Chapter 2:

Vers un gouvernement de la Torah

« Il s’agit d’une traduction automatique. Si vous souhaitez nous aider à la corriger, vous pouvez envoyer un email à contact@nazareneisrael.org. » 

Il existe trois fonctions principales (ou rôles) en Israël :

  1. Le roi (chef de l’armée physique)
  2. Le prêtre (chef de l’armée spirituelle)
  3. Le prophète (celui qui entend de Yahvé)

En général, le prophète est l’oreille d’Israël, il dit au peuple ce que Yahvé dit. Le prêtre est la bouche d’Israël, il intercède pour le peuple. Le roi sert de mains et de pieds à Israël, il ordonne, organise et conduit le peuple à la victoire dans les guerres de Yahvé. Mais au début, il n’en était pas ainsi.

Au début, il n’y avait pas de roi ou de prêtre officiel. Adam était le roi (chef) et ses fils offraient des sacrifices.

B’reisheet (Genèse) 4:3-4
3 Et au cours du temps, il arriva que Qayin [Cain] apporta une offrande du fruit du sol à Yahweh.
4 Hevel [Abel] apporta aussi des premiers-nés de son troupeau et de leur graisse. Et Yahvé respectait Hevel et son offrande,

Le patriarche Noach (Noé) n’a pas seulement rempli le rôle de roi, mais il a également offert lui-même des sacrifices.

B’reisheet (Genèse) 8:20
20 Puis Noach construisit un autel à Yahvé, et prit de chaque animal propre et de chaque oiseau propre, et offrit des offrandes brûlées sur l’autel.

Cependant, si nous continuons à observer, un modèle de changements progressifs apparaît. En tant que patriarche, Avram était techniquement capable de servir en tant que prêtre, mais il ne l’a fait que dans une mesure limitée. Si Avram a dressé un autel à Moré (et y a invoqué plus tard le nom de Yahvé), il n’a pas offert de sacrifices ou d’offrandes sur cet autel.

B’reisheet (Genèse) 12:7
7 Alors Yahvé apparut à Avram et dit : « Je donnerai ce pays à ta descendance. » Et là, il bâtit un autel à Yahvé, qui lui était apparu.

Après que Yahvé ait délivré Avram dans la guerre, Avram lui a rendu un dixième de tout (par l’intermédiaire de Melchisédek).

B’reisheet (Genèse) 14:18-20
18 Melchisédek, roi de Salem, apporta du pain et du vin; il était le prêtre d’Elohim Très-Haut.
19 Et il le bénit et dit : « Heureux d’avram d’Élohim Most High, Possessor of heaven and earth ;
20 Et béni soit Elohim Most High, qui a livré vos ennemis dans votre main. Et il lui a donné une dîme de tous.

Ce que nous allons voir, c’est que Yahvé aime la spécialisation des rôles et la division du travail. Une bonne division du travail fait progresser l’économie. Cela crée également une armée plus efficace, et une prêtrise plus efficace. C’est pourquoi nous verrons ces trois rôles être établis en tant que bureaux séparés et autonomes.

Plus tard, lorsque Yahvé a demandé à Avram de lui faire une offrande, aucun autel n’a été impliqué, de sorte qu’Avram n’a rempli le rôle de prêtre que de manière limitée.

B’reisheet (Genèse) 15:7-10
7 Et il lui dit : « Je suis Yahvé, qui t’a fait sortir d’Ur des Chaldéens, pour te donner ce pays en héritage. »
8 Et il dit : « Adonaï Yahweh, comment saurai-je que j’en hériterai ? »
9 Et Il lui dit : « Apporte-moi une génisse de trois ans, une chèvre de trois ans, un bélier de trois ans, une tourterelle et un jeune pigeon. »
10 Puis il lui apporta tout cela et les coupa en deux, par le milieu, et plaça chaque morceau en face de l’autre ; mais il ne coupa pas les oiseaux en deux.

