Chapter 11:

Phase 1 : Établir les bases

« Il s’agit d’une traduction automatique. Si vous souhaitez nous aider à la corriger, vous pouvez envoyer un email à contact@nazareneisrael.org. » 

Yeshoua a formé ses disciples pour qu’ils dirigent son armée spirituelle, puis il leur a donné l’ordre permanent de partir et de lever un corps mondial de disciples pour lui.

Mattityahu (Matthieu) 28:18-20
18 Et Yeshua vint leur dire : Toute autorité m’a été donnée dans le ciel et sur terre.
19 Allez donc, faites de toutes les nations des disciples, les immergeant dans le nom du Père et du Fils et de l’Esprit Saint,
20 leur apprendre à observer toutes les choses que je vous ai commandées; et lo, je suis toujours avec vous, même jusqu’à la fin de l’âge. Amein, c’est moi.

Dans Israël nazaréen, nous montrons comment les disciples savaient qu’ils étaient envoyés aux dix tribus perdues de la maison d’Israël (Ephraïm). C’est pourquoi ils ont demandé à Yeshoua s’il prévoyait de restaurer le royaume (c’est-à-dire la royauté physique) à la maison d’Israël à ce moment-là.

Ma’asei (Actes) 1:6-8
6 C’est pourquoi, après s’être réunis, ils l’interrogèrent en disant : « Adon, vas-tu, en ce moment, rétablir le royaume d’Israël ? »
7 Et il leur dit : « Ce n’est pas à vous de connaître les temps et les moments que le Père a fixés de sa propre autorité.
8 Mais vous recevrez une puissance, lorsque l’Esprit d’exclusivité sera descendu sur vous ; et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre. »

Les disciples voulaient probablement savoir ce que l’avenir leur réservait, mais Yéchoua a dit qu’ils n’avaient pas besoin de connaître le plan de guerre global. Ils devaient se concentrer sur l’édification d’un corps mondial sur une base apostolique, et Elohim ferait le reste – ce qui nous montre que la Grande Commission construite sur une base apostolique a la puissance d’une graine de moutarde. Quelle que soit la grandeur de la montagne Babylone, si nous nous concentrons simplement sur l’établissement d’un corps mondial sur un vrai fondement apostolique, alors Babylone sera finalement jetée dans la mer.

Dans les chapitres précédents, nous avons vu que l’ordre Melchisédechien a un sacerdoce mis à part. Nous pouvons voir ce sacerdoce mis à part fonctionner dans Actes 6, où une plainte a été déposée contre les Hébreux par les Hellénistes parce que les veuves helléniques étaient négligées. Les apôtres ont désigné sept hommes pour s’occuper des veuves avec les dîmes et les offrandes du peuple. Cela nous montre que le modèle à trois tètes s’applique toujours dans l’Alliance renouvelée.

Ma’asei (Actes) 6: 1-4
1 Or, en ces jours-là, alors que le nombre des disciples se multipliait, il y eut une plainte contre les Hébreux par les hellénistes, parce que leurs veuves étaient négligées dans la distribution quotidienne.
2 Alors les douze convoquèrent la multitude des disciples et dirent: « Il n’est pas souhaitable que nous abandonnions la parole d’Elohim et servions des tables.
3 C’est pourquoi, frères, cherchez parmi vous sept hommes de bonne réputation, pleins de l’Esprit et de la sagesse mis à part, que nous nommerons dans cette affaire;
4 mais nous nous donnerons continuellement à la prière et au ministère de la parole. « 

Jusqu’en Actes 9, les disciples ne révélaient la Bonne Nouvelle qu’aux Juifs, mais en Actes 10, Yahvé a montré à Kepha (Pierre) la vision d’un grand drap descendant du ciel et rempli d’animaux impurs.

