Chapter 3:

Récupérant votre héritage israélite

This post is also available in: English Español Deutsch Indonesia Nederlands Português

Après les règnes des rois David et Salomon, une séparation tragique eut lieu au sein de la nation d’Israël, conduisant à la formation de deux royaumes distincts. La nation d’Israël est divisée depuis ce temps et si nous ne réalisons pas la scission qui s’est produite, nous ne pouvons pas comprendre la mission du Messie qui consiste à rassembler tous les habitants d’Israël pour qu’ils ne forment plus qu’un en lui.

Après la scission de la nation, les deux tribus laissées dans le sud ont été appelées le royaume du sud de Juda (ou la maison de Juda); et ils sont les ancêtres spirituels (sinon aussi littéraux) des Juifs tels que nous les connaissons aujourd’hui. De plus, les dix tribus du nord s’appellent la Maison d’Israël (ou Maison d’Éphraïm), connue plus tard sous le nom de tribus perdues.

L’histoire d’Israël est longue et complexe, mais la scission s’est produite au moins en partie parce que le petit-fils du roi David, Roboam, était un cruel tyran. Quand les dix tribus du nord constatèrent qu’il ne les aimait pas (et prévoyait de les traiter avec cruauté), ils décidèrent qu’il était préférable pour eux de rompre avec le petit-fils de David et d’établir leur propre royaume dans le nord.

Melachim Aleph (1er Rois) 12:16 (La Bible du Semeur)
16 Voyant que le roi ne les écoutait pas, tous les Israélites répliquèrent au roi: Qu’avons-nous à faire avec David? Nous n’avons rien à voir avec le fils d’Isaï! Retournons chez nous, gens d’Israël! Quant à toi, descendant de David, tu n’as qu’à t’occuper de ta propre maison! Et les Israélites rentrèrent chez eux.

Comme nous l’expliquons dans l’étude nazaréenne d´ Israël, l’Amérique descend spirituellement (sinon aussi littéralement) de cette même maison d’Israël (Ephraïm). En conséquence il ne faut donc pas s’étonner que, suivant le même patron, les colonies américaines se soient rebellées contre le roi George d’Angleterre pour les mêmes raisons que la Maison d’Israël contre la Maison de David: elles étaient taxées, mais elles n’étaient pas aimées.

Comme les colonies américaines établiraient plus tard un nouveau gouvernement, les dix tribus du nord d’Israël (Ephraïm) ont mis en place un nouveau gouvernement dirigé par un homme nommé Jéroboam. Néanmoins, Jéroboam savait que si le peuple continuait à monter à Jérusalem trois fois par an (comme le dit la Torah), sa loyauté reviendrait finalement à son ancien roi, Roboam (au sud), ce qui finirait par entraîner la chute de Jéroboam et sa mort.

Melachim Aleph (1er Rois) 12: 26-27 (La Bible du Semeur)
26 Jéroboam se dit: Telles que les choses se présentent, les sujets de mon royaume pourraient bien retourner sous l’autorité du fils de David.
27 S’ils continuent à se rendre à Jérusalem pour y offrir des sacrifices dans le temple de l’Eternel, ce peuple s’attachera de nouveau à son seigneur Roboam, roi de Juda. Alors ils me tueront et se soumettront à Roboam.

Plutôt que de voir son peuple retourner au roi Roboam, Jéroboam prit conseil et décida de créer une nouvelle Foi. Cette nouvelle Foi samaritaine serait toujours axée sur Yahweh, mais elle diffèrerait par plusieurs détails essentiels. Afin de plaire à l’orientation visuelle des hommes, il installa des idoles (objets visibles du culte et icônes religieuses) dans Dan et Beth El, modifiant ainsi le lieu du culte à l’écart de Jérusalem. C’était un péché grave.

Melachim Aleph (1er Rois) 12: 28-31 (La Bible du Semeur)
28 Après avoir pris conseil, le roi fit faire deux veaux d’or et déclara au peuple: En voilà assez avec ces pèlerinages à Jérusalem! Voici vos dieux, Israël, qui vous ont fait sortir d’Egypte!
29 Il dressa l’une des statues d’or à Béthel et installa l’autre à Dan.
30 Ce fut là un péché. Beaucoup de gens accompagnèrent l’un des veaux jusqu’à Dan.
31 Jéroboam fit aussi construire des sanctuaires sur des hauts lieux et il établit prêtres des hommes pris dans la masse du peuple qui n’appartenaient pas à la tribu de Lévi !.