Plus tard, Ya’akov (Jacob) n’a dressé qu’une seule pierre. Il a donc rempli la fonction sacerdotale dans une capacité encore plus limitée.

B’reisheet (Genèse) 28:18-22
18 Et Ya’akov se leva de bon matin, prit la pierre qu’il avait mise à sa tête, la dressa comme une colonne et versa de l’huile dessus.
19 Et il appela le nom de ce lieu Béthel ; mais le nom de cette ville avait été Luz auparavant.
20 Puis Ya’akov fit un vœu, en disant: «Si Elohim sera avec moi, et me garder de cette façon que je vais, et me donner du pain à manger et des vêtements à mettre,
21 pour que je revienne chez mon père en paix, alors Yahvé sera mon Élohim.
22 Et cette pierre que j’ai posée comme colonne sera la maison d’Elohim, et de tout ce que tu me donneras, je te donnerai le dixième. »

Les Israéliens sont des personnes orientées vers la tradition, et ils suivent les modèles établis par leurs ancêtres. Par conséquent, il est presque certain que Ya’akov a payé la dîme à l’ordre des Melchizédeks, comme l’avait fait son grand-père Avram. Remarquez donc que nous voulons ce que notre ancêtre Ya’akov voulait : nous voulons qu’Elohim soit avec nous, qu’il nous garde dans la voie que nous suivons, qu’il nous donne du pain à manger et des vêtements à porter, afin que nous rentrions tous en paix dans la maison de notre Père Yahvé. Et comme les vœux des pères lient les enfants, le vœu de Yaakov s’applique encore à nous aujourd’hui.

Alors que Yahvé mettait en place le sacerdoce en tant que fonction distincte, il développait également la royauté en tant que fonction distincte. Ces changements sont difficiles à percevoir tant que l’on ne regarde pas la tendance générationnelle.

La première étape de l’établissement d’une royauté interne a consisté pour Avram à descendre en Égypte pour être sous la domination d’un roi externe (Pharaon). C’était une préfiguration de la façon dont Israël descendrait plus tard en Égypte.

B’reisheet (Genèse) 12:10
10 Or, il y eut une famine dans le pays, et Avram descendit en Égypte pour y demeurer, car la famine était sévère dans le pays.

Examinons maintenant l’idée de succession au sein d’Israël. Lorsqu’un roi en exercice meurt, la royauté est normalement transférée au fils légitime le plus âgé survivant, de sang pur. Dans le cas d’Avraham, Ismaël avait été renvoyé (au moins en partie parce qu’il était le fils d’une concubine, et non le fils d’une épouse légale à part entière). Yahvé a également confirmé que Yitzhak (Isaac) devait hériter du droit d’aînesse de la royauté.

B’reisheet (Genèse) 21:12
12 Mais Elohim dit à Abraham : « Que cela ne te déplaise pas à cause du garçon ou de ta femme. Quoi que Sarah vous ait dit, écoutez sa voix; car à Yitzhak, votre semence sera appelée.

La succession par droit d’aînesse peut être compliquée, mais comme Yitzhak était l’aîné des fils de sang vivant encore à la maison à la mort d’Avraham, le rôle de roi lui revenait automatiquement. Après Yitzhak, la royauté serait revenue à Ésaü, sauf qu’Ésaü avait vendu son droit d’aînesse à Ya’akov.

B’reisheet (Genèse) 25:33
33 Alors Ya’akov dit : « Jure-le-moi à partir d’aujourd’hui. » Il lui a donc juré et a vendu son droit d’aînesse à Ya’akov.

Plus tard, lorsque Ya’akov a volé la bénédiction d’Ésaü, ce dernier a juré de se venger. Cela a conduit Ya’akov à fuir à Padan Aram, où il s’est retrouvé avec deux femmes, deux concubines et douze fils. Cela a rendu la ligne de succession complexe. Reuven (Ruben) était le premier né, il était donc le premier dans la ligne de succession à la royauté. Cependant, il a perdu son droit d’aînesse lorsqu’il a souillé le lit de son père.