Ma’asei (Actes) 10: 9-16
9 Le lendemain, alors qu’ils continuaient leur voyage et s’approchaient de la ville, Kepha monta sur le toit pour prier, vers la sixième heure.
10 Alors il eut très faim et voulut manger; mais pendant qu’ils se préparaient, il est tombé en transe
11 et vit le ciel ouvert et un objet semblable à un grand drap lié aux quatre coins, descendant vers lui et descendu vers la terre.
12 Il y avait là toutes sortes d’animaux de la terre à quatre pattes, des bêtes sauvages, des rampants et des oiseaux du ciel.
13 Et une voix lui vint: « Lève-toi, Kepha, tue et mange. »
14 Mais Kepha dit: « Non, Adon! Car je n’ai jamais rien mangé de souillé ou d’impur. »
15 Et une voix lui parla de nouveau la deuxième fois: « Ce que Elohim a purifié ne doit pas être appelé commun. »
Cela a été fait trois fois. Et l’objet a été repris au ciel.

L’Église nous dit que cette vision signifie que les lois sur la nourriture pure du Lévitique 11 ne s’appliquent plus (et que tous les aliments sont désormais propres à la consommation). Cependant, au verset 28, Kepha nous dit que cette vision signifie que nous ne devons pas appeler un homme commun ou impur. C’est-à-dire que la Bonne Nouvelle ne devait plus être partagée avec les Juifs seulement, mais qu’ils devaient témoigner à tous. C’est ainsi qu’ils atteindraient les enfants perdus et dispersés d’Avraham et d’Israël.

Ma’asei (Actes) 10:28
28 Puis il leur dit: « Vous savez combien il est illégal pour un Juif de se tenir en compagnie ou de se rendre dans une autre nation. Mais Elohim m’a montré que je ne devrais appeler aucun homme impur ou impur.

Remarquez que Kepha a dit qu’il était « illégal » pour un homme juif d’aller vers, ou de tenir compagnie à, une personne d’une autre nation. Cependant, cette restriction ne se trouve pas dans la Torah de Moshé ; il s’agit d’une décision rabbinique. Cela nous montre que Kepha avait à l’origine une orientation rabbinique (et c’est peut-être la raison pour laquelle Elohim lui a répété trois fois la vision de la feuille).

Kepha fait ce que l’Esprit lui a dit et se rend chez Corneille, avec six autres hommes de la « circoncision » (c’est-à-dire des Pharisiens croyants). Pendant que Kepha parlait, l’Esprit est tombé sur tous ceux qui l’ont entendu, et ceux des circoncis qui ont cru ont été étonnés.

Ma’asei (Actes) 10: 44-45
44 Pendant que Kepha prononçait encore ces paroles, l’Esprit mis à part tomba sur tous ceux qui entendirent la parole.
45 Et ceux de la circoncision qui croyaient étaient étonnés, autant que ceux qui venaient avec Kepha, parce que le don de l’Esprit mis à part avait été répandu aussi sur les Gentils.

Les compagnons rabbiniques de Kepha étaient « étonnés » que les Gentils aient reçu l’Esprit, car les rabbins nous enseignent que les Gentils ne peuvent être sauvés que s’ils obéissent au processus rabbinique de conversion des Gentils. Au premier siècle, on appelait cela la coutume de Moshé (et non la Torah de Moshé), alors qu’aujourd’hui, on l’appelle le processus Giur (gee-yure).

Aujourd’hui, les gentils convertis au judaïsme suivent des cours pendant un an, puis passent des tests pour montrer qu’ils ont appris la version rabbinique de la Torah (qu’ils appellent la loi de la Torah). Lorsque vous entendez un frère orthodoxe parler de la loi de la Torah, comprenez qu’il ne parle pas de la Torah de Moshé, mais d’une permutation rabbinique de la Torah.

Dans l’ordre rabbinique, l’acte de couper tout le prépuce est considéré comme une récompense pour s’être soumis à l’autorité rabbinique. L’une des raisons pour lesquelles on les appelait « la circoncision » est qu’ils croyaient être sauvés en obéissant aux traditions rabbiniques en matière de circoncision physique. Les circoncis étaient étonnés que Yahvé ait donné son Esprit à Corneille et à sa maison, car Corneille n’était pas soumis aux rabbins. De plus, lorsque Kepha est revenu en Judée, les circoncis se sont disputés avec lui au sujet de Corneille.

