, c’est-à-dire qu’il a méprisé son héritage dans la Torah). Il s’agit d’une vaste catégorie de personnes comprenant des humanistes laïques, des socialistes, des communistes et les Églises catholique romaine et orthodoxe orientale. Même s’ils croient en une divinité, ils sont tous unis dans le rejet de Yahvé et de ses voies.

Esaü ne se concentre pas sur Yahvé, mais sur d’autres hommes. C’est pourquoi l’esprit d’Ésaü valorise des choses telles que la démocratie, où l’on recherche les opinions des hommes (plutôt que celles des Élohim). Tout comme les liens du sang sont rouges, le cheval d’Ésaü est rouge. Les pays en rouge sur la carte représentent les pays communistes ou socialistes. Cependant, les pays qui ont un mélange de communisme ou de socialisme et de christianisme de cheval blanc sont mixtes. Par exemple, la bande rouge à droite sur la carte représente l’orthodoxie orientale, tandis que les points rouges sur la carte représentent le catholicisme romain. (Et même dans les pays rouges solides, il y a encore quelques croyants au cheval blanc).

Le cheval noir représente Juda, qui défend l’État de droit (dans lequel les règles sont écrites à l’encre noire). Juda est la tribu royale, et il s’occupe donc des questions d’argent (c’est-à-dire d’or) et de guerre. C’est pourquoi Juda déclare effectivement la guerre au reste de l’humanité en contrôlant les réserves d’argent du monde. Et même si Juda n’occupe techniquement que la terre d’Israël, nous verrons plus tard comment il réside spirituellement dans la tête d’or du système mondial des bêtes de Babylone.

Le cheval blanc représente Joseph (ou Ephraïm). Le cheval est blanc parce que Joseph et Ephraïm cherchent à être la mariée pure et sans tache de Yéchoua. Le verset 6 nous dit que les chevaux noirs (Juda) sont allés au nord, et que les chevaux blancs les ont suivis. Comme nous l’avons vu dans l’Israël nazaréen, Ephraïm a été emmené en captivité en Assyrie, qui se trouve au nord de la terre d’Israël. Puis, lorsque l’empire assyrien s’est disloqué, les Éphraïmites ont migré vers le nord et l’ouest de génération en génération, pour finir par se retrouver dans ce qui est devenu plus tard le nord-ouest protestant de l’Europe. De là, les Ephraïmites protestants (et surtout les Anglais) ont répandu la foi dans de nombreuses régions du monde. Pourtant, nous devons réaliser que si Yahvé s’est servi des Européens blancs (les Yaphethites) pour ce faire, il ne se soucie en fin de compte pas de la génétique, ni des nations. Il ne s’intéresse qu’à la construction du royaume de son Fils dans toutes les nations.

Le cheval tacheté (vert) représente l’Islam, qui est associé à Ismaël. À Zacharie, le cheval se montre en tacheté ou en grizzli, peut-être représentatif du peuple arabe, qui était commerçant et qui se mêlait à d’autres peuples (dans leurs routes commerciales). (Le mot racine pour arabe se réfère au mélange, à l’amalgame ou à l’échange, référence OT:6148 de Strong). Ce même cheval apparaît en vert dans l’Apocalypse, ce qui pourrait être une référence à l’envie et aux attitudes moqueuses d’Ismaël envers Yitzhak (Genèse 21:9).

Bleu représente l’hindouisme et le bouddhisme (qui découle de l’hindouisme). Comme nous le montrons ailleurs, la mère d’Ismaël, Hagar, était probablement une hindoue, car les hindous étaient actifs sur l’ancienne route de la soie, et les hindous sont connus pour vendre leurs filles en esclavage. Si c’était le cas, Agar a peut-être enseigné à Ismaël une partie du culte hindou. Si c’est le cas, cela peut expliquer pourquoi il y a tant de similitudes entre l’hindouisme et l’islam.