B’reisheet (Genèse) 49:3-4
3 « Ruben, tu es mon premier-né, Ma puissance et le commencement de ma force, L’excellence de la dignité et l’excellence de la puissance.
4 Instable comme l’eau, tu n’excelleras pas, Parce que tu es monté sur le lit de ton père, Et que tu l’as souillé – il est monté sur mon lit. »

Cela nous montre qu’il existe des qualifications morales pour la royauté. Ya’akov a également écarté Siméon et Lévi de la succession parce qu’ils se sont vengés de Sichem après le viol de Dina (Genèse 34:25). Cela nous montre que les rois ne doivent pas être vengeurs ou violents.

B’reisheet (Genèse) 49:5-7
5 « Siméon et Lévi sont frères ; Des instruments de cruauté sont dans leur demeure.
6 Que mon âme n’entre pas dans leur conseil, Que mon honneur ne soit pas uni à leur assemblée, Car dans leur colère ils ont tué un homme, Et dans leur volonté ils ont enchaîné un boeuf.
7 Maudite soit leur colère, car elle est féroce, Et leur fureur, car elle est cruelle ! Je les diviserai en Jacob et les disperserai en Israël. »

Parce que Juda était le prochain dans l’ordre de naissance et de succession, il était le prochain à recevoir le sceptre.

B’reisheet (Genèse) 49:10
10 « Le sceptre ne s’éloignera pas de Juda, Ni un législateur d’entre ses pieds, Jusqu’à ce que vienne le Schilo, Et que le peuple lui obéisse. »

Le sceptre symbolise le droit d’un roi à régner. Ya’akov (Israël) a prophétisé que le sceptre ne quitterait pas la lignée de Juda jusqu’à la venue de Shiloh (le Messie), moment auquel le sceptre lui reviendra. (Nous y reviendrons dans les chapitres suivants).

Le Deutéronome montre pourquoi le fils de Léa, et non celui de Rachel, devait hériter du statut de premier né (et donc de la royauté).

Devarim (Deutéronome) 21:15-17
15 « Si un homme a deux femmes, l’une aimée et l’autre non aimée, et qu’elles lui aient donné des enfants, l’une aimée et l’autre non aimée, et si le fils premier-né est de celle qui n’est pas aimée,
16 alors, le jour où il lèguera ses biens à ses fils, il ne devra pas accorder la qualité de premier-né au fils de la femme aimée, de préférence au fils de la femme non aimée, le vrai premier-né.
17 Mais il reconnaîtra le fils de la femme mal aimée comme le premier-né en lui donnant une double part de tout ce qu’il possède, car il est le commencement de sa force ; le droit du premier-né lui revient. « 

Bien que le droit d’aînesse soit allé à Juda, Israël a pu donner une bénédiction spéciale au fils aîné de Rachel, Joseph. Et parce que Joseph était favorisé, les autres fils étaient jaloux et cherchaient à le tuer.

B’reisheet (Genèse) 37:19-20
19 Et ils se dirent les uns aux autres : « Regardez, ce rêveur arrive !
20 Allons donc, tuons-le et jetons-le dans quelque fosse, et nous dirons : « Une bête sauvage l’a dévoré ». Nous verrons ce qu’il adviendra de ses rêves ! »

Pourtant, Joseph a été sauvé d’une effusion de sang parce qu’il a été vendu comme esclave en Égypte. Il est intéressant de noter qu’il est devenu par la suite un type de roi en Égypte, car il régnait sur eux tous.

B’reisheet (Genèse) 41:40-42
40 « Tu seras à la tête de ma maison, et tout mon peuple sera gouverné selon ta parole ; seulement en ce qui concerne le trône, je serai plus grand que toi. »
41 Et Pharaon dit à Joseph : « Voici, je t’ai établi sur tout le pays d’Égypte. »
42 Alors Pharaon ôta sa bague de sa main et la mit à la main de Joseph ; il le revêtit de vêtements de lin fin et lui mit un collier d’or au cou.