Jéroboam également nombrât des prêtres parmi ceux qui n’étaient pas Lévites. Sans surprise, c’est également ce que l’église ferait plusieurs centaines d’années plus tard: elle créerait une nouvelle Foi basée sur l’ancienne. (Juste en changeant les détails). Au lieu de se concentrer sur un créateur invisible, ils adoreraient des symboles visibles (tels que des croix, des figures et d’autres icônes). Egalement ils déplacèrent le centre de la Foi de Jérusalem à Rome.

Jéroboam également changea les temps des festivités. Il repoussa la Fête des Cabanes du septième mois hébraïque au huitième. C’est une image de ce que l’église ferait plus tard en repoussant le sabbat un jour (au jour du soleil), en repoussant Passover a Pâques jour du soleil et en repoussant la fête des Cabanes à Noël (près du solstice d’hivers). L’église avait de bonnes raisons pour avoir fait cela, mais juste comme dans le jardin d’Eden, les décisions prises étaient contraires aux Ecritures. Que l’église était consciente de ce qu’elle faisait ou non, en n’obéissant pas à Yahweh, elle finit par honorer le soleil (alias Lucifer, le porteur de lumière, c’est-à-dire Satan).

Yahweh envoyât des prophètes comme Osée et Élie (Eliyahu) pour ramener le royaume du Nord à Lui, mais cela n’a servi à rien. Après environ cent cinquante ans, il a finalement permis au roi d’Assyrie de venir capturer les tribus du nord, où elles se sont mêlées aux gentils. Au fil du temps, leur héritage israélite s’est perdu.

Melachim Bet (2ème Roi) 18: 11-12 (La Bible du Semeur)
11 Le roi d’Assyrie déporta les Israélites en Assyrie et les établit à Halah et sur les rives du Habor, dans la région de Gozân ainsi que dans les villes de la Médie.
12 Ces malheurs leur arrivèrent parce qu’ils n’avaient pas obéi aux ordres de l’Eternel, leur Dieu, parce qu’ils avaient été infidèles à son alliance en désobéissant à tout ce que Moïse, le serviteur de l’Eternel, leur avait ordonné, au lieu de l’écouter et de l’appliquer.

Ceux-ci sont les captifs que Yeshua est venu libérer.

Luqa (Luc) 4: 18-19 (La Bible du Semeur)
18 L’Esprit du Yahweh est sur moi, car il m’a oint pour annoncer une bonne nouvelle aux pauvres;
Il m’a envoyé pour annoncer aux captifs la délivrance, aux aveugles le recouvrement de la vue, pour apporter la liberté aux opprimés,
19 et proclamer une année de faveur accordée par le Yahweh.

Pendant que les Juifs s’attendaient à que le Messie rejette militairement leurs oppresseurs romains, Yeshua déclara qu’il n’avait pas été envoyé, lors de son premier voyage, sauf pour commencer à retrouver les brebis perdues de la maison d’Israël, situées au nord du pays.

Mattityahu (Matthieu) 15:24 (La Bible du Semeur)
24 Ce à quoi il répondit: Je n’ai été envoyé qu’aux brebis perdues du peuple d’Israël.

Lorsque les Assyriens sont venus emmener en captivité les dix tribus du nord, ils ne se sont pas arrêtés à la frontière. Au contraire, ils ont également envahi le royaume du sud de Juda. Les membres des douze tribus sont allés en captivités. C’est pourquoi les apôtres écrivent leurs épîtres aux disparus et aux dispersés des douze tribus d’Israël.

Ya’akov (James) 1: 1 (La Bible du Semeur)
1 Jacques, serviteur de Dieu et du Seigneur Jésus-Christ, salue les douze tribus dispersées du peuple de Dieu.

La plupart des chrétiens savent que la Bonne Nouvelle devait être prêchée d’abord aux Juifs, ainsi qu’aux Gentils; mais ils ne réalisent pas toujours que, dans la pensée hébraïque, il existe deux sortes de gentils. Un goy est une personne qui n’a jamais fait partie de la nation d’Israël, tandis qu’un ger  est une personne qui appartenait à la nation d’Israël, mais qui s’est éloignée de la nation (et qui est maintenant étrangère). Ce sont ces étrangers des dix tribus perdues (qui appartenaient à la nation d’Israël) auxquels Kepha (Pierre) écrivit ses épîtres.

Kepha Aleph (1er Pierre) 1:1 (La Bible du Semeur)
1 Pierre, apôtre de Jésus-Christ, salue ceux que Dieu a choisis et qui vivent comme des résidents étrangers, dispersés dans les provinces du Pont, de Galatie, de Cappadoce, d’Asie et de Bithynie.

