Chapter 1:

Quelle était la Foi Originelle ?

Voulez-vous garder la Foi originelle que le Messie enseignât de garder à ses disciples ? Certaines personnes assurent très vite que tous les disciples du Messie étaient Chrétiens, mais est-ce vraiment ce que la bible nous montre ?

Ça veut dire quoi si pour vous la Bible montrait que le Messie et ses disciples pensaient d´eux-mêmes qu´ils étaient Israélites Nazaréens et les « Chrétiens » étaient un groupe complètement diffèrent ?

Un des Pères de l´Eglise plus influent de tous les temps était Epiphanies de Salamis. Il vécut du 310 aux 404 CE. Il disait que les Nazaréens et les Chrétiens étaient deux groupes séparés (mais en relation) qui gardaient deux fois en relation (mais différentes) le quatrième siècle CE – et qui est comme cela jusqu´à nos jours.

Les Nazaréens ne diffèrent en aucune chose essentielle pour eux (signifiant Juifs Orthodoxes) puisqu´ils pratiquent les habitudes et les doctrines prescrites par la loi juif ; a exception qu´ils croient au Messie- Ils croient la résurrection des morts, et que l´univers a été créé par Dieu. Ils prient que Dieu est UN, et que Jésus Christ est son fils. Ils sont très renseignés dans la langue hébraïque. Ils lisent la loi (signifiant la loi de Moises) …. Par conséquent ´ils diffèrent … des vrais chrétiens parce qu’ils remplissent jusqu´à présent (telle) les rites juifs comme la circoncision, le Shabbat et autres. (Epiphanius, « Contre Hérésie  » Panarion 29, 7, pp,41, 402.)

Dans Panarion (Contre Hérésie), Epiphane essaie de prouver que les Catholiques étaient les vrais descendants des apôtres du premier siècle (Santiago, Jean, Pierre, Paul et tous) Malgré que la revendication d´Epiphane ait été largement accepté dans ses jours, beaucoup d´autres érudit catholiques était en désaccord avec lui depuis.

Parmi ceux en désaccord avec Epiphane était Marcel Simon, un fervent expert catholique de l´assemblée du premier siècle. Marcel Simon disait que Epiphane savait que ce n´était pas les catholiques, mais les nazaréens, qui étaient les descendants réels de l´assemblée du premier siècle. Pourtant Marcel Simon appelait encore les Nazaréens « hérétiques » parce qu’il disait que l´église catholique n´aimait pas leur doctrine.

Les Nazaréens sont essentiellement caractérisés par leur tenace attachement à l’observance juive. S’ils devenaient hérétiques aux yeux de l´église Mère (Catholique), c´est simplement parce qu’ils sont restés fixes sur des positions démodées. Ils représentent bien, malgré qu´Epiphane refuse énergétiquement à l´admettre, les descendants très directs de la communauté primitive dont notre auteur (Epiphane) sait qu´elle était désignée par les juifs sous le même nom de « Nazaréens » (Expert du Premier siècle Marcel Simon, Judéo Christianisme, pp 47-48.)

Remarquez comment Marcel Simon savait que les Nazaréens étaient les descendants spirituels directs des apôtres du premier siècle (Santiago, Jean, Pierre etc.) Pourtant il appela les Nazaréens « hérétiques » parce qu’ils ont combattu avec ferveur pour la Foi une fois transmise aux saints, tout comme Jude 3 commandes.

Jehudah (Jude) 3
3 Bien-aimé, alors que j´étais très diligent pour vous écrire concernant notre salvation commune, j´ai trouvé nécessaire de vous écrire pour vous invitera lutter pour la Foi qui était autrefois livrée aux saints. »

Mais comment peu Marcel Simon appeler les Nazaréens « hérétiques » pour obéir Jude 3 ? Sommes-nous « hérétiques » si nous faisons ce que l´Écriture dit ?

Si les Nazaréens sont les descendants spirituels directs des apôtres juifs, il est logique qu´ils ont gardé « des rites juifs comme le Sabbat, circoncision et autres », parce que dans son premier sermon Yeshua Le Messie (Jesus) nous a dit qu´il n´était pas venu abolir la loi de Moises ni les prophètes.

Mattityahu (Mathieu) 5 :17-19
17 Pensez que je ne suis pas venu pour détruire la loi et les prophètes. Je ne suis pas venu pour détruire mais seulement pour accomplir.
18 En vérité je vous dis, jusqu´à ce que le ciel et la terre passent rien ne passera de la loi, jusqu´à ce que tout soit accompli.
19 Par conséquent, quiconque relâche l´un des moindres commandements, et les enseigne ainsi, il sera appelé petit dans le royaume des cieux. Mais quiconque le fait et leur enseigne, celui-ci sera appelé grand and le royaume des cieux

C´est important que Yeshua dit de ne pas penser qu´il était venu abolir la loi. Etant un bon fils, Yeshua n´aurait pas désobéi a son père Yahweh (Jéhovah), qui ha dit de faire attention de ne rien ajouter ou enlever de la loi de Moises.

Devarim (Deutéronome) 12 :32
32 Quoique je vous commande, veillez à l´observer, vous n´y ajouterai ni n´en retirerez rien.