Ma’asei (Actes) 11: 1-3
1 Or, les apôtres et les frères qui étaient en Judée ont appris que les païens avaient aussi reçu la parole d’Elohim.
2 Et quand Kepha monta à Jérusalem, les circoncis se disputèrent avec lui,
3 disant: « Vous êtes entré chez des incirconcis et avez mangé avec eux! »

Kepha, d’orientation rabbinique, a expliqué comment Elohim lui avait montré qu’il ne fallait pas appeler un homme commun ou impur, et comment Yahvé avait déversé son Esprit sur Corneille et sa maison. Puis il leur a demandé s’ils pensaient qu’il devait essayer de tenir tête à Elohim.

Ma’asei (Actes) 11: 15-18
15 «Et comme je commençais à parler, l’Esprit mis à part tomba sur eux, comme sur nous au commencement.
16 Alors je me suis souvenu de la parole du Maître, comment Il a dit: ‘Yochanan est en effet immergé dans l’eau, mais tu seras immergé avec l’Esprit mis à part.’
17 Si donc Elohim leur a donné le même don qu’Il nous a donné quand nous avons cru au Messie Adon Yeshua, qui étais-je, que je pourrais résister à Elohim?  »
18 Lorsqu’ils entendirent ces choses, ils se turent; et ils ont glorifié Elohim, en disant: « Alors Elohim a aussi accordé aux Gentils la repentance à la vie! »

Les circoncis ont compris que les gentils pouvaient aussi recevoir le salut, mais, comme nous le verrons, ils n’ont pas encore compris que Yahvé ne respectait pas leur autorité rabbinique. (Il y a aujourd’hui de nombreux messianiques avec ce même esprit rabbinique).

Peu après, Yahvé a déversé son Esprit sur de nombreux croyants hellénisés à Antioche, et les apôtres y ont envoyé Bar Naba (Barnabé).

Ma’asei (Actes) 11: 19-25
19 Or, ceux qui furent dispersés après la persécution qui éclata contre Etienne se rendirent jusqu’en Phénicie, à Chypre et à Antioche, ne prêchant la parole qu’à des Juifs seulement.
20 Mais certains d’entre eux étaient des hommes de Chypre et de Cyrène, qui, une fois arrivés à Antioche, parlèrent aux hellénistes, prêchant le maître Yeshua.
21 Et la main de Yahvé était avec eux, et un grand nombre crurent et se tournèrent vers le maître.
22 Alors la nouvelle de ces choses vint aux oreilles de l’ecclesia de Jérusalem, et ils envoyèrent Bar Naba pour aller jusqu’à Antioche.
23 Quand il vint et eut vu la grâce d’Elohim, il fut dans la joie et les encouragea à tous, avec un but de cœur, ils devaient continuer avec Yahweh.
24 Car c’était un homme bon, plein de l’Esprit mis à part et de la foi. Et un grand nombre de personnes ont été ajoutées au Maître.
25 Puis Bar Naba partit pour Tarse pour chercher Shaul.

Dans Actes 15, les circoncis sont venus à Antioche pour y affirmer l’autorité rabbinique. Au verset 1, le processus rabbinique Giur est appelé la coutume (ou la tradition) de Moshé (par opposition à la Torah de Moshé). Au verset 5, les croyants rabbiniques sont appelés la « secte des Pharisiens qui ont cru », ce qui correspond au même esprit que « la circoncision qui a cru ».