Zacharie 6:6 nous dit que les chevaux tachetés (verts) se dirigeaient vers le pays du sud. L’islam a vu le jour dans la péninsule arabique (qui se trouve au sud d’Israël). Il s’est depuis lors propagé en Afrique. Elle se répand facilement dans les régions hindoues et bouddhistes d’Asie, car le bouddhisme et l’islam dérivent tous deux de l’hindouisme, ce qui explique pourquoi l’islam n’est pas difficile à adopter pour les hindous et les bouddhistes.

Après la venue de Yeshua sur terre, les chevaux présents dans un ordre différent. Dans Zacharie, l’ordre est rouge-noir-blanc-marronné (vert), tandis que dans l’Apocalypse, le cheval blanc se déplace vers l’avant de la meute, donnant une séquence de présentation blanc-rouge-noir-vert. Le fait que le cheval blanc ait devancé le cheval rouge est significatif. Avant de recevoir l’esprit de Yeshua, il est naturel pour les hommes de se concentrer d’abord sur les questions de sang (nationalité, race, ethnicité, etc.), puis de poursuivre des considérations d’argent avant de poursuivre des questions de jugement. Cependant, une fois que nous avons l’Esprit de Yeshoua, notre premier désir est de chercher le royaume des cieux et sa justice.

Mattityahu (Matthieu) 6:33
33 « Mais cherche d’abord le royaume d’Élohim et sa justice, et toutes ces choses te seront données par-dessus. »

Que signifie chercher d’abord le royaume d’Elohim et sa justice ? Cela signifie que nous devons nous laisser guider par l’esprit de Yeshoua (le souffle) en toutes choses. Pour ce faire, nous nous concentrons sur Yeshua, nous restons conscients de notre respiration, et ensuite, plutôt que d’essayer de réfléchir à notre vie, nous écoutons ce que Elohim nous dit de faire et de dire (et ensuite nous faisons et disons cela). C’est une pratique simple mais très profonde qui permettra de construire le royaume de Yeshoua, si nous le faisons fidèlement. C’est parce que lorsque nous nous concentrons sur Yeshoua, que nous prions, que nous respirons et que nous écoutons ce que Yahvé veut que nous fassions, nous sommes transformés. Lorsque nous nous concentrons sur Lui de cette manière, Il nous conduit vers l’Esprit de Son Fils et Son royaume avant toute autre chose (y compris les préoccupations d’Esaü concernant le sang, l’ethnie, la race et la famille, et les préoccupations de Juda concernant l’argent). Et c’est une tâche urgente pour nous, car lorsque Babylone tombera après la trompette 7, nous aurons besoin que ce royaume soit déjà en place, afin que le royaume nous soit remis.

Daniel 7:27
27 « Alors le royaume et la domination, Et la grandeur des royaumes sous le ciel tout entier, Seront donnés aux peuples, aux saints du Très-Haut. Son royaume est un royaume éternel, Et toutes les dominations Le serviront et Lui obéiront. »

Nous devons nous préparer à la chute de Babylone, car elle arrive. Et non seulement nous devons nous préparer en tant qu’individus, mais nous devons nous préparer en tant que personne morale organisée, car c’est ce que Yeshoua nous demande de faire (et seuls les obéissants seront protégés).

Mais si la chute de Babylone est imminente, à quoi ressemblera-t-elle ? Quel sera l’impact sur nous ? Et comment s’y préparer ? Dans les prochains chapitres, nous verrons que la chute se déroulera par étapes très prévisibles que l’on peut suivre dans les nouvelles hebdomadaires – et que pour comprendre ces changements, il faut comprendre les esprits des patriarches, qui sont les esprits de ces quatre chevaux du ciel. Ces quatre esprits se présenteront de différentes manières, mais une fois que nous les comprenons, nous pouvons comprendre beaucoup plus facilement ce qui se passe dans notre monde.

If these works have been a help to you in your walk with Messiah Yeshua, please pray about partnering with His kingdom work. Thank you. Give