Chapter 4:

Comment Yahvé pourvoit à ses fêtes

« Il s’agit d’une traduction automatique. Si vous souhaitez nous aider à la corriger, vous pouvez envoyer un email à contact@nazareneisrael.org. » 

Dans le dernier chapitre, nous avons vu qu’Elohim nous ordonne de donner la dîme à la prêtrise, pour financer son travail. Nous ne pouvons utiliser aucune partie de la première dîme pour nous-mêmes.

Dans ce chapitre, nous verrons qu’Elohim veut aussi que nous mettions de côté une seconde dîme. Cette deuxième dîme doit être utilisée pour faire des fêtes un moment de joie pour nous et nos familles.

Le Deutéronome 12 parle de commandements qui s’appliquent lorsque nous vivons « dans le pays ».

Devarim (Deutéronome) 12:1
1 « e sont les statuts et les jugements que vous prendrez soin d’observer dans la terre que Yahvé Elohim de vos pères vous donne à posséder, tous les jours que vous vivez sur le sol »

Le verset 6 dit que lorsque nous entrons dans le pays, nous devons chercher l’endroit que Yahvé a choisi, et y apporter nos dîmes (au pluriel). Cependant, contrairement à la première dîme, le verset 7 nous dit que nous devons manger de cette dîme.

Devarim (Deutéronome) 12:5-7
5 « Mais tu chercheras le lieu que Yahvé ton Elohim choisira, parmi toutes tes tribus, pour y placer son Nom comme sa demeure, et tu iras là.
6 Tu y apporteras tes holocaustes, tes sacrifices, tes dîmes, les offrandes de ta main, tes offrandes vouées, tes offrandes volontaires, et les premiers-nés de tes troupeaux.
7 Et là, vous mangerez devant Yahvé votre Elohim, et vous vous réjouirez de tout ce à quoi vous avez mis la main, vous et vos familles, dans lequel Yahvé votre Elohim vous a béni. »

Le verset 11 confirme que nous devons apporter plus d’une dîme. Le mot hébreu est ma’asaroteichem (מַעְשְׂרֹתֵיכֶם). C’est une forme plurielle du mot pour la dîme (ma’asar, ou מעשר).

Devarim (Deutéronome) 12:10-12
10 « Mais quand tu auras traversé le Jourdain et que tu seras installé dans le pays que Yahvé ton Elohim te donne en héritage, et qu’il te donnera du repos de tous tes ennemis d’alentour, tu habiteras en sécurité,
11 alors là sera le lieu où Yahvé ton Elohim choisit de faire résider son nom. Tu y apporteras tout ce que je t’ordonne : tes holocaustes, tes sacrifices, tes dîmes, les offrandes de ta main, et toutes les offrandes de choix que tu fais à Yahvé.
12 Et tu te réjouiras devant Yahvé ton Elohim, toi, tes fils et tes filles, tes serviteurs et tes servantes, et le Lévite qui est dans tes portes, car il n’a ni part ni héritage avec toi. »

Au verset 17, Yahvé nous dit de ne pas manger la deuxième dîme dans nos propres portes. Nous devons plutôt manger la deuxième dîme devant Yahweh (pendant les fêtes).

Devarim (Deutéronome) 12:17-19
17 « Tu ne mangeras pas dans tes portes la dîme [second] de ton blé, de ton vin nouveau ou de ton huile, des premiers-nés de ton troupeau ou de ton bétail, de l’une de tes offrandes que tu fais par serment, de tes offrandes volontaires ou de l’offrande par élévation de ta main.
18 Mais tu les mangeras devant Yahvé ton Elohim, dans le lieu que Yahvé ton Elohim choisira, toi, ton fils et ta fille, ton serviteur et ta servante, et le Lévite qui est dans tes portes ; et tu te réjouiras devant Yahvé ton Elohim de tout ce à quoi tu auras mis la main.
19 Prends garde à ne pas abandonner le Lévite tant que tu vivras dans ton pays. »

Dans le Deutéronome 14, Yahvé nous dit que si le voyage est trop long pour nous, nous pouvons convertir nos dîmes en argent. Ensuite, lorsque nous arrivons à l’endroit où Yahvé choisit de placer son nom, nous pouvons utiliser ces fonds pour acheter ce que notre cœur désire.

