Chapter 18:

À Propos des Anniversaires

« Il s’agit d’une traduction automatique. Si vous souhaitez nous aider à la corriger, vous pouvez envoyer un email à contact@nazareneisrael.org. »

Alors que beaucoup pensent que les fêtes d’anniversaire sont inoffensives, c’est exactement le contraire de ce qu’enseigne l’Écriture. En fait, à l’exception peut-être de la naissance de Yéchoua, l’Écriture ne célèbre jamais les anniversaires.

Si le Livre de Iyov (Job) nous dit que Iyov était un homme juste, il nous dit aussi que les enfants de Iyov fêtaient leur anniversaire.

Iyov (Job) 1:4-5
4 Et ses fils allèrent faire un festin dans la maison de chacun d’eux, à son jour ; et ils envoyèrent chercher leurs trois soeurs pour manger et boire avec elles.
5 Et quand les jours de leur fête furent passés, Iyov les envoya mettre à part, et se leva de bon matin, et offrit des holocaustes selon le nombre de tous ; car Iyov dit : « Peut-être que mes fils ont péché, et qu’ils ont renoncé à Elohim dans leur coeur ». C’est ainsi que Iyov a continuellement fait.

Remarquez qu’au lieu de nous dire que ces célébrations d’anniversaire étaient une bonne chose, nous voyons qu’Iyov a pris la peine de se sacrifier au nom de ses enfants, car il craignait que leur décision de célébrer leur propre anniversaire ait pu être un péché, et que cela ait pu également servir d’indication que le fils d’Iyov avait renoncé à Elohim dans leur cœur.

Yahvé a permis à Satan de prendre la vie des enfants d’Iyov.

Iyov (Job) 1:18-19
18 Comme il parlait encore, un autre vint aussi et dit : « Vos fils et vos filles mangeaient et buvaient du vin dans la maison de leur frère aîné ;
19 Et voici, un grand vent (c’est-à-dire un grand Esprit) vint du désert, et frappa les quatre coins de la maison, et il tomba sur les jeunes gens, et ils sont morts ; et je n’ai échappé que pour vous le dire ».

Est-il possible que la raison pour laquelle Yahvé a permis à Satan de prendre la vie des enfants d’Iyov soit précisément parce que le désir de célébrer les anniversaires indique vraiment une mauvaise condition spirituelle ? Est-il possible que fêter son anniversaire soit vraiment s’exalter dans son cœur, et qu’Iyov ait assimilé le fait de s’exalter dans son cœur à avoir renoncé à Elohim ?

Mattityahu (Matthieu) 22:37-40
37 Yéchoua lui dit : « Tu aimeras Yahvé tes Élohim de tout ton coeur, de toute ton âme et de tout ton esprit.
38 C’est le premier et grand commandement.
39 Et le second est semblable : « Tu aimeras ton prochain comme toi-même ».
40 A ces deux commandements sont attachés la Loi et les Prophètes ».

Le premier et le grand commandement est d’aimer Yahvé nos Elohim de tout notre cœur, de toute notre âme et de tout notre esprit ; et le second lui est semblable : que nous aimions nos voisins comme nous-mêmes. Cependant, si les fils d’Iyov étaient vraiment dévoués à aimer et à servir Yahvé, et à construire son royaume de tout leur cœur, de toute leur âme et de tout leur esprit, alors pourquoi auraient-ils voulu prendre le temps de célébrer leur anniversaire en premier lieu ? Que fait-elle pour Yahvé ? Et comment cela fait-il avancer Son royaume ?

Le pharaon a fêté son propre anniversaire.

Fiche B (Genèse) 40:20
20 Le troisième jour, qui était le jour de l’anniversaire du Pharaon, il fit un festin à tous ses serviteurs ; et il éleva la tête du chef des majordomes et la tête du chef des boulangers parmi ses serviteurs.

Mais Pharaon n’est pas notre exemple, et nous ne sommes pas censés marcher comme les Égyptiens.

Le roi Hérode a également célébré sa propre journée. Cependant, une fois de plus, le roi Hérode n’est pas notre exemple, et cette célébration d’anniversaire a conduit à la mort de Yochanan haMatbil (Jean-Baptiste).

Marqaus (Marc) 6:21-24
21 Et quand un jour convenable fut venu, qu’Hérode, le jour de son anniversaire, fit un souper à ses seigneurs, et aux grands capitaines, et aux principaux hommes de la Galilée ;
22 La fille d’Hérodias elle-même entra et dansa, et elle plut à Hérode et à ceux qui étaient à table avec lui ; et le roi dit à la jeune fille : « Demande-moi ce que tu veux, et je te le donnerai.
23 Et il lui jura : « Tout ce que tu me demanderas, je te le donnerai, jusqu’à la moitié de mon royaume. »
24 Elle sortit, et dit à sa mère : « Que dois-je demander ? Et elle a dit : « Le chef de Yochanan haMatbil (Jean-Baptiste) ».

Alors qu’il était encore en vie, Yochanan haMatbil nous a dit quelque chose de très important. Il nous a dit que pour que la volonté du Père soit faite, il fallait qu’elle diminue.

Yochanan (Jean) 3:30
30 Il doit augmenter, alors que je dois diminuer.

Que signifie le fait que pour que la volonté du Père soit faite, Yochanan devait diminuer ? Et qu’est-ce que cela signifie pour nous ? Devons-nous aussi diminuer, pour que la volonté de Yahvé soit faite dans nos vies ? Et si oui, à quoi cela ressemble-t-il ?