Yeshua fait allusion aux dix tribus perdues de la parabole du fils prodigue. Essayez de le lire en sachant que la Maison de Juda est le frère aîné.

Luqa (Luke) 15:11-32 (La Bible du Semeur)
11 Puis il poursuivit: Un homme avait deux fils.
12 Le plus jeune lui dit: “Mon père, donne-moi ma part d’héritage, celle qui doit me revenir. ”Et le père fit le partage de ses biens entre ses fils.
13 Quelques jours plus tard, le cadet vendit tout ce qu’il avait reçu et s’en alla dans un pays lointain. Là, il gaspilla sa fortune en menant grande vie.
14 Quand il eut tout dépensé, une grande famine survint dans ce pays-là et il commença à manquer du nécessaire.
15 Alors il alla se faire embaucher par l’un des propriétaires de la contrée. Celui-ci l’envoya dans les champs gardé les porcs.
16 Le jeune homme aurait bien voulu apaiser sa faim avec les caroubes que mangeaient les bêtes, mais personne ne lui en donnait.
17 Alors, il se mit à réfléchir sur lui-même et se dit: “Tous les ouvriers de mon père peuvent manger autant qu’ils veulent, alors que moi, je suis ici à mourir de faim!
18 Je vais me mettre en route, j’irai trouver mon père et je lui dirai: Mon père, j’ai péché contre Dieu et contre toi.
19 Je ne mérite plus d’être considéré comme ton fils. Accepte-moi comme l’un de tes ouvriers.”
20 Il se mit donc en route pour se rendre chez son père. Comme il se trouvait encore à une bonne distance de la maison, son père l’aperçut et fut pris d’une profonde pitié pour lui. Il courut à la rencontre de son fils, se jeta à son cou et l’embrassa longuement.
21 Le fils lui dit: « Mon père, j’ai péché contre Dieu et contre toi, je ne mérite plus d’être considéré comme ton fils … »
22 Mais le père dit à ses serviteurs: “Allez vite chercher un habit, le meilleur que vous trouverez, et mettez-le-lui; passez-lui une bague au doigt et chaussez-le de sandales.
23 Amenez le veau que nous avons engraissé et tuez-le. Nous allons faire un grand festin et nous réjouir,
24 car voici, mon fils était mort, et il est revenu à la vie; il était perdu, et je l’ai retrouvé.” Et ils commencèrent à festoyer dans la joie.
25 Pendant ce temps, le fils aîné travaillait aux champs. Sur le chemin du retour, quand il arriva près de la maison, il entendit de la musique et des danses.
26 Il appela un des serviteurs et lui demanda ce qui se passait.
27 Le garçon lui répondit: “C’est ton frère qui est de retour. Ton père a tué le veau gras en son honneur parce qu’il l’a retrouvé sain et sauf.”
28 Alors le fils aîné se mit en colère et refusa de franchir le seuil de la maison. Son père sortit et l’invita à entrer.
29 Mais lui répondit: “Cela fait tant et tant d’années que je suis à ton service; jamais je n’ai désobéi à tes ordres. Et pas une seule fois tu ne m’as donné un chevreau pour festoyer avec mes amis.
30 Mais quand celui-là revient, “ton fils” qui a mangé ta fortune avec des prostituées, pour lui, tu tues le veau gras!
31 Mon enfant, lui dit le père, tu es constamment avec moi, et tous mes biens sont à toi;
32 mais il fallait bien faire une fête et nous réjouir, puisque ton frère que voici était mort et qu’il est revenu à la vie, puisqu’il était perdu et voici qu’il est retrouvé.“

Le nom Ephraïm signifie “doublement fructueux”, mais il a aussi une signification secondaire de “prodigue”. Par conséquent, la parabole de Yeshua concerne les dix tribus perdues.

Dans Israël Nazaréenne, nous donnons beaucoup plus de détails sur la manière dont les Écritures nous disent que nous sommes les dix tribus perdues d’Israël (Ephraïm) et sur la manière dont nous sommes rappelés à notre héritage par le sacrifice de Yeshua.

Bientôt un jour, nos frères et sœurs juifs verront aussi celui qu’ils ont transpercé et le pleureront comme si on pleurait la perte d’un premier-né.

Zacharie 12:10
10 “Je répandrai alors sur la famille de David et sur ceux qui habitent Jérusalem un Esprit de grâce et de supplication. Alors ils tourneront leurs regards vers moi, celui qu’ils auront transpercé. Ils porteront le deuil pour lui comme on porte le deuil pour un fils unique; ils pleureront sur lui tout comme on pleure amèrement pour son fils premier-né.”