Devarim (Deutéronome) 14:22-27
22 « Tu prélèveras la dîme sur tout le produit de ton blé que le champ produit chaque année.
23 Et tu mangeras devant Yahvé ton Elohim, dans le lieu qu’il choisit pour y faire résider son nom, le [second] la dîme de ton blé, de ton vin nouveau et de ton huile, des premiers-nés de ton gros et de ton menu bétail, afin que tu apprennes à craindre Yahvé ton Elohim en permanence.
24 Mais si le voyage est trop long pour toi, de sorte que tu ne puisses pas porter la dîme, ou si le lieu où Yahvé ton Elohim choisit de mettre son nom est trop éloigné de toi, alors Yahvé ton Elohim t’a béni,
25 Tu l’échangeras contre de l’argent, tu prendras l’argent dans ta main et tu iras au lieu que Yahvé ton Elohim aura choisi.
26 Et tu dépenseras cet argent pour acheter tout ce que ton cœur désire : du bœuf ou du mouton, du vin ou une boisson semblable, tout ce que ton cœur désire ; tu mangeras là devant Yahvé ton Elohim, et tu te réjouiras, toi et ta famille.
27 Tu n’abandonneras pas le Lévite qui est dans tes portes, car il n’a ni part ni héritage avec toi. »

Cependant, comme ce commandement ne s’applique que lorsque nous vivons dans le pays, ceux d’entre nous qui sont en dehors du pays ne violent pas la Torah s’ils ne montent pas à Jérusalem. C’est pourquoi Shaoul n’a pas enfreint la Torah en restant dans ses voyages missionnaires pendant des années. (C’est quelque chose que nous pouvons faire, mais que nous ne sommes pas obligés de faire).

On se demande parfois si la deuxième dîme s’applique encore en dehors de la terre, sous l’ordre melchizédekien. Il le faut, car Yéchoua nous a dit de ne pas penser qu’il est venu pour supprimer une partie de la Torah.

Mattityahu (Matthieu) 5:17-18
17 « Ne pensez pas que je suis venu détruire la Torah ou les Prophètes. Je ne suis pas venu à détruire, mais à accomplir.
18 Car assurément, je vous le dis, jusqu’à ce que le ciel et la terre disparaissent, une note ou un tittle ne passera nullement de la Torah jusqu’à ce que tout soit accompli.

Beaucoup de gens s’y perdent, car nous fonctionnions différemment lorsque nous étions à l’intérieur du pays (sous l’ordre lévitique) et maintenant à l’extérieur du pays (sous l’ordre de Melchisédek). Mais la mission d’Israël n’a jamais changé ; nous sommes toujours appelés à conquérir la terre pour Elohim. Toutes les armées s’organisent et opèrent différemment lorsqu’elles sont sur la défensive, plutôt que sur l’offensive, même si la mission globale (gagner la guerre) ne change jamais.

Le principe de la mise en réserve d’une seconde dîme pour les fêtes est le même sous l’ordre melchizédekien que sous l’ordre lévitique, car même si nous n’avons pas besoin de nous rassembler en un seul endroit lorsque nous vivons en dehors du pays, nous devons quand même nous rassembler, et payer des lieux de rassemblement – et en termes pratiques, cela nécessite des fonds.

Tout comme la première dîme n’appartient pas au sacerdoce, la deuxième dîme ne nous appartient pas. Au contraire, Yahvé nous a assigné la seconde dîme pour notre usage pendant les fêtes. En d’autres termes, nous devons le gérer avec sagesse, en faisant de ses fêtes un plaisir pour nous-mêmes et pour nos enfants, afin qu’ils aient envie de suivre ses voies.

Si Yahvé vous a tellement béni que vous ne pouvez pas imaginer dépenser dix pour cent de votre revenu pour vous et votre famille pendant les fêtes, vous pouvez alors donner avec amour à une autre famille qui n’est pas aussi bénie que vous.

If these works have been a help to you in your walk with Messiah Yeshua, please pray about partnering with His kingdom work. Thank you. Give