Yahvé fait toujours tout pour une raison. Il a envoyé Joseph en avant pour faire des provisions pour tous ses frères lors de la grande famine à venir.

B’reisheet (Genèse) 45:10-11
10 « Tu habiteras dans le pays de Gosen, et tu seras près de moi, toi, tes enfants, les enfants de tes enfants, ton bétail et tes troupeaux, et tout ce qui t’appartient.
11 Là, je pourvoirai à tes besoins, de peur que toi, ta famille et tout ce que tu possèdes ne tombiez dans la misère, car il y a encore cinq années de famine. »

Yahvé a fait passer Israël du régime patriarcal au régime de la royauté. Joseph était un type de roi interne qui a facilité la transition vers un roi externe (Pharaon). Bien que ce pharaon ait été gentil avec Israël à cause de Joseph, un nouveau roi est apparu plus tard, qui ne connaissait pas Joseph.

Shemote (Exode) 1:8
8 Or, il se leva un nouveau roi sur l’Égypte, qui ne connaissait pas Joseph.

Ce nouveau roi extérieur a rendu la vie des Israélites amère par la dureté de l’esclavage et la rigueur.

Shemote (Exode) 1:14
14 Et ils leur rendirent la vie amère par une dure servitude – dans le mortier, dans la brique, et dans toutes sortes de travaux des champs. Tout le service qu’ils leur ont fait faire était empreint de rigueur.

Pharaon était un tyran, mais son règne a permis à Israël de rester uni pendant qu’il passait du patriarcat à la royauté. La souffrance unit les gens, et après 430 ans, il n’y avait plus douze tribus rivales, mais une seule nation d’Israël. En outre, les douze tribus étaient prêtes à accepter un roi-serviteur interne, si cela pouvait les délivrer de leur tyran-roi externe (Pharaon).

Yahvé a envoyé Moshé (Moïse) pour remplir les rôles internes de roi et de prophète. Il a également envoyé Aharon (Aaron) pour servir de prêtre interne d’Israël. Comme nous allons le voir, le sacerdoce initial était le sacerdoce des premiers-nés, qui ont été amenés à Yahvé après la mort de tous les premiers-nés d’Égypte.

Shemote (Exode) 12:51 ; 13:1-2
51 Et il arriva, en ce même jour, que Yahvé fit sortir les fils d’Israël du pays d’Égypte, selon leurs armées.
1 L’Eternel parla à Moché, disant:
2 « Mettez-moi à part tous les premiers-nés, tout ce qui ouvre le ventre des enfants d’Israël, tant des hommes que des animaux ; cela m’appartient. »

Dans le cadre du sacerdoce des premiers-nés, Israël devait offrir à Yahvé les premiers-nés des hommes et des animaux. C’est ce sacerdoce des premiers-nés qui devait servir de signe sur nos mains, et de fronton entre nos yeux.

Shemote (Exode) 13:15-16
15 « ‘Et comme Pharaon s’obstinait à nous laisser partir, Yahvé tua tous les premiers-nés du pays d’Égypte, tant les premiers-nés des hommes que ceux des animaux. C’est pourquoi je sacrifie à Yahvé tous les mâles qui ouvrent le ventre, mais je rachète tous les premiers-nés de mes fils ».
16 Ce sera un signe sur ta main et un frontispice entre tes yeux, car c’est par la force de la main que Yahvé nous a fait sortir d’Égypte. »

Dans Exode 19, Yahvé a promis que si Israël obéissait à sa voix et respectait son alliance (qui incluait les sacrifices pour racheter les premiers-nés), il deviendrait un royaume de prêtres et une nation à part pour lui.

Shemote (Exode) 19:5-6
5 « ‘Maintenant donc, si tu obéis à ma voix et si tu gardes mon alliance, tu seras pour moi un trésor particulier par rapport à tout le monde, car toute la terre est à moi.
6 Et vous serez pour moi un royaume de prêtres et une nation à part. Telles sont les paroles que tu adresseras aux enfants d’Israël. »

Certaines personnes pensent que tous les hommes devaient être des prêtres. Cependant, ce n’est pas correct, car Yahvé a fait une distinction entre le peuple (verset 21) et le sacerdoce (verset 22).