Nous pouvons déjà voir des signes que Yahweh est prêt à le faire; mais jusqu’à ce qu’il le fasse, Yeshua nous dit dans sa parabole (ci-dessus) que nos frères et sœurs juifs ne seront pas heureux à la pensée de notre retour à la maison. Ils estiment que nous ne sommes pas dignes. Judah a gardé la Torah de Yahweh pendant des milliers d’années, à travers la persécution des chrétiens, de multiples invasions, l’Holocauste et plus encore. Ils ont souffert et sont morts aux mains des chrétiens pour le privilège de garder la Torah. Ils craignent que le mouvement nazaréen en Israël ne soit une sorte de piège et ils nous rejettent actuellement.

En attendant que Yahweh ouvre les yeux de notre frère Juda, nous devons commencer à apprendre la Torah, à apprendre l’hébreu et à nous unir dans une relation fraternelle. Cependant, dans Actes 15: 19-21, les apôtres nous disent qu’avant de pouvoir entrer en communion, nous devons d’abord accepter de nous abstenir de quatre abominations spirituelles:

  1. Idolâtrie (qui est l’adultère spirituel) (Lévitique 26: 1).
  2. Immoralité sexuelle (Lévitique 18 et 20).
  3. Viandes étranglées (Lévitique 11).
  4. Sang (Genèse 9).

Ma’asei (Actes) 15: 19-21
19 Voici donc ce que je propose, continua Jacques: ne créons pas de difficultés aux non-Juifs qui se convertissent à Dieu.
20 Ecrivons-leur simplement de ne pas manger de viande provenant des sacrifices offerts aux idoles, de se garder de toute inconduite sexuelle, et de ne consommer ni viande d’animaux étouffés ni sang.
21 En effet, depuis les temps anciens, il y a dans chaque ville des prédicateurs qui enseignent la Loi de Moïse, et chaque sabbat, on la lit dans les synagogues

Nous donnons plus de détails dans l´Israël Nazarene, mais être en communion fraternelle dans une assemblée est une partie essentielle de notre marche. À moins d’être en relation relationnelle, nous ne faisons pas vraiment partie de son corps. Tout comme les cellules d’un corps littéral doivent rester connectées les unes aux autres pour que le corps puisse vivre, nous devons également être en relation les unes avec les autres (partout dans le monde) pour que le corps de Yeshua soit pleinement vivant. En outre, tout comme les cellules d’un corps physique doivent permettre un échange fluide pour que le corps soit en vie, il doit également exister des échanges réciproques au sein du corps vivant du Messie.

Israël était organisé à l’origine par douze tribus, plus un sacerdoce lévitique organisé. Le sacerdoce lévitique était organisé en trois niveaux (lévites, prêtres et grand prêtre). Chaque tribu avait un aîné et était ensuite organisée en milliers, centaines, cinquantaines et dizaines. Il y avait aussi un échange entre le peuple et le sacerdoce lévitique. Les gens apportaient leurs dîmes et leurs offrandes au tabernacle trois fois par an, pour pourvoir aux besoins physiques de la prêtrise, et la prêtrise pourvoi à son tour les besoins spirituels des gens. Cependant, les trois fêtes de pèlerinage ont donné au peuple plus qu’une occasion de soutenir les ministres de Yahweh, elles ont également servi à unifier le peuple. En effet, les trois fêtes de pèlerinage ont donné à Israël trois “réunions de famille” par an. Cependant, aujourd’hui, nous devons faire des disciples dans toutes les nations. Comment rester unis comme un seul corps quand nous sommes dispersés dans le monde entier ?

Mattityahu (Matthieu) 28: 18-20
“18 Alors Jésus s’approcha d’eux et leur parla ainsi: J’ai reçu tout pouvoir dans le ciel et sur la terre:
19 allez donc dans le monde entier, faites des disciples parmi tous les peuples, baptisez-les au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit
20 et enseignez-leur à obéir à tout ce que je vous ai prescrit. Et voici: je suis moi-même avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde.”

Nous donnons plus de détails dans l´Israël nazaréenne, mais comme nous ne vivons pas actuellement sur la terre d’Israël, nous ne venons pas tous au même endroit trois fois par an. Par conséquent, il doit exister un autre moyen d’unifier le corps dans le monde entier. La solution donnée par Yeshua est structurelle.