Quelque fois les gens pensent que la loi de Moises a été supprimée, parce que quelques passages dans l´Alliance Renouvelée (Nouveau Testament) sont facilement incompris. Beaucoup de ces passages facilement incompris se trouvent and les écrits de l´apôtre Paul. Pourtant, l´apôtre Pierre (kepha) nous prévient, ainsi nous ne les interprèterons pas mal.

Kepha Bet (2nd Pierre) 3 :15-17 (Louis Segond)
15 Croyez que la patience de notre Seigneur est votre salut, comme notre bien-aimé frère Paul vous l’a aussi écrit, selon la sagesse qui lui a été donnée.
16 C’est ce qu’il fait dans toutes les lettres, où il parle de ces choses, dans lesquelles il y a des points difficiles à comprendre, dont les personnes ignorantes et mal affermies tordent le sens, comme celui des autres Écritures, pour leur propre ruine.
17 Vous donc, bien-aimés, qui êtes avertis, mettez-vous sur vos gardes, de peur qu’entraînés par l’égarement des impies, vous ne veniez à déchoir de votre fermeté.

Remarquez que dans le verse 16, Kepha nous dit qu´il y avez un groupe de croyants de son époque qui était « ignorants et mal affermis »  et ils tordaient les écrits de Shaul pour donner l´impression qu´ils disaient quelque chose qu´ils ne disaient pas.

Dans le verse 17 Kepha nous avertit de ne pas être guider par « l´erreur de l´anarchie ». La version King James rend cela comme « l’erreur cruel » mais la concordance Strong nous dit que ce mot à avoir avec l’adoption ou l’instauration de quelque chose (comme substituer la religion) qui est contraire à la Loi (de Moïse.)

NT 113 Athesmos (Ath-es-mos) ; De Nt:1 (comme une particule négative et dérivé de NT: 5087 (au sens de promulgation); anarchique, c’est-à-dire (implicitement) pénale.

La Peshitta araméenne (NT) accepte également que nous devons nous protéger nous-mêmes des attaques de ceux qui sont sans lois de Moïse (Araméen:דדלא נמוס)

Kepha Bet (2nd Pierre) 3 :17, (Louis Segond)
17 Vous donc, bien-aimés, qui êtes avertis, mettez-vous sur vos gardes, de peur qu’entraînés par l’égarement des impies, vous ne veniez à déchoir de votre fermeté

Dans le contexte, Kepha nous dit qu´il y avait une fausse Foi a son époque qui mal interprétait á Shaul et prêchait contre les lois de Moïse. N’est-ce pas ce que font les chrétiens ?

L´Archevêque catholique James Cardinal Gibbons nous dit que l´écriture impose l´observance religieuse du Samedi, mais alors fièrement reconnu que l’église a néanmoins proclamait le dimanche comme le jour du culte.

Mais vous pouvez lire la Bible de la Genèse à la Révélation et vous ne trouverez pas une seule ligne autorisant la sanctification du dimanche. Les Ecritures imposent l’observance religieuse du Samedi, un jour que nous (l’Église catholique) ne sanctifions jamais.
(Archevêque James Cardinal Gibbons, La foi de nos pères, 88ème, p. 89

Le Révérend Stephen Keenan nous dit que l´Eglise catholique avait le pouvoir de changer les jours d´adoration elle-même. Malgré que les Écritures ne lui donnent pas cette autorité.

Question : Avez- vous une autre façon de prouver que l ´Eglise à le pouvoir d´instituer les préceptes des jours fériés ?
Réponse : Si elle n’avait pas ce pouvoir, elle n’aurait pas pu faire ce que tous les religieux modernes ont accordés avec elle. elle n’aurait pas pu substituer l’observance au dimanche, premier jour de la semaine, de l’observance du samedi, septième jour, un changement pour lequel il n’y a pas d’autorité scripturaire » (Révérend Stephen Keenan, Un catéchisme doctrinal, 3e éd., P. 174.)

L´argument de Stephan Keenan n´est-il pas un raisonnement circulaire? Il soutient que l´Eglise doit avoir le pouvoir de changer les jours de culte juste parce qu’il l’a fait ainsi.

Le prophète Daniel nous met en garde contre une petite corne qui tenterait de changer les temps de culte (du sabbat au dimanche), et qui tenterait également de changer la loi de Moïses (qui régit le reste de la conduite du corps).

Daniel 7 :25 (Nouvelle Edition Genève)
25 Il prononcera des paroles contre le Très-Haut, il opprimera les saints du Très-Haut, et il espérera changer les temps et la loi; et les saints seront livrés entre ses mains pendant un temps, des temps, et la moitié d’un temps.

Comme nous verrons plus tard dans cette étude, c´est précisément cela ce que l´église catholique a fait. Elle a changé les jours de culte et a également persécuté les saints plus relevant (les Nazaréens) qui observaient les jours de fête originaux et la loi.

Mais n’est-ce pas un péché de changer l´écriture de cette façon ?

If these works have been a help to you and your walk with our Messiah, Yeshua, please consider donating. Give