Shemote (Exode) 19:21-22
21 Et Yahvé dit à Moshé : « Descends et préviens le peuple, de peur qu’il ne perce pour regarder Yahvé et que beaucoup d’entre eux ne périssent.
22 Que les prêtres qui s’approchent de l’Éternel se mettent aussi à l’écart, de peur que l’Éternel ne se déchaîne contre eux. »

Alors que signifie Exode 19:5-6 ? Cela signifie probablement que chaque homme est à la fois roi et prêtre de sa propre maison. C’est-à-dire qu’il a l’autorité pour former sa famille à entendre et à obéir à la voix et aux commandements de Yahvé.

[Note : Alors que l’Occident démocratique continue à se détourner de Yahvé et élit de nouveaux rois qui « ne connaissent pas Joseph », l’autorité de chaque homme en tant que roi et prêtre de sa maison est progressivement supprimée. Comme nous l’expliquons dans L’Apocalypse et la fin des temps, l’État tente de briser les familles de naissance afin que l’État puisse être notre famille, usurpant l’autorité de Yahvé].

Moshé était un type particulier de dirigeant appelé juge oint (distinct des juges nommés par des hommes). En tant que juge oint, Moshé a rempli à la fois les rôles de roi et de prophète. Notez cependant que le rôle d’un juge ressemble plus à celui d’un prophète qu’à celui d’un roi, en ce sens que l’autorité d’un juge oint ne se transmet pas à ses enfants.

Si Moshé ne pouvait pas déléguer ses fonctions de prophète, il pouvait déléguer certaines de ses fonctions de roi. Comme la tâche était trop importante pour qu’un seul homme puisse l’accomplir seul, le beau-père de Moshé lui a dit d’établir des juges (chefs) sur les sous-divisions de chaque tribu. Cela rendrait le processus gouvernemental plus efficient et efficace.

Shemote (Exode) 18:17-23
17 Et le beau-père de Moshé lui dit : « La chose que tu fais n’est pas bonne.
18 Toi et les gens qui sont avec toi, vous allez vous épuiser. Car cette chose est trop lourde pour toi ; tu n’es pas capable de l’accomplir par toi-même.
19 Écoute maintenant ma voix, je te donnerai des conseils, et Elohim sera avec toi : Tiens-toi devant Elohim pour le peuple, afin de porter les difficultés devant Elohim.
20 Et tu leur enseigneras les statuts et les lois, et tu leur montreras la voie dans laquelle ils doivent marcher et le travail qu’ils doivent faire.
21 Tu choisiras dans tout le peuple des hommes capables, qui craignent Elohim, des hommes de vérité, qui haïssent la cupidité, et tu les placeras à leur tête comme chefs de milliers, chefs de centaines, chefs de cinquantaines et chefs de dizaines.
22 Et qu’ils jugent le peuple en tout temps. Ils te soumettront alors toute grande affaire, mais ils jugeront eux-mêmes toute petite affaire. Ainsi, ce sera plus facile pour vous, car ils porteront le fardeau avec vous.
23 Si tu fais cela, et qu’Elohim te l’ordonne, alors tu pourras subsister, et tout ce peuple ira aussi en paix à sa place. »

Plus tard, lorsque nous étudierons l’ordre melchizédekien, nous verrons comment Yeshoua a dit à ses disciples d’utiliser le même type de subdivisions (sur 100 et 50).

Marqaus (Marc) 6:39-40
39 Puis il leur ordonna de les faire asseoir par groupes sur l’herbe verte.
40 Ils s’assirent donc en rangs, par centaines et par cinquantaines.