La nature humaine est très fière. Il est dans la nature de l’homme de vouloir avoir une plus haute opinion de lui-même qu’il ne le devrait, et c’est pourquoi l’apôtre Shaul nous a avertis que nous ne devions pas avoir une haute opinion de nous-mêmes.

Romim (Romains) 12:3
3 Car je dis, par la faveur qui m’a été accordée, à tous ceux qui sont parmi vous, de ne pas avoir une opinion plus élevée de soi-même qu’il ne le faudrait, mais de penser sobrement, comme Elohim a donné à chacun une mesure de foi.

Shaul nous a demandé d’avoir un esprit modeste.

Philipim (Philippiens) 2:3
3 Que rien ne soit fait par ambition égoïste ou par vanité, mais que chacun, dans sa petitesse d’esprit, estime les autres mieux que lui-même.

L’une des raisons pour lesquelles la plupart des enfants aiment tant les fêtes d’anniversaire est que la plupart des enfants aiment être au centre de l’attention. La chair trouve qu’il est très agréable d’être exaltée. Si nous pouvons penser que le meilleur comportement est de laisser les enfants fêter leur anniversaire, afin de « sortir de leur système », en vérité, nous devons élever nos enfants comme ils doivent le faire, afin qu’ils ne s’écartent pas du bon chemin lorsqu’ils seront plus âgés.

Mishle (Proverbes) 22:6
6 Formez un enfant à la voie qu’il doit suivre, et quand il sera vieux, il ne s’en éloignera pas.

L’un des aspects les plus difficiles de l’éducation correcte des enfants est de leur apprendre, en douceur, avec amour et avec le temps, à se concentrer de moins en moins sur ce qu’ils veulent, et à se concentrer de plus en plus sur la volonté de Yahvé pour eux et sur les besoins des autres. Ce processus d’apprentissage peut prendre des années, mais c’est la quintessence de l’aide apportée aux enfants pour qu’ils deviennent des adultes matures et stables. Seuls les adultes capables de mettre de côté leur fierté, leur ego et leur égoïsme sont capables d’établir le type de relations stables qu’il faut pour élever à leur tour des enfants en bonne santé.

Israël n’est en réalité qu’une grande famille élargie, et nous sommes tous appelés à prendre conscience de nos tendances égoïstes innées, puis à mourir à cause d’elles, afin de pouvoir mieux chercher sa volonté pour nous (plutôt que notre propre volonté).

Anton LaVey, le fondateur actuel de l’Église de Satan, nous dit que la plus haute fête de la religion satanique est son propre anniversaire.

« LA plus haute de toutes les fêtes dans la religion satanique est la date de son propre anniversaire. Ceci est en contradiction directe avec le saint des jours saints des autres religions, qui déifient un dieu particulier qui a été créé sous une forme anthropomorphique à leur propre image, montrant ainsi que l’ego n’est pas vraiment enterré ».
La Bible satanique (Anton Szandor LaVey, [Air] Livre de Lucifer – Le Siècle des Lumières, Avon Books, 1969, Ch XI, Fêtes religieuses, p. 96).

LaVey affirme que la raison pour laquelle les divinités des autres religions ont une forme humaine est que les êtres humains aiment projeter leurs traits sur leurs divinités, ce qu’il prend comme preuve que l’ego de personne n’est jamais vraiment enterré. Selon son raisonnement, puisque l’ego de personne n’est jamais vraiment enterré, la chose logique est juste de réaliser que c’est la nature de toute chair de vouloir adorer le soi (c’est-à-dire d’être égoïste), et ensuite juste de céder à ses pulsions.

Nous pourrions inverser ce processus de réflexion et dire que si le désir de célébrer son propre anniversaire est un indicateur que l’on veut toujours s’exalter, et si ce désir représente une victoire pour le Malin, il ne sert en aucun cas de justification pour céder à ses pulsions. Nous devrions plutôt prier Yahvé pour qu’il nous aide à contrôler nos pulsions égoïstes, et aussi à en être libérés (avec Son aide).

Yeshoua est probablement né le premier jour de la fête des Tabernacles, mais ni lui ni aucun de ses apôtres n’ont jamais été enregistrés comme l’ayant célébré comme son anniversaire. Yeshoua et ses apôtres ont continué à célébrer la fête de Yahvé comme ils l’ont toujours fait, et ainsi l’accent est resté sur le maintien des fêtes de Yahvé, et non sur la célébration de l’anniversaire de quelqu’un (même pas celui de Yeshoua).

Ainsi, bien qu’il n’y ait pas de commandement précis de ne pas célébrer nos anniversaires, rappelons-nous que le juste Iyob (Job) craignait que les célébrations d’anniversaire de ses fils soient le signe que ceux-ci avaient péché, et méprisait les Elohim dans leur cœur.

Gardons également à l’esprit que le roi Salomon, qui fut au moins à une époque l’homme le plus sage qui ait jamais vécu, nous dit que non seulement un bon nom est meilleur qu’une huile précieuse, mais que le jour de la mort est meilleur que le jour de la naissance.

Qohelet (Ecclésiaste) 7:1
1 Un bon nom vaut mieux qu’une huile précieuse ; et le jour de la mort (vaut mieux) que le jour de la naissance.

Si c’est le cas, pourquoi devrions-nous célébrer nos anniversaires ? D’ailleurs, pourquoi devrions-nous célébrer un jour que notre Maître ne nous a pas ordonné de célébrer ?

Si nous aimons vraiment notre mari, alors pourquoi ne pas passer tout notre temps à nous concentrer sur lui et sur son peuple, plutôt que sur nous-mêmes ?

If these works have been a help to you and your walk with our Messiah, Yeshua, please consider donating. Give