Alors qu’Israël avait l’habitude d’être commandé par des tribus, maintenant dans la dispersion nous sommes commandés par des assemblées, dans des villes. Chaque congrégation doit être dirigée par les croyants anciens, qui servent de modèles pour le peuple. Les anciens recueillent les dîmes et les offrandes des gens et les utilisent pour financer l’effort évangélique dans leurs villes respectives. Ils les utilisent aussi pour pourvoir aux pauvres. Ceux qui travaillent dans le ministère à plein temps peuvent être soutenus par les dîmes et les offrandes du peuple. On nous dit qu’ils méritent un double honneur, surtout quand ils travaillent dans la parole et la doctrine.

TimaTheus Aleph (1 Timothée) 5:17
17 Les responsables qui dirigent bien l’Eglise

méritent des honoraires doubles, notamment ceux qui se dévouent au ministère astreignant de la prédication et de l’enseignement.

Tout comme les lévites ont donné une dîme de la dîme aux prêtres lévitiques, les anciens envoient une dîme de la dîme à la prêtrise pour les soutenir dans leur travail. Les prêtres utilisent ensuite ces fonds pour mener des missions et créer des matériaux doctrinaux et évangéliques qui profitent à tous les membres du corps. Ils connectent également toutes les assemblées du monde entier, de sorte que nous formons tous un seul corps, avec une doctrine correcte.

Qorintim Aleph (1 Corinthiens) 1:10
10 Il faut cependant, frères et sœurs, que je vous adresse une recommandation instante, et c’est au nom de notre Seigneur Jésus-Christ que je le fais. Vivez tous ensemble en pleine harmonie! Ne laissez pas de division s’introduire entre vous! Soyez parfaitement unis en ayant une même conviction, une même façon de penser

Les prêtres lévitiques ne devaient pas avoir d’héritage dans le pays (mais ils devaient se concentrer sur le travail).

Bemidbar (Nombres) 18: 20-21
20 L’Eternel dit à Aaron: Tu ne posséderas pas de patrimoine foncier[a]dans leur pays et il ne te reviendra aucune part au milieu d’eux; car c’est moi qui suis ta part et ton patrimoine au milieu des Israélites.
21 Aux lévites, je donne comme possession toutes les dîmes qui seront perçues en Israël, pour le service qu’ils assurent, celui qu’ils accomplissent dans la tente de la Rencontre

De la même manière, le sacerdoce de Yeshua doit abandonner tous les biens de la terre et se concentrer sur le service de son peuple.

Luqa (Luc) 14:33
33 Il en est de même pour vous; celui qui n’est pas prêt à abandonner tout ce qu’il possède, ne peut pas être mon disciple.

Il faut beaucoup de confiance en Yahweh pour déposer tous ses biens matériels et ne pas avoir d’héritage à léguer à ses enfants, mais ce préalable permet de s’assurer que la prêtrise est dédiée et que les dîmes et les offrandes du peuple sont utilisées pour porter faire le travail plus pleinement.

Le système de Yeshua est doté d’une grande sagesse. Tout comme chaque partie du corps humain doit travailler ensemble de manière coordonnée, chaque partie du corps de Yeshua doit également travailler ensemble pour mener à bien la Grande Commission. Les prêtres assurent la direction et lient le corps ensemble. Les anciens recueillent la dîme et les offrandes et dirigent la Grande Commission localement. Les gens soutiennent le travail et portent le message dans les rues. Quand chacun fait sa part, tout le monde donne, et tout le monde reçoit. C’est ainsi que tout le corps fonctionne ensemble.

Ephesim (Ephésiens) 4:16
16 C’est de lui que le corps tout entier tire sa croissance pour s’affermir dans l’amour, sa cohésion et sa forte unité lui venant de toutes les articulations dont il est pourvu, pour assurer l’activité attribuée à chacune de ses parties

Yeshua a donné à son épouse un travail important à accomplir en son absence. Maintenant, il veille à voir qui fait vivement ce qu’il a demandé, comme il nous l’a demandé. Il dit que lorsqu’il reviendra, il récompensera chacun de nous en fonction de ce que nous avons fait pour lui.

Hitgalut (Révélation) 22:12
12 Oui, dit Yeshúa, je viens bientôt. J’apporte avec moi mes récompenses pour rendre à chacun selon ses actes

Le voyage de retour de la mariée à la maison

Dans l´Israël Nazaréenne nous donnons plus de détails sur la façon dont la jeune mariée a été perdue dans l´église chrétienne, ainsi comme sur elle a besoin de retourner a la Foi originel pour plaire à son époux. Nous montrons également comment le mouvement messianique est bon comme pas transitionnel à la foi originel.

If these works have been a help to you and your walk with our Messiah, Yeshua, please consider donating. Give