Après avoir mis en place un système de délégation et de supervision, Yahvé a ensuite donné à Moïse les dix commandements (Exode 20). Il a également donné à Moshé un ensemble de lois plus détaillées pour les juges sur les subdivisions de 1 000, 100, 50 et 10, afin qu’ils sachent comment appliquer les dix commandements à des situations spécifiques (Exode 21-24). C’est de là que les nations chrétiennes tirent leurs concepts de gouvernement fédéral, étatique et local, ainsi que de tribunaux supérieurs et inférieurs.

Dans Exode 24, nous rencontrons les 70 anciens.

Shemote (Exode) 24:1-2
1 Il dit à Moshé : « Monte vers Yahvé, toi et Aharon, Nadab et Abihu, et soixante-dix des anciens d’Israël, et prosterne-toi de loin.
2 Et Moshé seul s’approchera de Yahvé, mais eux ne s’approcheront pas, et le peuple ne montera pas avec lui. »

Le récit de Nombres 11 fournit une base scripturale pour un conseil de 70 anciens. Le Parlement britannique, le Congrès américain, la Knesset israélienne, le Sanhédrin juif, etc. sont tous dérivés de ce concept. L’un des principaux objectifs de ces institutions est de donner au peuple un moyen ordonné de faire entendre sa voix.

Une fois l’ordre et l’organisation établis au sein des tribus, Moshé est monté sur la montagne pendant quarante jours et quarante nuits. En son absence, le peuple a demandé à Aharon de leur donner quelque chose de visible à adorer. Comme Aharon n’avait pas encore compris qu’il lui incombait d’empêcher le peuple de pécher, lui et la prêtrise des premiers-nés cherchaient à plaire au peuple. Cependant, Yahvé s’est mis en colère contre leur idolâtrie et a remplacé le sacerdoce des premiers-nés par les Lévites, qui étaient prêts à s’opposer au peuple lorsque cela était nécessaire.

Shemote (Exode) 32:25-29
25 Or, Moshé vit que le peuple était déchaîné (car Aaron ne l’avait pas retenu, à sa grande honte parmi ses ennemis),
26 Alors Moshé se tint à l’entrée du camp et dit : « Que celui qui est pour l’Éternel vienne à moi ! » Et tous les fils de Lévi se réunirent auprès de lui.
27 Et il leur dit : « Ainsi parle Yahvé Elohei Israël : « Que chacun mette son épée au côté, qu’il aille et vienne d’une entrée à l’autre dans le camp, et que chacun tue son frère, son compagnon et son prochain ».
28 Les fils de Lévi firent donc ce que Moshé leur avait dit. Et environ trois mille hommes du peuple tombèrent ce jour-là.
29 Et Moshé dit : « Consacrez-vous aujourd’hui à Yahvé, afin qu’il vous accorde aujourd’hui une bénédiction, car chacun s’est opposé à son fils et à son frère. »

S’il incombe à chacun de s’opposer au mal, les prêtres sont chargés d’enseigner au peuple la différence entre ce qui est réservé et ce qui est profane. Cependant, alors qu’Israël était dans le désert sous l’ordre lévitique, les prêtres avaient toute autorité pour discipliner la nation, sous l’ordre melchizédekien, dans la dispersion, les règles sont différentes. On suppose maintenant que chacun d’entre nous qui a l’Esprit de Yéchoua voudra l’aider et deviendra ainsi son assistant. Mais parce que le modèle de gouvernement décrit dans les Écritures n’est pas facile, nos églises sont pleines d’enseignants qui satisfont les oreilles qui démangent.

TimaTheus Bet (2 Timothée) 4:3-4
3 Car le temps viendra où ils n’endureront pas la saine doctrine, mais selon leurs propres désirs, parce qu’ils ont les oreilles qui piquent, ils s’entasseront pour eux-mêmes des enseignants;
4 et ils détourneront leurs oreilles de la vérité, et se tourneront vers les fables.

Dans les prochains chapitres, nous examinerons de plus près le sacerdoce lévitique.

If these works have been a help to you in your walk with Messiah Yeshua, please pray about partnering with His kingdom work. Thank you. Give