Ma’asei (Actes) 15: 1-2
1 Et certains hommes descendirent de Judée et enseignèrent aux frères: « A moins que vous ne soyez circoncis selon la [rabbinic] coutume de Moshe [c’est-à-dire, processus Giur], vous ne pouvez pas être sauvé.  »
2 Par conséquent, lorsque Shaul et Bar Naba n’eurent pas de petites dissensions et se disputèrent avec eux, ils décidèrent que Shaul et Bar Naba et certains autres d’entre eux devaient monter à Jérusalem, vers les apôtres et les anciens, à propos de cette question.

Shaul et Bar Naba ont compris qu’il était essentiel qu’il n’y ait qu’une seule doctrine, de peur qu’il y ait deux religions (c’est-à-dire deux nations différentes). Bien qu’il faille compter deux ou trois semaines de marche jusqu’à Jérusalem, Shaul et Bar Naba en ont fait une priorité.

Ma’asei (Actes) 15: 4-5
4 Et quand ils furent arrivés à Jérusalem, ils furent reçus par l’ecclesia, les apôtres et les anciens; et ils rapportèrent tout ce que Elohim avait fait avec eux.
5 Mais une partie de la secte des pharisiens qui croyaient se leva, disant: « Il est nécessaire de les circoncire et de leur ordonner de garder la Torah de Moché. »

Il n’est pas surprenant que les Pharisiens qui croyaient aient dit que les nouveaux convertis devaient suivre le même ordre que celui trouvé dans le processus rabbinique Giur :

  1. leur apprendre l’interprétation rabbinique de la Torah
  2. Circonciliez-les selon le rituel rabbinique.
  3. Respecter la version rabbinique de la loi de la Torah.

Au verset 6, les apôtres et les anciens se sont réunis pour examiner cette question.

Ma’asei (Actes) 15:6
6 Maintenant, les apôtres et les anciens se sont réunis pour examiner cette question.

Les chrétiens se réfèrent souvent à Actes 15 comme au Conseil de Jérusalem (ou au Conseil de Jérusalem), mais en réalité, il s’agissait du fondement apostolique dont Shaul parlera dans Éphésiens 2.

Ephésim (Éphésiens) 2:19-22
19 Maintenant, donc, vous n’êtes plus des étrangers et des étrangers, mais des concitoyens avec les saints et les membres de la maison d’Élohim,
20 ayant été construit sur les fondations des apôtres et des prophètes, Yeshua Messie lui-même étant la pierre angulaire principale,
21 dans lequel tout le bâtiment, assemblé ensemble, devient un temple mis à part en Yahvé,
22 en qui vous êtes également construit ensemble pour un lieu d’habitation d’Élohim dans l’Esprit.

Le verset 20 nous dit que le fondement apostolique est constitué d’apôtres et de prophètes. Par définition, les apôtres et les prophètes entendent la voix de Yahvé (et les anciens du conseil ont probablement été choisis parce qu’ils avaient ce don). La plupart des membres du conseil avaient probablement grandi dans le judaïsme rabbinique de la période du second temple, et étaient donc familiers avec la tradition et la pensée rabbiniques. La question était de savoir si les nouveaux convertis devaient ou non obéir au processus rabbinique de conversion des gentils. Il s’agirait d’une question très controversée, car de nombreux rabbins auraient tout intérêt à ce que l’autorité rabbinique soit maintenue.

Après qu’il y ait eu « beaucoup de disputes » (verset 7 ci-dessous), Kepha (qui avait à l’origine une orientation rabbinique) leur rappelle à tous que Yahvé l’avait d’abord choisi pour annoncer la Bonne Nouvelle aux Gentils. Puisque Yahvé avait répandu son Esprit sur les Juifs et les Gentils non circoncis, pourquoi les rabbins disaient-ils que les Gentils ne pouvaient pas être sauvés s’ils n’obéissaient pas à la tradition rabbinique ? Tous les participants n’espéraient-ils pas être sauvés par Yahvé en déversant son Esprit sur eux, en raison de sa faveur imméritée ?

Ma’asei (Actes) 15:7-11
7 Et quand il y eut beaucoup de dispute, Kepha se leva et leur dit: « Hommes et frères, vous savez qu’il y a un bon moment Elohim a choisi parmi nous, afin que par ma bouche les Gentils entendent la parole de la Bonne Nouvelle et croient .
8 Alors Elohim, qui connaît le cœur, les a reconnus en leur donnant l’Esprit mis à part, tout comme Il nous l’a fait,
9 et n’a fait aucune distinction entre nous et eux, purifiant leur cœur par la foi.
10 Maintenant, pourquoi testez-vous Elohim en mettant un joug [rabbinic tradition] sur le cou des disciples que ni nos pères ni nous n’avons pu porter?
11 Mais nous croyons que par la faveur du Messie Adon Yeshua, nous serons sauvés de la même manière qu’eux. « 

Shaul et Bar Naba ont raconté tous les miracles et les merveilles qu’Elohim faisait parmi les gentils (qui n’étaient pas soumis à l’autorité rabbinique).

Ma’asei (Actes) 15:12
12 Alors toute la multitude se tut et écouta Bar Naba et Shaul déclarer combien de miracles et de merveilles Elohim avait accompli par eux parmi les Gentils.

Nous avons vu précédemment qu’un apôtre est essentiellement un juge de l’alliance renouvelée. Il peut y avoir plus d’un apôtre à la fois, mais il doit toujours y avoir un ordre entre eux. Dans Nazaréen Israël, nous montrons que Ya’akov a dirigé l’assemblée de Jérusalem, et a servi (en substance) comme son juge oint. C’est pourquoi, au verset 19, Ya’akov a dit qu’il jugeait qu’ils ne devaient pas « troubler » (c’est-à-dire tracasser) les Ephraïmites gentils de retour en leur faisant obéir aux traditions rabbiniques. Au contraire, si les Gentils s’abstenaient des quatre choses qui, selon la Torah, entraîneraient l’exclusion de la nation (l’idolâtrie, l’immoralité sexuelle, les viandes étranglées et le sang), ils pourraient alors venir dans les assemblées et entendre prêcher la Torah de Moshé. Au fil du temps, les convertis ont entendu et obéi à la Torah, sans avoir besoin de structures d’autorité rabbiniques créées par l’homme.

Ma’asei (Actes) 15: 13-21
13 Et après s’être tus, Yaakov répondit, disant: Hommes frères, écoutez-moi:
14 Shimon a déclaré comment Elohim a d’abord visité les Gentils pour en retirer un peuple pour Son nom.
15 Et avec cela les paroles des prophètes concordent, comme il est écrit:
16 Après cela, je reviendrai et je reconstruirai le tabernacle de David, qui est tombé; Je reconstruirai ses ruines, et je l’installerai;
17 afin que le reste de l’humanité cherche Yahvé, tous les Gentils qui sont appelés par mon nom, dit Yahvé qui fait toutes ces choses.
18 Toutes ses œuvres sont connues d’Elohim depuis l’éternité.
19 C’est pourquoi je juge que nous ne devons pas troubler ceux d’entre les païens qui sont [re] se tournant vers Elohim,
20 mais que nous leur écrivions de s’abstenir des choses souillées par les idoles, de l’immoralité sexuelle, des choses étranglées et du sang.
21 Car Moché a eu pendant de nombreuses générations ceux qui le prêchent dans chaque ville, étant lu dans les synagogues chaque sabbat. « 

L’utilisation par Yaakov du mot « juge » au verset 19 signifie également qu’il ne décide pas seul de ce qu’il doit dire (comme le font les juges gentils). Il entend plutôt ses paroles de Yahvé (comme l’a fait Yeshoua).

Yochanan (Jean) 17h30
30 « Je ne peux rien faire de moi-même. Comme j’entends [in the Spirit], je juge ; et mon jugement est juste, parce que je ne cherche pas ma propre volonté, mais la volonté du Père qui m’a envoyé. »

Tout prophète (Yeshua, Ya’akov, etc.) doit parler selon l’Esprit de Vérité (Torah).

Yochanan (Jean) 16:13
13 « Mais quand il sera venu, lui, l’Esprit de vérité, il vous guidera dans toute la vérité ; car il ne parlera pas de son propre chef, mais il dira tout ce qu’il entendra, et il vous annoncera les choses à venir.

Même si Ya’akov a prononcé les paroles de Yahvé, le reste de la fondation apostolique a dû écouter et témoigner de la justesse de sa décision. Cela montre comment le fondement apostolique se tient responsable devant l’Esprit. En fait, ce type de responsabilité doit être pratiqué dans toutes les assemblées de saints.

Qorintim Aleph (1 Corinthiens) 14:29-33
29 Que deux ou trois prophètes parlent, et que les autres jugent.
30 Mais si quelque chose est révélé à un autre qui s’assoit, que le premier se taise.
31 Car vous pouvez tous prophétiser un à un, afin que tous apprennent et que tous soient encouragés.
32 Et les esprits des prophètes sont soumis aux prophètes.
33 Car Elohim n’est pas l’auteur de la confusion mais de la paix, comme dans toutes les assemblées des saints.

Éphésiens 2 dit que Yeshoua Messiah lui-même est la pierre angulaire de la fondation, sur laquelle nous devons croître ensemble dans l’Esprit. Il est le rocher auquel nous devons tous nous joindre, afin de construire son tabernacle.

Ephésim (Éphésiens) 2:19-22
19 Maintenant, donc, vous n’êtes plus des étrangers et des étrangers, mais des concitoyens avec les saints et les membres de la maison d’Élohim,
20 ayant été construit sur les fondations des apôtres et des prophètes, Yeshua Messie lui-même étant la pierre angulaire principale,
21 dans lequel tout le bâtiment, assemblé ensemble, devient un temple mis à part en Yahvé,
22 en qui vous êtes également construit ensemble pour un lieu d’habitation d’Élohim dans l’Esprit.

Chaque membre du fondement apostolique doit se soumettre à l’Esprit, puis les uns aux autres dans l’Esprit. Lorsque tout le monde se soumet à l’Esprit, ceux qui parlent le plus clairement par l’Esprit (comme Ya’akov) seront considérés comme des leaders. C’est ainsi que ceux qui cherchent à être des serviteurs finissent par se retrouver aux postes de direction.

Marqaus (Mark) 9:35
35 Et il s’assit, appela les douze, et leur dit : « Si quelqu’un veut être le premier, il sera le dernier de tous et le serviteur de tous. »

Nous savons que le don apostolique est toujours d’actualité, car il est dit aux apôtres et aux prophètes de Yahvé de se réjouir lors de la chute de Babylone (qui aura lieu à la 7e trompette).

Hitgalut (Révélation) 18:20
20 « Réjouis-toi d’elle, ô ciel, et vous, apôtres et prophètes consacrés, car Elohim vous a vengé d’elle ! ».

Et si les dons des apôtres et des prophètes sont toujours d’actualité, alors le fondement apostolique l’est aussi, parce qu’il assure l’unité – et il nous est dit de nous organiser par les cinq dons jusqu’à ce que nous arrivions à l’unité de la foi.

Éphésim (Éphésiens) 4:13
13 jusqu’à ce que nous en arrivons tous à l’unité de la foi et à la connaissance du Fils d’Élohim, à un homme parfait, à la mesure de la stature de la plénitude du Messie ;

Tout comme au premier siècle, si nous écoutons et observons dans l’Esprit, nous pouvons identifier les apôtres et les prophètes de Yahvé aujourd’hui. Qui voyons-nous aider le corps à se rassembler dans sa vérité ? Et qui voyons-nous établir son ordre ? L’établissement de l’ordre de Yahvé est l’une des caractéristiques de l’apostolat – et nous devons aider quiconque est occupé à ce travail, car cela plaira à Yeshoua.

If these works have been a help to you in your walk with Messiah Yeshua, please pray about partnering with His kingdom work. Thank you. Give